Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Revivez le sacre de l'Olympique de Marseille... Champions de France 2010 !

Après dix-sept ans de disette, l'Olympique de Marseille a enfin renoué cette année avec le succès. En remportant deux titres sur les trois nationaux (le PSG a remporté la Coupe de France le week-end dernier), cette saison 2009/2010 - qui commença pourtant dans la tragédie avec la disparition de l'actionnaire majoritaire Robert Louis-Dreyfus - restera dans les annales du club.

Victoire totale et méritée d'une équipe qui était tout simplement la meilleure du championnat français et la plus régulière durant la saison. Victoire méritée pour un Didier Deschamps dont c'est la première saison dans le club phocéen en tant qu'entraîneur, après avoir tout remporté avec l'OM en tant que joueur, jusqu'à la Ligue des Champions en 1993. Victoire méritée enfin pour Jean-Claude Dassier, à la présidence du club depuis l'été dernier, et qui pour son baptême au plus haut niveau, remporte donc la Coupe de la Ligue et le Championnat de France... deux journées avant son terme.

Il faut dire, qu'hier soir, tout s'est goupillé comme il le fallait pour les ciel et blanc. Jouant à 21h, les joueurs de Didier Deschamps étaient au courant des résultats de tous les autres matches qui s'étaient joués à 19h, et donc de celui - très positif - de Lyon face à Auxerre, qui a vu les Gones arracher la victoire face au second du championnat dans les dernières minutes, si bien, qu'avec cinq points d'avance, les Marseillais pouvaient être champions en s'imposant face à Rennes, dans leur antre du stade Vélodrome chauffée à blanc. Et les joueurs marseillais n'allaient pas se faire prier...

Après avoir marqué très rapidement par l'intermédiaire de Gabriel Heinze sur coup-franc, l'OM était sur les bons rails, mais les joueurs phocéens allaient se faire prendre par surprise juste avant la mi-temps, par une action de grande classe conclue superbement par Briand. A la moitié du match, rien n'était encore fait...

Au retour des vestiaires, on se doute de ce qu'à dû dire l'entraîneur marseillais pour motiver ses joueurs. 45 minutes pour être champions de France ! Dix-huit ans après leur dernier titre national ! Les joueurs allaient tout donner, et, comme ultime cerise sur le gâteau olympien, c'est le capitaine emblématique - Mamadou Niang - et la recrue la plus chère de l'histoire du club - Lucho Gonzales - qui allaient donner en deux minutes une victoire définitive à l'OM (3 buts à 1), et lui apporter enfin ce titre qui le fuyait depuis près de deux décennies. La Canebière pouvait enfin exploser...

Mathieu Valbuena (le meilleur Olympien sur la pelouse hier soir) : "Je ressens une immense fierté, je ne retiens que du bonheur, de la joie. Après la Coupe de la Ligue, on avait envie de revivre de grandes émotions. C'est le plus beau moment de ma vie. Cette saison, j'ai su cravacher pour inverser la situation. C'est vraiment extraordinaire qu'elle se termine sur un titre. Avoir eu cette réaction en fin de match a été un symbole de toute notre saison. On n'a rien lâché, on y a toujours cru, même dans les moments difficiles, on a souvent marqué dans les dernières minutes. Ce qui a fait la différence cette année, c'est notre force mentale."

Steve Mandanda : "C'est extraordinaire. On avait vécu un bon moment avec la Coupe de la Ligue. On va rester sur le terrain et on va faire la fête toute la nuit."

Didier Deschamps : "C'est une énorme satisfaction, même si je suis encore dans la retenue, les joueurs, c'est plus naturel. Cela a été une aventure humaine extraordinaire, le mérite en revient d'abord aux joueurs. Sans eux, un entraîneur n'existe pas. Champion à deux journées de la fin, chapeau, ce n'est pas évident. (...) Un des aspects qui m'a fait accepter ce challenge, ce sont les moments extraordinaires que j'ai vécus ici. Je dis souvent que l'affectif ne doit pas rentrer dans les décisions professionnelles. Mais j'ai renvoyé l'ascenceur en revenant à la Juventus, qui était dans une situation difficile mais m'avait immensément apporté dans ma carrière. C'est pareil pour Marseille. J'ai fait le bon choix en revenant."

Vous pouvez revivre le sacre de l'Olympique de Marseille en photos et vidéos ci-dessus.

A.I.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image