Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Roger Guérin, la trompette de Django, Quincy ou encore Nougaro pour "Armstrong", s'est noyé...

Le trompettiste Roger Guérin est mort le 6 février 2010, victime d'une noyade. Il avait 84 ans.
3 photos
Lancer le diaporama

En cette année de célébration du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, c'est un de ceux qui avaient croisé la route du divin manouche que l'on pleure : le trompettiste français Roger Guérin, qui avait enregistré avec Django en 1952 et été récompensé par l'Académie du Jazz au Festival de Newport du prix Django-Reinhardt en 1958, a connu samedi 6 février, vers 4 heures du matin, une mort terrible et indigne : l'artiste âgé de 84 ans s'est noyé dans un petit canal devant sa maison des Saintes-Maries-de-la-Mer, où il vivait depuis quelques années. Il a manifestement fait une chute accidentelle.

Né à Sarrebrück le 9 janvier 1926, Roger Guérin s'était tout d'abord consacré au violon, avant de se tourner vers l'instrument dont il tira son art : la trompette. Il obtint le Premier Prix du Conservatoire de Paris en 1949 (puis le Premier Prix de solfège et de cornet à piston l'année suivante).

Faisant ses débuts dans l'orchestre d'Aimé Barelli en 1947, il eut l'occasion de jouer avec, entre autres, James Moody, Benny Golson, Don Byas, Kenny Clarke, Blossom Dearie, Martial Solal, Michel Legrand (qui sut utiliser ses talents de soliste et fut par exemple à l'origine de l'enregistrement d'une version mémorable du I love you de Cole Porter) ou encore André Hodeir, notamment au gré des quelque 150 albums pour lesquels il est crédité.

Dans les années 1960, qui le virent également chanter au sein de l'ensemble Les Double Six, il s'illustra au sein du Quincy Jones' Big Band, prenant la place de Clark Terry, mais aussi au côté de Dizzy Gillespie (avec lequel il oeuvra sur la bande originale du film Paris Blues en 1961, avec Louis Armstrong) ou... Claude Nougaro, pour qui il signa le solo fameux du classique Armstrong (à redécouvrir ci-dessus).

Directeur de l'orchestre du Casino de Paris au début des années 1970, il se consacra ensuite à la transmission de son art via l'enseignement, tout en continuant à se produire avec divers ensembles.

Tout récemment, à l'occasion de son 84e anniversaire, le 9 janvier dernier, le Labory Jazz Club de Nîmes faisait la fête avec Roger Guérin et les complices de sa formation - Gérard Saurel (sax alto), Charles Tois (piano), Eric Gadet (contrebasse) et Didier Vallet (batterie).

Nos pensées vont vers ses proches.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image