Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Philippe Verdier : L'animateur météo partage son licenciement en live !

6 photos
Lancer le diaporama
L'issue était à prévoir et elle a donc eu lieu...

Privé d'antenne par la direction de France Télévisions après la publication d'un ouvrage polémique intitulé Climat Investigation, l'animateur météo Philippe Verdier a été viré ! Il a annoncé la nouvelle en ouvrant un courrier envoyé par son employeur devant une caméra afin de partager l'information avec ceux qui ont suivi depuis le début son bras de fer contre le service public.

Samedi 31 octobre 2015, Philippe Verdier a donc appris son licenciement du groupe France Télévisions, cinq jours seulement après la date limite de ses congés, imposés de force par la direction. L'animateur affirme que son choix d'ouvrir en "direct" face caméra sa lettre est justifié "parce qu'elle s'adresse à chacun, au nom de la liberté d'expression et du droit à l'information." Dans la courte vidéo, le monsieur météo ne lit pas ce qui est écrit sur le courrier et ne dévoile donc pas le motif de licenciement mais la polémique engendrée par son ouvrage en est certainement la cause...

En effet, après avoir publié au début du mois d'octobre le livre Climat Investigation, Philippe Verdier s'est fait lyncher par les médias, les réseaux sociaux, les spécialistes du climat et certains représentants politiques, en lui donnant l'étiquette de climato-sceptique. S'il a tenté de s'expliquer tant bien que mal sur ce qu'il pense du réchauffement climatique et des sujets écologiques de manière générale, son discours n'a eu aucun écho positif et sa direction a souhaité se démarquer de son opinion. Il faut dire que la COP 21, qui réunit les chefs d'États à Paris pour apporter des engagements dans la lutte pour une écologie responsable, doit avoir lieu en décembre et l'image du service public offrant une tribune à un climato-sceptique ne serait pas du meilleur effet...

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel