Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Harry: Chic et déterminé pour Sentebale, il veut faire la fierté de Diana

Le prince Harry lors d'un dîner de gala à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 27 février 2013, au profit de son association Sentebale pour les enfants du Lesotho.
28 photos
Lancer le diaporama
Le prince Harry lors d'un dîner de gala à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 27 février 2013, au profit de son association Sentebale pour les enfants du Lesotho.

Après sourires, rires et décontraction, noeud papillon et émotion. Mercredi soir, au terme d'une journée animée au Lesotho qui l'a vu participer tant bien que mal à un cours de langue des signes, confectionner des beignets traditionnels ou encore danser à genoux avec des enfants du Lesotho, le prince Harry, en smoking, retrouvait un peu de sérieux au moment de prendre la parole lors d'un dîner de bienfaisance pour Sentebale à Johannesburg.

Très impliqué dans la vie et les actions de l'association qu'il a cofondée en 2006 avec le prince Seeiso et qui s'attache à améliorer le quotidien des enfants défavorisés de cette région du monde (orphelins, handicapés, séropositifs), le fils du prince Charles ponctuait par cette soirée de gala sa visite de trois jours dans le petit royaume enclavé en Afrique du Sud.

Si les images de ses interventions chaleureuses sur le terrain, décontracté et dans son élément auprès de bambins ravis, ne manquent pas de convoquer le souvenir ému de sa mère Lady Di, elle qui avait fait de l'Afrique le terrain d'expression privilégié de son altruisme (lutte contre le sida, contre les mines anti-personnel), le prince Harry lui-même a revendiqué cet héritage maternel. "J'espère que ma mère sera fière de moi", a-t-il déclaré dans le discours qu'il prononça devant les quelque 250 convives fortunés du dîner caritatif organisé à Johannesburg afin de lancer une campagne de levée de fonds (3 millions d'euros) pour la construction d'un foyer permanent pour les enfants porteurs du VIH ou atteints du sida. Le centre Mamohato, du nom de l'ancienne reine du Lesotho, aura vocation à soutenir psychologiquement et épauler des enfants stigmatisés du fait de leur maladie. Accueilli dans le district de Sandton par le Summer Place, le dîner, animé par la présentatrice télé Bonang Matheba qui a tenté de faire danser le prince Harry, a été marqué par une vente aux enchères où était mis en vente un dîner privé au palais de Kensington à Londres, résidence du prince Harry qui doit y récupérer prochainement les appartements actuels de William et Kate (lesquels doivent prendre possession des anciens appartements de la princesse Margaret, réhabilités).

La filiation entre la princesse Diana et l'engagement d'Harry en Afrique, où il "se sent vraiment lui-même" comme il le confia en 2010 lors de sa précédente visite au Lesotho (en compagnie de son frère William et en marge de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud), est si fort qu'il est inscrit dans le nom même de l'association qu'il a créé : Sentebale, en sotho (ou sesotho, dialecte du sud du pays), signifie "ne m'oubliez pas".

"Nous sommes immensément reconnaissants à Sa Majesté le roi Letsie du Lesotho pour avoir offert cette fantastique parcelle à Thaba Besoo, où nous prévoyons de bâtir le centre, a déclaré Harry lors de son discours. Il semble on ne peut plus juste qu'il soit nommé d'après le nom de sa mère et celle du prince Seeiso, la reine Mamohato Bereng Seeiso. Elle était aimée comme la mère de la nation. J'espère qu'elle serait fière de ce que nous sommes sur le point d'accomplir en son nom. J'espère que ma mère serait fière, elle aussi. Peut-être sont-elles ensemble quelque part là-haut, avec des estampes et des croquis déjà prévus ! Moi, tout ce que j'espère, c'est qu'on mette les balançoires au bon endroit."

A propos de sa visite sur le terrain, cette semaine, le prince britannique raconte : "Je suis allé au Lesotho rencontrer les gens de Sentebale, personnel soignant, bénévoles, et, surtout, rencontrer et faire connaissance avec les enfants qui bénéficient de notre aide. C'est motivant de s'apercevoir comment Sentebale compte pour ces enfants - tant d'entre eux sont orphelins, handicapés, séropositifs. On pourrait comprendre que des enfants qui ont enduré tant de difficultés et de traumatismes dans leur vie, à un si jeune âge, perdent espoir et abandonnent. Ce qui me fascine, c'est que c'est tout l'inverse. Ils se battent et tirent le meilleur de leur condition. Leur détermination est exceptionnelle et forcent l'humilité. Cela me rend plus certain que jamais que ces merceilleux enfants doivent avoir une vie plus heureuse et plus sûre."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Dylan Thiry en danger au Sénégal et forcé de plier bagages : "Je reçois des menaces très virulentes"
Dylan Thiry en danger au Sénégal et forcé de plier bagages : "Je reçois des menaces très virulentes"
Laurent Delahousse quitté par sa fiancée parce qu'il n'était "pas assez bien", son premier chagrin d'amour
Laurent Delahousse quitté par sa fiancée parce qu'il n'était "pas assez bien", son premier chagrin d'amour
Charles de Luxembourg en fête : à bientôt 1 an, le petit prince est à craquer devant l'objectif
Charles de Luxembourg en fête : à bientôt 1 an, le petit prince est à craquer devant l'objectif
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image