Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Park Won-soon: Accusé de harcèlement sexuel, le maire de Séoul se serait suicidé

Park Won-soon: Accusé de harcèlement sexuel, le maire de Séoul se serait suicidé
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Park Won-soon, le maire de Séoul, a été retrouvé mort le 10 juillet 2020. Accusé de harcèlement sexuel, il se serait donné la mort.
11 photos
Lancer le diaporama
Park Won-soon, le maire de Séoul, a été retrouvé mort le 10 juillet 2020. Accusé de harcèlement sexuel, il se serait donné la mort.
Le maire de Séoul Park Won-soon a été retrouvé mort le vendredi 10 juillet 2020 à l'aube. Une plainte pour harcèlement sexuel venait d'être déposée contre lui. D'après plusieurs médias locaux, l'édile de 64 ans se serait suicidé.

Park Won-soon, figure progressiste de la politique sud-coréenne et maire de Séoul depuis 2011, a été retrouvé mort tôt dans la matinée du vendredi 10 juillet 2020. Considéré comme un candidat potentiel à l'élection présidentielle de Corée du Sud, Park Won-soon se serait suicidé. Plusieurs médias locaux avancent effectivement cette théorie. Il était visé par une plainte pour harcèlement sexuel, déposée la veille de sa disparition.

L'édile de 64 ans avait quitté son domicile après avoir laissé un message à sa fille, ressemblant à un "testament", comme elle l'a expliqué jeudi après-midi après avoir signalé sa disparition à la police. Une véritable chasse à l'homme s'était alors organisée avec plus de 150 policiers, des drones et des chiens.

Park Won-soon aurait quitté sa résidence jeudi à 10h40, après avoir annulé une réunion. Son téléphone portable, éteint, avait pointé pour la dernière fois à Sungbuk-dong, région montagneuse. C'est là que son corps a été retrouvé ce matin.

Un message d'adieu écrit à la main et au pinceau a été retrouvé à son domicile, dans lequel il s'excuse auprès de "tout le monde". "Je suis désolé pour ma famille, à qui je n'ai fait que causer de la peine", écrit-il, ajoutant un "au revoir", sans évoquer la plainte pour harcèlement sexuel qui le vise.

Cette plainte a été déposée par son ancienne secrétaire, le mercredi 8 juillet dernier. Elle dénonçait des "gestes inappropriés durant les heures de travail". Il aurait demandé à ce qu'elle le rejoigne dans la chambre à coucher à côté de son bureau, comme le rapporte l'AFP. Park Won-soon lui aurait envoyé "des selfies en sous-vêtements avec des commentaires obscènes". "J'ai essayé d'oublier, en supportant une peur et une humiliation énormes, en me disant que c'était dans l'intérêt de la ville de Séoul, de moi-même et du maire M. Park", mentionne la victime dans le document de la plainte. Le décès - supposément intentionnel - de Park Won-soon marque la fermeture de l'affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image