Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince William : Adieux émouvants à Anglesey, bébé George paré pour l'Australie

Comme cette buse de Harris, le prince William, son épouse Catherine et leur bébé George vont s'envoler de l'île d'Anglesey... Le prince William au show agricole d'Anglesey le 14 août 2013, pour sa première sortie officielle en solo depuis la naissance du prince George de Cambridge. L'occasion de faire ses adieux, très émouvants, à l'île galloise sur laquelle il vivait depuis janvier 2010 et s'était installé avec Kate Middleton...
42 photos
Lancer le diaporama
Comme cette buse de Harris, le prince William, son épouse Catherine et leur bébé George vont s'envoler de l'île d'Anglesey... Le prince William au show agricole d'Anglesey le 14 août 2013, pour sa première sortie officielle en solo depuis la naissance du prince George de Cambridge. L'occasion de faire ses adieux, très émouvants, à l'île galloise sur laquelle il vivait depuis janvier 2010 et s'était installé avec Kate Middleton...

Pour la première sortie officielle en solo du prince William depuis la naissance de son fils, mais l'une de ses dernières à Anglesey en tant que résident de cette île du nord du pays de Galles et pilote d'hélicoptère de sauvetage à la base RAF Valley qui s'y trouve, il a finalement été plus question des futurs déplacements de son bébé le prince George que de sa future destination à lui.

Le jeune papa a repris du service à la base dont il dépend depuis janvier 2010 à l'issue de ses deux semaines conventionnelles de congé paternité, et a laissé son épouse la duchesse Catherine de Cambridge ainsi que leur enfant aux bons soins des Middleton, à Bucklebury (à moins qu'ils l'aient suivi dans le cottage d'Anglesey ?), pour s'acquitter des heures qu'il lui reste à effectuer - il avait accumulé pas mal de retard au cours de la grossesse de sa compagne. Après quoi, libéré de ses engagements à Anglesey début septembre, il recevra une nouvelle affectation au service de la RAF, possiblement un reclassement dans un bureau, à Londres, le privant hélas d'action mais lui permettant d'assumer de front sa vie de père et sa carrière royale en plus de sa carrière militaire.

Aussi, la présence du duc de Cambridge mercredi 14 août 2013 au festival d'Anglesey, grande foire agricole de la région, avait des allures d'adieu. Mais avant de partir, le prince William a fait une confidence loin d'être anecdotique : alors que son secrétariat planche sur le planning officiel des prochains mois pour son épouse et lui, il a révélé que leur fils le prince George de Cambridge, âgé de 3 semaines, ferait vraisemblablement sa première tournée royale internationale l'an prochain, accompagnant le duc et la duchesse en Australie. "George se porte à merveille, merci. Nous espérons bien nous rendre tous les trois en Australie l'an prochain", a ainsi déclaré le prince William, répondant à un couple d'Aussies à la retraite, venus de la région d'Adelaide en vacances au Royaume-Uni.

Dans un sondage publié quelque temps avant l'accouchement de Kate Middleton, une majorité de Britanniques encourageaient le duc et la duchesse de Cambridge à, entre autres, emmener leur fils lors de leurs séjours officiels à l'étranger, ainsi que l'avait décidé la princesse Diana dès 1983 - William avait alors 9 mois -, en rupture avec la tradition royale. Clin d'oeil de l'histoire, c'est d'ailleurs en Australie que le prince William, bébé, avait fait son premier voyage. Encore un trait d'union avec Lady Di, mamie dont l'absence est plus que jamais cruelle...

Un très émouvant discours d'adieu

À part le fait d'avoir vraisemblablement coupé l'herbe sous le pied à son secrétariat en révélant cette information, le prince William a honoré comme il se doit le festival d'Anglesey, un salon de l'agriculture qui attire près de 60 000 personnes en deux jours. À peine arrivé, il s'est intéressé aux présentations de chiens de chasse, confiant combien son cocker Lupo, qui a de "loup" non seulement le nom mais aussi le caractère, se serait démené s'il l'avait amené. Il a également pu retrouver une jeune fille, Sharon West, qu'il avait secourue l'an dernier. Une intervention dont William se souvient parfaitement, puisqu'elle lui avait permis de réaliser le record de rapidité de la base - seulement 38 secondes.

Fait amusant, exactement comme son père le prince Charles quelques jours plus tôt lors d'un autre événement, le duc de Cambridge s'est notamment essayé avec plaisir à la fauconnerie, enfilant un gant spécial pour travailler avec une buse de Harris, un spectacle qui a passionné le public. Tout comme le discours émouvant du prince, qui tenait à assister à cette manifestation, en guise de remerciements aux habitants de la région. D'ailleurs, il s'est partiellement exprimé en gallois, s'attirant une ovation en dépit d'un accent que les intéressés ont pu juger "atroce" : "C'est un immense plaisir d'être ici aujourd'hui. Je suis tellement fier d'avoir vécu à Anglesey, la mère du pays de Galles. J'ai même appris un petit peu de gallois. Mon accent est mauvais, mais il s'améliore petit à petit, enfin je crois, a commencé le prince. Catherine est désolée de ne pouvoir être là aujourd'hui pour le festival du comté, mais George et elle auraient adoré venir. Il fait pas mal de bruit, mais il est bien sûr extrêmement mignon. Je dois dire que je trouvais les missions de recherche et de sauvetage en Snowdonia [région et parc naturel du pays de Galles, NDLR] éprouvantes physiquement et mentalement, mais s'occuper d'un bébé de 3 semaines, c'est bien pire ! Je sais que je parle aussi au nom de Catherine quand je vous dis que jamais de ma vie je n'ai connu un endroit aussi beau et accueillant qu'Anglesey. Les paysages du détroit du Menai sont incontestablement parmi les plus époustouflants des Îles britanniques. Je sais que cela nous manquera beaucoup à tous les deux une fois que ma mission de pilote arrivera à son terme le mois prochain, et que nous devrons déménager [à Kensington, NDLR]. Du fond du coeur, merci de nous avoir si bien accueillis ma femme et moi, comme vous le faites avec des milliers de visiteurs chaque année. Cette île a constitué notre premier foyer ensemble et sera toujours un lieu très spécial pour nous. Catherine et moi y reviendrons régulièrement avec notre famille au fil des années à venir."

Une histoire d'amour qui touche à sa fin, une histoire de famille qui commence...

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image