Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Philippe de Belgique critiqué pour sa maison de vacances en Vendée : son passe-droit expliqué

Philippe de Belgique critiqué pour sa maison de vacances en Vendée : son passe-droit expliqué
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
14 photos
Depuis plusieurs années maintenant, la famille royale de Belgique a l'habitude de se rendre en Vendée pour ses vacances. Propriétaire d'une maison sur l'île d'Yeu, le roi Philippe fait aujourd'hui l'objet de critiquesquant à la construction, autorisée, d'une extension en zone protégée...

Etre roi offre certains avantages, notamment sur le sol français... Depuis quelques jours, Philippe de Belgique et sa maison de vacances en Vendée font l'objet d'une nouvelle polémique. Comme l'a rapporté Ouest-France le 31 janvier 2021, le roi des Belges a obtenu une autorisation pour la construction d'une extension de 40 m2 pour sa résidence située sur l'île d'Yeu. Le souverain de 60 ans a ainsi bénéficié d'un régime de faveur puisque le terrain se trouve dans une zone boisée protégée.

"Ils sont en train de faire une deuxième extension, alors que dans les zones naturelles, on n'a le droit qu'à une extension mesurée de 30 m2 et pas 1 m2 de plus, a expliqué lundi Patrice Bernard, élu municipal à la mairie de l'île d'Yeu et porte-parole des insulaires mécontents, au micro de la RTBF. Vous avez la Loi Littoral qui s'impose sur notre territoire et la Loi Littoral est très stricte." Pour ce projet d'agrandissement, Philippe de Belgique a obtenu un permis de construire en août dernier au nom de "Philippe Legrand", pseudonyme qu'il a l'habitude d'emprunter lorsqu'il est en Vendée avec son épouse la reine Mathilde et leurs enfants, la princesse héritière Elisabeth (19 ans), le prince Gabriel (17 ans), le prince Emmanuel (15 ans) et la princesse Eléonore (12 ans).

Interrogé par l'opposition lors du conseil municipal qui s'est tenu le 26 janvier dernier, le maire de l'île d'Yeu, Bruno Noury, a finalement expliqué ce privilège : le roi des Belges fait construire cette annexe pour y abriter ses gardes du corps, donc pour assurer sa sécurité. Il a ainsi pu obtenir, auprès de la Préfecture directement, une dérogation au nom de "l'intérêt général".

Exclusif - Le roi Philippe de Belgique sur le port de Joinville sur l'îe-d'Yeu, France, le 4 août 2017.

Une explication qui, malgré tout, met dans l'embarras Patrice Bernard : "On le conçoit comme un privilège. On est un pays de droit. Ce qu'on accorde à un, on doit l'accorder à d'autres et là, aujourd'hui, vous avez des Islais qui viennent frapper à la porte et disent, mais attendez, mais moi je veux la même chose. Je ne sais pas quoi leur répondre." Pour autant, l'élu n'en tient pas rigueur à Philippe de Belgique puisqu'il a jugé la famille royale "très sympathique".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image