Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Harry : La famille royale réunie autour de lui en son jardin Sentebale

Le prince Harry accueille son père le prince Charles et sa belle-mère la duchesse Camilla avec la paysagiste Jinny Bloom au jardin Sentebale/Forget-me-not du Chelsea Flower Show, lors de la journée d'inauguration VIP de l'exposition, le 20 mai 2013 à Londres.
52 photos
Lancer le diaporama
Le prince Harry accueille son père le prince Charles et sa belle-mère la duchesse Camilla avec la paysagiste Jinny Bloom au jardin Sentebale/Forget-me-not du Chelsea Flower Show, lors de la journée d'inauguration VIP de l'exposition, le 20 mai 2013 à Londres.

Le Chelsea Flower Show, la prestigieuse exposition florale de Londres, aura eu droit à deux reines pour le prix d'une, mardi 20 mai 2013 lors de sa journée d'inauguration réservée aux VIP avant l'ouverture au public du 21 au 25 mai : si on a d'abord pu voir la doublure de Sa Majesté, en la personne de la grande actrice Dame Helen Mirren, la vraie reine, Elizabeth II, présente chaque année depuis 60 ans, n'allait pas tarder... Il fallait bien ça, pour fêter le centenaire de l'événement horticole.

Les stars étaient en nombre au rendez-vous, d'une Lily Allen totalement au naturel à une Jerry Hall gourmande, mais c'est surtout la visite collégiale de la famille royale britannique qui aura marqué les esprits. On passe rapidement sur le numéro de tracteur tondeuse de Zara Phillips, venue célébrer un anniversaire de la firme américaine d'engins agricoles John Deere, il y avait nettement plus intéressant.

Quelques heures seulement après avoir inauguré en compagnie de son frère William un nouveau site de l'association Help for Heroes en faveur des blessés de guerre, le prince Harry jouait les guides pour sa grand-mère, la reine Elizabeth II, son grand-père le duc d'Edimbourg, son père le prince Charles, sa belle-mère la duchesse Camilla, sa cousine la princesse Beatrice d'York, mais aussi son oncle le prince Edward et sa tante la comtesse Sophie de Wessex, qui a fait un détour à la rencontre de deux représentantes du London College of Fashion dont elle est la marraine, ou encore le prince et la princesse Michael de Kent. Rien que ça !

Si le cortège royal formé autour de la monarque, marraine de la Société royale d'horticulture, a exploré exhaustivement l'exposition, le prince Harry a accueilli ses proches avec un plaisir immense sur l'un des quinze jardins présentés, réalisé au profit de Sentebale, son association qui vient en aide aux orphelins et aux enfants démunis du Lesotho. Un jardin qui s'appelle "Forget-me-not" ("Ne m'oublie pas"), translittération de "Sentebale" en Sesotho, langue du Lesotho. Le coup de projecteur sur ce jardin a donné lieu à une rare tournée de bises entre royaux (celle du prince Charles à son père le duc d'Edimbourg était assez émouvante), et la fierté se lisait sur le visage du jeune prince de 28 ans au moment d'accueillir sa mamie, Sa Majesté la reine Elizabeth II. Harry, qui s'est épris du Lesotho lors d'un séjour en 2004, et qui a fondé Sentebale en 2007 en association avec le prince Seeiso (jeune frère du roi du Lesotho), a pu parler du jardin en connaissance de cause, ayant contribué à sa création avec la jardinière Jinny Blom. Il en avait même des croquis lors de son détachement au front afghan, fin 2012 - début 2013, et était allé découvrir le résultat le 17 mai, à peine revenu de sa visite officielle aux Etats-Unis. Jinny Bloom avait expliqué préalablement que le jardin Forget-me-not n'était pas seulement le reflet du paysage du Lesotho, mais aussi de l'expérience du deuil du prince de sa mère Lady Di. Une zone du jardin, comprenant un chemin jalonné de coeurs et de couronnes autour d'une terrasse circulaire, était une sorte de memorial pour la princesse Diana, qui avait elle aussi le coeur en partie en Afrique. D'une manière touchant, Jinny Bloom avait ajouté : "Ce qui est important dans la vie, c'est d'avoir un toit, une maison. Harry est quelqu'un qui a perdu ces bras parentaux qui nous entourent, dont nous avons tous besoin. Il sait exactement, bien entendu, que ces enfants méritent d'être aimés et protégés." La princesse Beatrice a confié trouver magnifique et le jardin, et "l'histoire derrière".

Dans un registre plus léger, le prince Harry n'a pas failli à sa réputation de grand blagueur : inspiré par la reine, il proposa à son père, qui l'avait félicité en s'exclamant "mais voici notre grand paysagiste !" à son arrivée, de "s'arranger" si quelque chose lui plaisait au point de l'acheter pour sa ferme bio de Highgrove ! "Vous ne pouvez pas l'emporter, mais on peut peut-être s'arranger et faire affaire", plaisanta Harry, suscitant une réaction rigolarde de son père. Son grand-père aussi a eu droit à une taquinerie : "Vous devriez être en train de regarder les taille-haie et les tracteurs, papy. Je ne savais pas que vous alliez venir. Fantastique ! Heureusement que cela vous plaît, vous venez ici depuis tant d'année, votre avis compte énormément. Verra-t-on quelque chose d'ici à Sandringham ou Balmoral ?" Même la reine a reçu son trait d'humour : "Papy pensait que ça allait se mettre à tourner - hélas, non", expliqua-t-il devant la fameuse terrasse circulaire.

Plus de 150 000 visiteurs, attendus au Chelsea Flower Show d'ici à samedi, auront l'occasion de pénétrer dans ce sanctuaire végétal où Harry cultive un avenir meilleur.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel