Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Olivier Rousteing : "Je n'oublierai jamais les insultes, les attaques"...

Olivier Rousteing : "Je n'oublierai jamais les insultes, les attaques"...
Par Sabrina B.
Olivier Rousteing (directeur artistique de la maison Balmain) - Présentation de la collection capsule "BALMAIN x H&M" au Palais Brongniart à Paris, le 3 novembre 2015. © Olivier Borde/Bestimage
11 photos
Lancer le diaporama
Olivier Rousteing (directeur artistique de la maison Balmain) - Présentation de la collection capsule "BALMAIN x H&M" au Palais Brongniart à Paris, le 3 novembre 2015. © Olivier Borde/Bestimage
Le génie de la mode ouvre son coeur dans les pages du magazine "Madame Figaro".

Il est sans doute le créateur le plus médiatisé du moment. Olivier Rousteing, star de la mode à la tête de la création chez Balmain, s'affiche en couverture de Madame Figaro en compagnie du top brésilien Isabeli Fontana. L'occasion pour le magazine de faire le point avec le génie de la "modosphère", qui a mis le monde à ses pieds à tout juste 30 ans. Talentueux et connecté, il revient sur son enfance et son éducation, lui qui, adopté, a su s'endurcir face aux coups durs de la vie. Extraits.

Interrogé sur la question du racisme, Olivier Rousteing se souvient. "Je ne me suis jamais senti différent jusqu'à l'âge de 11 ans, quand le regard des autres me l'a fait ressentir. On m'a traité de bâtard, parce que j'étais métis et que mes parents étaient blancs", lâche-t-il avant d'évoquer son adoption.

Je suis un enfant de la méritocratie

"Ils m'ont adopté à l'âge de 1 an et demi, ce qui est un magnifique acte d'amour. A cela s'ajoutaient les questionnements sur ma sexualité. Je n'oublierai jamais les insultes et les attaques dans les vestiaires des garçons", poursuit celui qui s'est bâti une carrière exemplaire à force de travail et persévérance. "Je suis un enfant de la méritocratie. J'ai commencé à travailler à 18 ans. Quand j'ai fait la une de Têtu, c'était aussi pour aider des jeunes qui pourraient se sentir perdus avec leurs questionnements identitaires. Je voulais lever les tabous en assumant d'être homosexuel, adopté, métis", continue celui qui, en pages intérieures, prend la pose avec ses amies top comme Alessandra Ambrosio.

Bien dans sa peau, pudique sur sa vie privée, Olivier Rousteing avoue avoir peur de découvrir d'où il vient. "J'ignore tout de mes parents biologiques. Je vis avec ce désir de découvrir leur identité, mais je repousse le moment de lever le voile par peur de ne rien trouver dans mon dossier de la Dass. Ce serait comme un second abandon", conclut-il.

Un entretien sans tabou à découvrir dans le magazine Madame Figaro en kiosques le 22 janvier 2016.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image