Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sophie de Wessex a fêté 50 ans : Gâteaux et confidences pour la svelte comtesse

La comtesse Sophie de Wessex visitait, le jour de ses 50 ans le 20 janvier 2015, la  London School of Hygiene and Tropical Medicine avec son mari le  prince Edward.
44 photos
Lancer le diaporama
La comtesse Sophie de Wessex visitait, le jour de ses 50 ans le 20 janvier 2015, la London School of Hygiene and Tropical Medicine avec son mari le prince Edward.

On a presque peine à croire, notamment en découvrant l'un des magnifiques portraits d'elle publiés par le numéro de février de l'édition britannique d'Harper's Bazaar, que la comtesse Sophie de Wessex vient de fêter son 50e anniversaire, le 20 janvier 2015.

Le jour même, la bru adorée de la reine Elizabeth II, qu'on n'avait plus vue depuis le rassemblement de la famille royale à Sandringham lors de la messe de Noël, était à pied d'oeuvre avec son mari le prince Edward. Véritable pilier de la couronne, au même titre que la duchesse Camilla, épouse du prince Charles, et créditée de la confiance totale de la souveraine, qui n'hésite pas à se confier à elle, l'élégante Sophie était évidemment attendue avec une ferveur encore plus prononcée que d'habitude. Le comte et la comtesse de Wessex avaient rendez-vous du côté de l'église Saint Anselme, dans le quartier de Kennington, avec des membres de Tomorrow's People Social Enterprises, un programme initié par l'organisme Tomorrow's People, dont Sophie est la marraine, avec l'appui de la fondation du jubilé de diamant d'Elizabeth II. Accueilli par des écoliers, le couple a découvert les différents ateliers proposés, destinés à aider jeunes et moins jeunes en difficulté à (re)trouver du travail. Sur place, toutes les conditions étaient réunies pour que la néo-quinquangénaire soit gâtée : The Flower Stall, prestigieuse enseigne de créations florales impliquée dans l'initiative, s'est chargée de lui offrir un beau bouquet, tandis qu'un ancien bénéficiaire du programme, aujourd'hui employé par une boulangerie, avait prévu un gâteau personnalisé (avec seulement dix bougies dessus, quelle galanterie - ce qui n'a pas empêché Edward de demander avec humour à Sophie si elle avait besoin d'aide), qu'ils ont dégusté avec une tasse de thé !

La comtesse Sophie de Wessex avait l'occasion de fêter ses 50 ans, le 20 janvier 2015, sur le terrain en compagnie de son époux le prince Edward, à l'occasion d'une visite à des personnes de l'association Tomorrow's People et une autre à la London School of Hygiene and Tropical Medicine. Vidéo Abaca TV.

Et Sophie de Wessex, qui a la taille mannequin (merci la course à pied et les séances de Pilates) comme on a pu le vérifier l'été dernier sur les plages d'Ibiza, avait plutôt intérêt à avoir de l'appétit : un second gâteau d'anniversaire était au menu, lors de son autre visite du jour, à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, un établissement dédié à la formation et à la recherche dans le secteur sanitaire, qui accueille près de 4 000 étudiants et 1 000 personnels soignants du monde entier. Le prince Edward a volontiers servi de cobaye au cours de cet engagement, devenant le patient de sa femme, qui a testé sur lui un nouveau kit d'examen ophtalmologique portatif, via smartphone. Un moment insolite qui a mis en évidence la belle entente du comte (qui a eu 50 ans l'an dernier) et de la comtesse, qui fêtaient le 19 juin 2014 leurs 15 ans de mariage et sont parents de deux enfants, Lady Louise Windsor, 11 ans, et James, vicomte Severn, 7 ans. Difficile par ailleurs de ne pas faire le lien avec le trouble oculaire de la jeune Louise est atteinte de naissance, et pour lequel elle a récemment subi une opération.

Modèle d'élégance au sein de la famille royale, et nommée en 2014 première marraine du London College of Fashion, c'est presque logiquement qu'on retrouve la comtesse de Wessex dans Harper's Bazaar, référence de la modosphère, à l'occasion de ses 50 ans. Illustré par les fameux portraits signés Henry Bourne, réalisés à Bagshot Park (résidence officielle des Wessex, dans le Surrey) et pour lesquels son modèle porte une robe griffée Emilia Wickstead (une valeur sûre que partage la duchesse de Cambridge), un entretien exceptionnel avec la rédactrice en chef de la revue, Justine Picardie, détaille différents aspects de sa vie : sa perte de poids, son intérêt récent et grandissant pour la mode ("de l'extérieur, c'est très facile de porter un regard méprisant sur la mode, mais c'est un vrai plus, sous-estimé, pour notre économie", fait-elle valoir), ses relations avec Elizabeth II...

En fait, il s'agit de la première interview qu'elle accorde depuis 2001 et le scandale News of the World : un journaliste du tabloïd, Mazher Mahmood (le même qui, des années plus tard, allait piéger la chanteuse Tulisa Contostavlos en plein deal de cocaïne), se faisait passer pour un cheikh et l'enregistrait tandis qu'elle tenait des propos peu flatteurs au sujet de membres du gouvernement et semblait utiliser sa position pour favoriser ses affaires. La presse à scandale en avait fait ses choux gras, Buckingham l'avait défendue, et l'année suivante, son mari et elle annonçaient qu'ils abandonnaient leurs carrières pour se consacrer à leur mission royale.

Si elle se décrit comme une personne "royale contemporaine", Sophie de Wessex ne cache pas qu'elle considère la reine Elizabeth II comme son "mentor", admirative en particulier de ce don qu'a la monarque de 88 ans de faire sentir à quiconque lui adresse la parole qu'il est spécial. "La reine ne décevra jamais personne (...) Servir fait partie d'elle", loue-t-elle. Et de détailler quelques-unes des leçons qu'elle a apprises de sa vénérable belle-mère. Il peut s'agir d'un précepte : "Peu importe votre état de fatigue, tenez bon." D'une éducation : "Au tout début, j'avais tendance à courir dans tous les sens, aussi vite que possible, mais si vous observez la reine, elle fait les choses d'une manière mesurée, et j'espère que j'ai réussi à apprendre à ne pas surgir dans une pièce mais à faire les choses de façon sensiblement plus élégante." Ou encore d'un savoir-faire : "L'art de parler à bon escient fait partie de ce qui mérite d'être appris. C'est difficile de donner l'impression aux gens que la conversation que vous avez eue avec eux valait la peine, mais la reine est très douée pour cela." Première roturière "ordinaire" à être entrée dans la famille royale par son mariage en 1999, comme le souligne le Daily Mail, Sophie de Wessex, aujourd'hui engagée officiellement auprès de plus de 70 associations et organismes, a largement gagné ses galons.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel