Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Robin Thicke : Un procès pour la sale histoire de "Blurred Lines"

8 photos
Lancer le diaporama

Robin Thicke et Pharrell Williams sont en guerre contre la famille de Marvin Gaye. Les héritiers du prince de la soul accusent les deux chanteurs d'avoir plagié une célèbre chanson de leur aïeul, Got to Give It Up, pour composer leur tube Blurred Lines. Cette plainte a donné lieu à un vrai déballage et à des révélations pathétiques de Thicke. Cela se présente de plus en plus mal pour lui : un juge fédéral a rejeté jeudi 30 octobre la demande des deux interprètes d'invalider la plainte des descendants de Marvin Gaye. Une décision qui permet à un procès de s'ouvrir le 15 février à Los Angeles.

Les deux clans font appel à des experts pour examiner à la loupe les deux titres. "Il y a de vraies questions sur la similarité intrinsèque de ces oeuvres, a écrit le juge, qu'il revient à un jury de trancher." Pharrell Williams et Robin Thicke ont pourtant tout fait pour éviter ce procès. Quand la chanson est sortie, le Canadien répétait à longueur d'interviews combien Marvin Gaye l'avait inspiré. Lors de sa déposition, il a révélé qu'en réalité il était bien trop "défoncé" aux médicaments et à l'alcool lors des sessions d'enregistrement pour avoir quoi que ce soit à voir avec l'écriture et la composition de Blurred Lines. Il dit s'être contenté de chanter. Quant à en revendiquer la paternité dans la presse, Robin Thicke a expliqué qu'il l'a fait par jalousie envers le talent de Pharrell Williams, lequel a laissé faire. Pour ce dernier, c'est une pratique courante : "Cela arrive tous les jours dans notre industrie. On fait en sorte que les gens aient l'air plus impliqués qu'ils ne le sont en réalité dans l'écriture de leur chanson. C'est une manière d'embellir les choses." Malaise...

C'est dans ce contexte déjà désolant que Robin Thicke et Pharrell Williams ont tenté le tout pour le tout : ils reconnaissent que Blurred Lines et Got to Give It Up démarrent par la répétition d'une même note... comme la fameuse 5e symphonie de Beethoven ! Leur argument est d'insister sur le fait que ce gimmick est utilisé depuis que la musique existe. Plus surprenant, ils sont allés jusqu'à expliquer que Blurred Lines avait sans doute plus de similitudes avec Working In a Coal Mine d'Allen Toussaint qu'avec la chanson de Marvin Gaye.

Blurred Lines, plus gros succès de l'année 2013, marque le début de la fin pour Robin Thicke. Ses problèmes d'addictions lui ont coûté son mariage et ses tentatives désespérées pour récupérer Paula Patton, mère de leur petit garçon de 4 ans, Julian, se sont soldées par un échec. Robin lui a composé tout un album qui a fait un flop, l'a implorée à chacun de ses concerts sans succès. Patton a officiellement demandé le divorce début octobre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel