Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Roschdy Zem : Cette opération de chirurgie esthétique qui l'a libéré

Roschdy Zem - Avant-première du film "Persona non grata" au cinéma UGC Bercy à Paris le 9 juillet 2019. © Coadic Guirec/Bestimage
20 photos
Lancer le diaporama
Roschdy Zem - Avant-première du film "Persona non grata" au cinéma UGC Bercy à Paris le 9 juillet 2019. © Coadic Guirec/Bestimage
L'acteur et réalisateur Roschdy Zem raconte longuement au magazine "Psychologies" le complexe qui lui pourrissait la vie dans ses jeunes années. À 53 ans, il explique qu'une opération de chirurgie esthétique lui a permis de gagner enfin confiance en lui.

À l'affiche de deux films, dont sa nouvelle réalisation Persona non grata (en salles le 17 juillet 2019), et à la rentrée dans Les Sauvages, une nouvelle série de Canal+, Roschdy Zem a accepté de se confier longuement au magazine Psychologies, en kiosques ce 25 juillet. Ce numéro s'intéresse à nos complexes et la star de 53 ans, qui n'a jamais mis les pieds chez un psy, raconte celui qui a gâché ses jeunes années avant qu'une opération de chirurgie esthétique ne l'en délivre.

Né au sein d'une famille marocaine à Gennevilliers, Roschdy Zem raconte qu'il se sentait comme le vilain petit canard de sa fratrie. "Je vais vous faire un aveu : j'ai grandi jusqu'à ma majorité avec les oreilles décollées. Très décollées. Aujourd'hui, on peut en rire, mais je peux vous dire que, quand vous êtes gamin, que vos frères et tous les autres enfants se moquent de vous, ça vous marque." L'acteur raconte que ses parents le rassuraient en lui disant que ses oreilles n'étaient pas décollées. Il en rit, mais se souvient aussi de sa vulnérabilité : "Dans ma tête, j'étais Elephant Man."

On peut en rire, mais je peux vous dire que, quand vous êtes gamin, que vos frères et tous les autres enfants se moquent de vous, ça vous marque

À sa majorité, Roschdy Zem se fait opérer : "Eh bien, figurez-vous que l'opération des oreilles est l'une des seules interventions de chirurgie esthétique remboursée par la Sécurité sociale ! Vous pouvez avoir une citrouille à la place du nez, vous payez, en revanche, si vous avez les oreilles décollées... (...) Quand je l'ai appris, j'ai foncé à l'hôpital le plus proche. J'avais 18 ou 19 ans. Cela m'a donné un sentiment de libération incroyable. J'ai tout de suite gagné en assurance, je n'avais plus besoin d'éviter les autres ou de dénaturer mes relations." Le jeune homme finit de gagner en confiance en commençant le théâtre et en lisant la fierté sur le visage de ses parents lors de ses premières apparitions sur grand écran.

Plus loin dans l'interview, Roschdy Zem explique que ces premiers cours de théâtre à Paris lui ont aussi donné l'envie de quitter la banlieue. Banlieue avec laquelle il ne coupe pas les ponts, où il retourne régulièrement et pas seulement pour les fêtes. Mais si, à l'époque, il voulait partir, c'était surtout parce qu'il n'y a pas d'avenir : "On parle beaucoup de la violence, mais dans les faits, elle est rare. Ce qui domine, c'est le renoncement. Comme il est plus compliqué, quand on vient de là-bas, de se loger et de trouver du travail, beaucoup ont baissé les bras. C'est pour cela que le discours du 'quand on veut on peut' m'agace terriblement."

À 53 ans, père de deux enfants majeurs, acteur et réalisateur reconnus bientôt à l'affiche de Roubaix, une lumière (en salles le 21 août) d'Arnaud Desplechin, qui a été présenté à Cannes, Roschdy Zem ne se pourrit plus la vie avec ses complexes : "Parce que je ne ressens plus le besoin de plaire. Soyons clairs : j'aime plaire. Seulement, aujourd'hui, si je ne plais pas tel que je suis, je ne cherche pas à me changer, cela ne me dérange plus."

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans Psychologies, en kiosque le 25 juillet.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Marlon, le fils de Caroline Receveur, sur Instagram.
Marlon, le fils de Caroline Receveur, sur Instagram.
Julia Paredes et son chéri Maxime Parisi se sont mariés le 23 janvier 2021.
Julia Paredes et son chéri Maxime Parisi se sont mariés le 23 janvier 2021.
M. Pokora et son fils Isaiah le 18 octobre 2020.
M. Pokora et son fils Isaiah le 18 octobre 2020.
Angèle, vexée par une caricature, fait part de sa colère sur Instagram.
Angèle, vexée par une caricature, fait part de sa colère sur Instagram.
Jean-Pierre Pernaut ému par la surprise de Nathalie Marquay, ses enfants Tom et Lou et son petit-fils Léo, dans le JT de 13h de TF1
Jean-Pierre Pernaut ému par la surprise de Nathalie Marquay, ses enfants Tom et Lou et son petit-fils Léo, dans le JT de 13h de TF1
Hugo Philip et Caroline Receveur accusés d'être de mauvais parents sur Instagram (septembre 2020).
Hugo Philip et Caroline Receveur accusés d'être de mauvais parents sur Instagram (septembre 2020).
Amel Bent en vacances à la mer avec ses filles Sofia et Hana le 3 août 2020.
Amel Bent en vacances à la mer avec ses filles Sofia et Hana le 3 août 2020.
Bande-annonce du concert organisé par Mika au profit de Beyrouth, diffusé le 19 septembre 2020.
Bande-annonce du concert organisé par Mika au profit de Beyrouth, diffusé le 19 septembre 2020.
Sophie Tapie le 21 août 2020 sur Instagram, fête son mariage avec Jean-Mathieu Marinetti.
Sophie Tapie le 21 août 2020 sur Instagram, fête son mariage avec Jean-Mathieu Marinetti.
Question polémique posée dans les "12 Coups de midi", sur TF1
Question polémique posée dans les "12 Coups de midi", sur TF1
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image