Pascal Martinot-Lagarde papa d'une petite princesse : "Je déborde d'amour"
Publié le 14 septembre 2016 à 15:13
Par Guillaume J.
À l'heure de dresser le bilan de sa saison, l'athlète français est conscient d'avoir gagné sur tous les tableaux et se sent pousser des ailes...
Pascal Martinot-Lagarde aux JO de Rio de Janeiro le 16 août 2016. Le Français a fini 4e de la finale du 110m haies. Pascal Martinot-Lagarde aux JO de Rio de Janeiro le 16 août 2016. Le Français a fini 4e de la finale du 110m haies.© Abaca
Pascal Martinot-Lagarde félicité par Petr Svoboda après sa victoire sur 60m haies lors des championnats d'Europe de Prague le 6 mars 2015.
Pascal Martinot-Lagarde au Memorial Kamila Skolimowskiej à Varsovie dans le cadre de la Ligue de Diamant, le 28 août 2016.
Tony Parker et Pascal Martinot-Lagarde lors du rassemblement pour le lancement de la campagne "Je rêve des Jeux" pour la candidature de "Paris 2024" pour les Jeux Olympiques à Paris, le 25 septembre 2015
Pascal Martinot-Lagarde lors du meeting Herculis au Stade Louis II à Monaco le 18 juillet 2014, au cours duquel il a établi le nouveau record de France du 110m haies (12"95).
Pascal Martinot-Lagarde légèrement devant Devon Allen lors du 110m haies aux JO de Rio le 16 août 2016
Pascal Martinot-Lagarde avec Anita Wlodarczyk au Memorial Kamila Skolimowskiej, étape de la Diamond League à Varsovie le 28 août 2016.
Pascal Martinot-Lagarde lors de la soirée de remise des Trophées aux médaillés mondiaux de 2015 à l'occasion des 70 ans de l'INSEP, à Paris, le 9 décembre 2015. © Veeren/Bestimage
Pascal Martinot-Lagarde a battu le record de France du 110 m haies lors du meeting "Herculis", meeting international annuel d'athlétisme de la Ligue de Diamant Samsung, en 12"95 au Stade Louis Louis II à Monaco le 18 juillet 2014. Le Ministre d'état Michel Roger lui a remis sa médaille d'or.
Pascal Martinot-Lagarde à la soirée de remise des Trophées aux médaillés mondiaux de 2015 à l'occasion des 70 ans de l'INSEP, à Paris, le 9 décembre 2015. © Veeren/Bestimage
Pascal Martinot-Lagarde lors du rassemblement pour le lancement de la campagne "Je rêve des Jeux" pour la candidature de "Paris 2024" pour les Jeux Olympiques à Paris, le 25 septembre 2015
Pascal Martinot-Lagarde lors du meeting Herculis au Stade Louis II à Monaco le 18 juillet 2014, au cours duquel il a établi le nouveau record de France du 110m haies (12"95).
La suite après la publicité

On dit communément "échouer au pied du podium", mais Pascal Martinot-Lagarde, 4e derrière son compatriote et ami Dimitri Bascou aux JO de Rio de Janeiro un an après avoir pris la même place lors des championnats du monde de Pékin, se sent 100% gagnant cette saison. "Ma saison olympique est terminée. Elle a été bouleversée mais finalement, on ne perd jamais, on gagne ou on apprend. Ces Jeux olympiques ont été une expérience exceptionnelle qui me donneront envie de les revivre en 2020 à Tokyo, et même, ON EN RÊVE, EN 2024 À PARIS !", écrivait mardi 13 septembre l'attachant recordman de France du 110m haies sur son compte Instagram.

En vacances depuis peu après une belle performance pour finir au dernier meeting de la Diamond League 2016, 2e en 13"12 – son meilleur chrono de la saison – à Bruxelles vendredi dernier, l'athlète a profité de ce répit qui débute pour s'épancher sur un grand changement dans sa vie : l'arrivée de Cameron, sa fille. "Malgré ma 4e place, ma réelle médaille m'attendait à la maison. C'est ainsi que je vous annonce la venue de ma petite princesse Cameron Martinot-Lagarde, qui, depuis qu'elle est née, me motive à devenir fort, qu'elle soit fière de papa. Ma dernière performance à Bruxelles me l'a fait réaliser. Je déborde d'amour et cela me portera longtemps", a-t-il partagé avec les abonnés de sa page Facebook et de son compte Instagram.

Une euphorie qu'il partageait déjà, au soir de sa der bruxelloise, avec nos confrères du quotidien La Voix du Nord : "Avec la naissance de ma fille, j'ai totalement relativisé, confiait-il en revenant sur sa logique déception olympique. J'ai eu un boom au coeur, je déborde d'amour. Je cours beaucoup mieux depuis qu'elle est là. Je crois que ça va me donner un surplus de motivation, je veux qu'elle soit fière de son papa." On a hâte de le retrouver sur la piste pour le vérifier...

En attendant, Pascal Martinot-Lagarde a fini sa saison sur une bonne note. Et lui qui disait encore il y a deux semaines, avant le meeting de Varsovie, "Tant que mon petit trésor n'est pas venu au monde, je cours partout", peut maintenant s'arrêter et pouponner sereinement.

Félicitations et bonnes vacances, PML !

Tant que mon petit trsor n'est pas venu au monde, je cours partout ! Rdv 17h Varsovie #Nike #JustDoIt

Une photo publie par Pascal Martinot-Lagarde (@pascalmartinot) le

Je suis dsormais en vacances !!!

Une vido publie par Pascal Martinot-Lagarde (@pascalmartinot) le

Mots clés
People France Sport Enfant de star Top news
Suivez nous sur Google News
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Ludovic (L'amour est dans le pré 2024) : Le trouble dont il souffre et qui a déjà gâché sa vie amoureuse (SPOILER)
Ludovic (L'amour est dans le pré 2024) : Le trouble dont il souffre et qui a déjà gâché sa vie amoureuse (SPOILER)
13 janvier 2024
Manu Payet papa de Jonie, 7 ans, princesse des "boulettes" : l'humoriste a frôlé "la syncope" après une bourde de sa fille
Manu Payet papa de Jonie, 7 ans, princesse des "boulettes" : l'humoriste a frôlé "la syncope" après une bourde de sa fille
6 janvier 2024
Les articles similaires
Dernières actualités
Mélissa Theuriau : Avec Jamel Debbouze et leurs enfants, elle multiplie les difficultés auprès d'un célèbre artiste français
Mélissa Theuriau : Avec Jamel Debbouze et leurs enfants, elle multiplie les difficultés auprès d'un célèbre artiste français
24 juin 2024
"Je n'avais pas le droit" : Anthony Colette a mis sa santé en danger après une blessure, il avoue tout !
"Je n'avais pas le droit" : Anthony Colette a mis sa santé en danger après une blessure, il avoue tout !
24 juin 2024
Dernières news