Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Rihanna se paye Donald Trump : son message puissant après les tueries

Rihanna se paye Donald Trump : son message puissant après les tueries
Rihanna arrive à l'aéroport de JFK à New York. Rihanna revient d'Italie où elle a passé des vacances romantiques avec son compagnon H. Jameel. Le 7 juin 2019.
21 photos
Lancer le diaporama
Rihanna arrive à l'aéroport de JFK à New York. Rihanna revient d'Italie où elle a passé des vacances romantiques avec son compagnon H. Jameel. Le 7 juin 2019.
Les Etats-Unis sont sous le choc après deux tueries de masse : à El Paso au Texas et à Dayton dans l'Ohio, samedi 3 et dimanche 4 août 2019. Rihanna a réagi en s'en prenant directement à la politique du président Donald Trump.

Il n'est pas rare que Rihanna commente l'actualité nationale et internationale, souvent pour défendre les opprimés. Après les deux tueries de masse qui ont frappé les Etats-Unis ce week-end du 3 et 4 août 2019, la star ne pouvait garder le silence. Elle a choisi de s'exprimer après un message du président Donald Trump.

Samedi 3 août 2019 à El Paso au Texas, un homme blanc de 21 ans a ouvert le feu devant un supermarché, principalement fréquenté par la communauté hispanique, et a fait 20 morts et 26 blessés. Il était équipé d'un fusil d'assaut et avait fait plusieurs heures de route depuis Dallas pour se rendre spécifiquement dans cette ville à la frontière avec le Mexique. Arrêté, le tireur est aussi suspecté d'être l'auteur d'un manifeste anti-immigration par les autorités, qui soupçonnent une attaque à caractère raciste. De nombreuses stars ont réagi aux événements d'El Paso. Le pays, encore sous le choc, n'a guère le temps de panser ses plaies et de pleurer ses morts. Dans la nuit de samedi à dimanche, dans un bar de Dayton dans l'Ohio, un homme blanc de 24 ans a tué neuf personnes (dont sa soeur), avant d'être abattu par la police. Le bilan aurait pu être bien plus lourd si la police ne s'était trouvée tout près, selon le responsable de police locale.

Imagine un monde où il est plus facile d'acheter un AK-47 que d'obtenir un visa

Quelques heures avant la tragédie de Dayton, Donald Trump a écrit sur Twitter ces quelques lignes : "La tuerie d'aujourd'hui à El Paso, au Texas, n'était pas seulement tragique mais aussi un acte de lâcheté. Je sais que je soutiens quiconque dans ce pays condamne cet acte de haine. Il n'y a aucune raison ou excuse pour justifier de tuer des gens innocents."

C'est ce message qui a particulièrement hérissé Rihanna qui lui a répondu sur Twitter : "Euh... Donald, tu as mal orthographié le mot terrorisme. Ton pays a subi deux attaques terroristes à quelques heures d'intervalle faisant presque 30 morts. Cela s'est passé seulement quelques jours après une autre attaque terroriste en Californie. Un terroriste a pu LEGALEMENT acheter un fusil d'assaut (AK-47) à Las Vegas, puis rouler jusqu'à un festival gastronomique en Californie et faire six morts dont un petit garçon encore bébé ! Imagine un monde où il est plus facile d'acheter un AK-47 que d'obtenir un visa. Imagine un monde où l'on construit un mur pour que les terroristes restent en Amérique !!!" La créatrice de la maison Fenty marque un point fondamental : les auteurs de ces tueries de masse sont principalement blancs et américains. Elle poursuit en pensant aux victimes : "Mes prières et plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes au Texas, en Californie et en Ohio. Je suis tellement triste pour vous. Personne ne mérite de mourir de la sorte. Personne."

Selon l'AFP, Donald Trump a estimé dimanche que le pays devait "peut-être faire davantage" et que ces deux tragédies relevaient "d'un problème de maladie mentale". Nier le caractère raciste de ces tueries et évoquer des troubles mentaux pour les expliquer est le principal argument du lobby des armes à feu. Trump doit s'exprimer devant les Américains ce lundi 5 août 2019 depuis la Maison Blanche à 14h, heure française.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image