Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Placebo : Comment leur 1er album a ruiné la vie du gamin sur la pochette

Placebo : Comment leur 1er album a ruiné la vie du gamin sur la pochette
David Fox sur la pochette du premier album de Placebo, en 1996.
6 photos
Lancer le diaporama

Alors que Placebo fait actuellement son retour sur scène en Europe et jouera le 24 août au festival Rock en Seine, le groupe mené par Brian Molko est traîné en justice par le gamin de 12 ans en polaire rouge qui fait la grimace sur la pochette de leur premier album, sorti en 1996. David Fox a aujourd'hui 28 ans et raconte au quotidien anglais The Times comment cet album lui a gâché la vie.

"Mon frère venait de mourir, et mon cousin était venu de Londres pour me rendre visite. Il était photographe professionnel et il a pris quelques photos de la famille pour son usage personnel. Il avait ramené tout son équipement et m'a fait faire quelques poses en extérieur", raconte David Fox. Un mois plus tard, l'une de ces photos est cédée au groupe Placebo pour la pochette de leur premier album, intitulé Placebo. Nous sommes en 1996 et Brian Molko et sa bande explosent. Le début de l'enfer pour le jeune David Fox : "En quelques semaines, l'album était dans les magasins. Il était au Virgin, chez HMV, chez Tesco. Il était partout. (...) Personne ne voulait ni m'approcher ni être à côté de moi. Et les professeurs me prenaient à part pour me poser des questions sur la pochette de l'album."

Cette omniprésence du disque dans les médias britanniques (et bientôt en Europe) et le harcèlement que subit David Fox à l'école le poussent a mettre fin à sa scolarité. Seize ans plus tard, il attaque le groupe pour obtenir réparation sans préciser le montant demandé. Il promet d'investir chaque centime de ses économies pour obtenir gain de cause. Riverman Management, qui s'occupe de Placebo, a répondu au Times qu'il devrait plutôt réorienter sa plainte contre la maison de disques Sony... ou son cousin photographe, non ?

Le groupe new-yorkais Vampire Weekend a vécu une mésaventure similaire il y a deux ans. Sur la pochette de l'album, Contra, la photo d'une jeune femme prise en 1983 par Tob Brody. Elle s'appelait Kristen Kennis et demandait 2 millions de dollars au groupe. Après avoir conclu un accord financier secret avec la plaignante, Vampire Weekend se retourne contre le photographe Tod Brody qui leur a vendu la photo sans l'autorisation de Kristen Kennis.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image