Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Raphaël le Patriote s'acoquine avec Jeanne d'Arc et pourfend la pauvre France !

9 photos
Lancer le diaporama
Raphaël, après Terminal 2B et Bar de l'Hôtel, a dévoilé un troisième single extrait de l'album Pacific 231 : Le Patriote. Samuel Benchetrit en a réalisé un clip dans Paris, filmant le chanteur sur la statue équestre de Jeanne d'Arc.

A peine sorti, Pacific 231, le nouvel album de Raphaël, s'adonne à la ferveur populaire et s'expose à la vindicte des censeurs et des critiques. Images et paroles, tout est fait, revendiquant l'intérim d'un "pote Renaud parti en vacances" et dessinant dans le verbe poétiquement résistant la statue du commandeur Bashung, pour titiller les consciences, avec les risques que cela implique.

Signe avant-coureur des remous provoqués par Le Patriote, chanson-étendard de Pacific 231, Raphaël avait vu le clip réalisé pour lui par Olivier Dahan (déjà aux manettes pour ceux de Caravane, Le Vent de l'hiver, Ne partons pas fâchés) sur la chanson Le Bar de l'Hôtel partiellement privé de diffusion par M6, la chaîne ayant jugé la superbe proposition visuelle trop offensante.

Rompu à la fréquentation des cinéastes de premier ordre pour l'illustration clipée de ses chansons (outre Dahan, citons Audiard et Assayas), l'époux de Mélanie Thierry et père de leur jeune Roman, qui fait ses débuts au grand écran dans Ces Amours-là de Claude Lelouch, s'est attaché les services de l'excellent Samuel Benchetrit pour le clip de la chanson Le Patriote.

Une chanson qui vient de faire l'objet d'une dénonciation pour plagiat, et dont le motif a été largement commenté : avec sa diction disloquée, Raphaël y stigmatise une certaine France déprimante peuplée de Français désolants et en fait un "débat captivant". Chevauchant, dans un mélange d'insolence désinvolte et de lascivité (pour preuve, ses mains baladeuses sur la poitrine et les flancs de la Pucelle), la statue équestre de Jeanne d'Arc place des Pyramides à Paris, Raphaël énumère les griefs, de politiques fascisantes en abêtisation des jeunes générations, en passant par la démago ambiante. Démago à laquelle lui-même cède d'une certaine façon avec ce texte, qu'il met en scène devant la caméra au poing - pour un effet "acte subversif" - d'un Benchetrit dont on rappellera qu'il fut en 2009 lauréat du prix du roman populiste pour Le Coeur en dehors.

Pour compléter le tableau, il aurait suffi que la police se pointe pour le déloger de sa monture... Va sans crainte, Raphaël : de nos jours, plus de bûcher pour les hérétiques.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image