Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Sofia Vergara : Son sketch aux Emmy Awards jugé sexiste, la bombe contre-attaque

10 photos
Lancer le diaporama

Si les 66e Emmy Awards ont réalisé la seconde meilleure audience de leur existence ce 25 août, la cérémonie a été entachée d'une pseudo-polémique dont elle se serait bien passée. A l'origine de celle-ci, un sketch jugé sexiste avec la sublimeSofia Vergara, laquelle n'a pas manqué de répondre aux critiques.

Car pour elle, il n'y a pas de polémique. Juste des gens incapables de voir de l'autodérision et un petit moment drôle qui a totalement séduit la salle, où figuraient les plus grandes stars de la télévision. "C'est tout à fait le contraire [du sexisme] ! Cela veut dire que quelqu'un peut-être drôle et sexy en même temps et faire preuve d'autodérision. Je trouve que c'est ridicule que quelqu'un ait lancé ça. Je sais qui c'est, elle n'a pas le sens de l'humour et elle devrait un peu se décoincer", a-t-elle confié à Entertainment Weekly.

Lors de cette cérémonie au cours de laquelle la série Breaking Bad a écrasé toute la concurrence, laissant quelques miettes à Modern Family, le show dont elle est l'une des stars, Sofia Vergara s'est prêtée au jeu d'un petit sketch teinté d'ironie et d'humour. La comédienne, parmi les mieux payées du PAF américain, a introduit Bruce Rosenblum, le président de l'Académie des Arts et des Sciences de la Télévision. Celui-ci l'a invitée à monter sur une petite scène tournante. Et alors qu'il se livrait à un discours extrêmement académique, pour ne pas dire ennuyeux, Sofia Vergara a commencé à pendre la pose dans sa robe Roberto Cavalli, mettant ses formes pulpeuses en valeur, jouant la carte de la femme-objet à fond. Une illustration du discours de Bruce Rosenblum, qu'il concluait par : "Nous n'oublions pas que notre succès se base toujours sur offrir quelque chose de captivant à regarder au spectateur." La salle, conquise, applaudit le petit numéro.

Mais rapidement, quelques médias critiquent violemment la "performance" du duo, et notamment celle de Sofia Vergara, élevée au rang de femme-objet dans ce sketch, que certains ont visiblement pris au premier degré. "Beurk !", a ainsi écrit Sarah Larson, la critique télévision du New Yorker, dénonçant une cérémonie "obséquieuse", "largement dominée par les hommes blancs", qui n'aurait selon elle pas sa place un lundi soir. Le Huffington Post s'indigne lui d' "un inquiétant tournant". "On l'a littéralement traitée comme une femme-objet", dénonce le magazine Jezebel. La revue Salon titre elle "Le moment bizarre des Emmy où Sofia Vergara est devenue un objet". Quant aux réseaux sociaux, ils ont vu nombre de critiques fleurir alors que la cérémonie célébrait l'âge d'or des femmes dans les séries.

Sofia Vergara a donc rapidement désamorcé cette fausse polémique, démontrant s'il était besoin qu'elle était bien LA star du petit écran outre-Atlantique...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image