Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Prince Harry : Amoureux, il passe de pilote d'Apache à employé de bureau !

Prince Harry : Amoureux, il passe de pilote d'Apache à employé de bureau !
Le prince Harry en Afghanistan, à Camp Bastion dans la province du Helmand, lors de sa mission de septembre 2012 à janvier 2013. En janvier 2014, le Captain Wales, commandant d'Apache, renonce à piloter pour prendre un poste dans les bureaux de l'état-major, à Londres.
19 photos
Lancer le diaporama
Le prince Harry en Afghanistan, à Camp Bastion dans la province du Helmand, lors de sa mission de septembre 2012 à janvier 2013. En janvier 2014, le Captain Wales, commandant d'Apache, renonce à piloter pour prendre un poste dans les bureaux de l'état-major, à Londres.

Le prince William, qui s'est résolu en 2013, au prix d'une âpre réflexion et sans doute d'un certain sacrifice, à quitter l'Armée et ses fonctions de pilote d'hélicoptère de sauvetage à la base RAF Valley d'Anglesey, n'aura pas eu à souffrir longtemps de jalouser son frère cadet le prince Harry : à son tour, ce dernier renonce à voler... Exit l'action aux manettes de son hélicoptère d'assaut Apache, hello le boulot de col blanc.

Quasiment un an après le retour hautement médiatisé - et sensiblement controversé - du prince Harry au terme de sa seconde mission de combat en Afghanistan, son secrétariat au palais de Kensington a annoncé vendredi 17 janvier 2014 qu'il "a terminé son détachement auprès du 3e Régiment du Corps aérien de l'armée et va désormais prendre des fonctions d'officier à l'état-major de Londres". "Dans ses nouvelles responsabilités [de staff officer], il aidera à coordonner des projets significatifs et des commémorations impliquant l'armée à Londres", précise le communiqué. Il sera notamment en charge de co-organiser des célébrations telles que la parade Trooping the Colour, les festivités pour l'anniversaire de la reine, les commémorations de la Première Guerre mondiale... Passionné par sa mission de soldat sur le terrain, mais aussi extrêmement impliqué dans le soutien aux personnels militaires (vétérans, blessés de guerre, familles de disparus) via diverses actions (dont son récent trek en Antarctique sous l'égide de Walking with the Wounded avec d'anciens soldats victimes d'amputations), le "Captain Wales" comme on le connaît dans l'armée restera donc au sol mais ne prendra pas ses distances pour autant.

Le prince Harry, qui a passé trois ans et demi au sein de la force Apache et y avait décroché en juillet 2013 son diplôme de commandant après s'être distingué comme un copilote-artilleur d'élite, conservera d'ailleurs son grade de capitaine (acquis en avril 2011 chez les Blues and Royals). Et si ses confidences sur sa vie au front (comme son rapprochement entre la guerre et les jeux vidéo) ont pu faire froncer bien des sourcils, y compris du côté taliban, il laisse auprès de ses camarades et supérieurs une image très positive : Harry "a atteint le summum de l'excellence en tant que pilote d'Apache, en particulier en Afghanistan, et a démontré sa capacité à inspirer les officiers et soldats du Corps qui ont eu l'occasion de le connaître de si près ces deux dernières années", a tenu à faire savoir le commandant Tom de la Rue, son supérieur.

Quatre mois après le retrait du prince William de la vie militaire pour se consacrer, à Londres, à sa vie de famille et ses activités royales (ainsi que des études d'agriculture pour se préparer à gérer le duché de Cornouailles), le prince Harry va lui aussi poursuivre sa carrière à Londres, où il vit au palais de Kensington dans le logement que William et Kate ont quitté pour l'appartement 1A. Il devrait prendre ses fonctions dans les prochaines semaines.

Mais rester cantonné à Londres n'aura pas que des désavantages. Très amoureux de sa compagne Cressida Bonas, dont il avait été séparé durant plus de quatre mois fin 2012 - début 2013 en raison de son déploiement dans la province afghane du Helmand (leurs retrouvailles avaient été très "chaleureuses" !), le prince Harry pourra continuer à vivre son idylle avec la jeune socialite. Le couple a d'ailleurs été aperçu cette semaine en train d'aller se régaler d'un burger chez Byron, comme le montrent des photos du Daily Mail. Harry pourra aussi se consacrer à son petit neveu le prince George de Cambridge ainsi qu'au bébé de sa cousine adorée Zara Phillips, né ce 17 janvier.

Par ailleurs, le fils du prince Charles pourra se consacrer pleinement à essayer d'organiser à Londres les Warrior Games, sorte de Jeux paralympiques pour blessés de guerre auxquels il avait assisté l'an dernier lors de sa tournée aux États-Unis. Une étude de faisabilité a été commanditée par le ministère de la Défense et la fondation du prince, et une recommandation doit intervenir fin janvier.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image