Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Harry : Snobé par ses petits copains roux, il ne perd pas sa bonne humeur

34 photos
Lancer le diaporama
Le prince Harry en visite à Byker, Newcastle, le 25 février 2015, pour découvrir les locaux de The Launchpad, une association pour le logement des vétérans de l'armée.

Le prince Harry n'a pas de coeur et d'énergie que pour les blessés de guerre ou les enfants malades. Tandis que son frère le prince William, qui se prépare à reprendre les commandes d'un hélicoptère (leur grande passion commune), promeut la Grande-Bretagne en Asie et exporte son combat pour la protection des animaux sauvages, le fils cadet du prince Charles s'est laissé cette semaine attendrir par des... écureuils.

Si l'hélicoptère écureuil n'est sans doute pas son modèle préféré pour voler, Harry semble avoir un certain intérêt pour le petit rongeur, également cher au coeur de son père. Mercredi 25 février 2015, le prince âgé de 30 ans se déplaçait dans le Northumberland pour y rencontrer, dans la forêt de Frankham, des protecteurs de l'environnement engagés dans la sauvegarde de l'écureuil roux, menacé par l'explosion de la population de son cousin américain, l'écureuil gris. Parrain du Northumberland Wildlife Trust, qui oeuvre pour la préservation de la nature dans cette région du nord-est de l'Angleterre, s'est promené dans les bois avec des membres du programme de préservation de l'espèce, dont Conrad Dickinson, qu'il connaît bien puisqu'il s'agissait de son guide lors de son trek en Antarctique en décembre 2013 pour le compte de Walking with the Wounded, association de soutien aux blessés de guerre qu'il parraine aussi.

Avec Will Nichols, un photographe de la région, Harry a volontiers joué les reporters animaliers. Féru de photo, il a joué de l'objectif et écouté les conseils avisés de son interlocuteur, mais hélas, les petits rouquins étaient timides : à défaut d'avoir pu photographier ces écureuils roux qu'il était venu voir, le frère du duc de Cambridge s'est fait la main en réalisant des clichés de la nature du Northumberland.

Le prince Harry dans la forêt de Frankham, dans le Northumberland, à la rencontre de petits écureuils roux qui ne se montreront pas, le 25 février 2015

Après cette agréable balade en pleine nature, le prince Harry était attendu à Newcastle, où il venait apporter son soutien à l'association The Launchpad, qui s'occupe de loger d'anciens soldats et de les aider dans leur retour à la vie civile. Une problématique prioritaire pour le Captain Wales. Accueilli en star par une petite foule de fans, avec lesquels il n'a pas hésité à échanger avec sa bonne humeur habituelle, faisant le clown devant les enfants, il a découvert les installations d'Avondale House, résidence à loyers modérés pour les vétérans de l'armée. L'occasion, comme il l'aime tant, de parler avec certains d'entre eux de leur expérience.

En janvier, il a été annoncé que le prince Harry, dans le sillage de ses premiers Invictus Games couronnés de succès, renforçait encore un peu plus son engagement auprès des blessés de guerre : un an après avoir accepté un poste dans les bureaux de l'état-major londonien, le petit-fils de la reine Elizabeth II, déjà crédité de deux campagnes en Afghanistan, travaille désormais au sein d'une unité spéciale consacrée à la prise en charge des militaires blessés, pour les accompagner dans leur convalescence et leur reconversion.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image