Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Serge Gainsbourg : Les manuscrits de ses chansons ont rapporté gros, très gros !

Estimés entre 75 000 et 100 000 euros, les manuscrits de Serge Gainsbourg ont rapporté 266 000 euros lors d'une vente aux enchères mercredi. Organisée par la maison Sotheby's, cette vente proposait des lots couvrant la période 1981 à 1991 comme les manuscrits de chansons appartenant à Fulbert Ribeaut, dernier majordome du chanteur.

Ils étaient nombreux mercredi dans la salle des ventes. D'autant plus nombreux que c'était la première fois que ces documents se retrouvaient sur le marché. Record de la vente : le manuscrit définitif par Serge Gainsbourg de la chanson Sorry Angel. Ce texte évoquant la rupture de Serge avec Jane Birkin, estimé à 18 000 euros, a trouvé preneur à 51 150 euros ! Le brouillon manuscrit de la sexuelle Love on the beat, comportant de très nombreuses variantes et corrections, s'est disputé jusqu'à 39 150 euros, tandis que You're under arrest partait pour 21 150 euros. Le manuscrit de No Comment a été adjugé pour 24 750 euros, et le scénario de son clip, jamais tourné, est parti à 29 550 euros, plus de deux fois son montant estimé.

À cette vente, un demi billet de 500 francs dédicacé par l'artiste a été adjugé 24 750 euros. L'histoire de ce billet fait partie de la légende Gainsbourg : le 11 mai 1984, pour dénoncer "le racket de l'impôt", Gainsbourg brûle en direct sur TF1, dans l'émission 7/7, un billet de 500 francs. De ce billet, il ne reste rien, mais après l'émission, le chanteur reçoit des courriers d'insultes que son majordome lit et classe. Pour le remercier, Gainsbourg lui offre ce billet déchiré et dédicacé : "Affectueusement, à Fulbert, Gainsbourg." Il était estimé entre 15 000 et 20 000 euros.

Le seul lot qui n'a pas trouvé preneur lors de cette vente, c'est l'une des vestes militaires que Gainsbourg portait sur le tournage de son film Je t'aime moi non plus, en 1976. Ce film réunissant Jane Birkin et Joe Dallessandro, mal aimé à sa sortie, raconte la rencontre charnelle d'un homosexuel et d'une femme ressemblant à un garçon. Culte !

La veille de cette vente, mardi, Lulu Gainsbourg, donnait son premier grand concert parisien au Casino de Paris.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel