Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Thomas Ngijol et Fabrice Eboué : Un clip pour l'été avant leur film délirant !

9 photos
Lancer le diaporama

Pour faire danser cet été, les deux humoristes français Thomas N'Gijol et Fabrice Eboué viennent de lancer un hymne on ne peut plus loufoque : La Zagada. Un compromis entre le nom accrocheur d'une lambada, et la musicalité désopilante des Magic System et autre Raï n' B fever...

Thomas N'Gijol, qui comparait récemment Kate Middleton à Zahia, dans le Grand Journal de Canal +, incarne le chanteur Tony Zagada et Fabrice Eboué le spécialiste de la vibe raï, Nordine Boumediene. Leur tube a été clippé en reprenant tous les codes ridicules de ce genre de vidéo : jolies filles au bord d'une plage, athlètes et musculation, gros cigares et décapotable.

Les deux amis, que l'on a découvert grâce au Jamel Comedy Club, sortis tous deux de l'ombre grâce à Jamel Debbouze, vont se retrouver au cinéma très bientôt.

Après leurs one man show respectifs, leurs chroniques dans de grandes émissions de télé (avec Ruquier ou avec Denisot), Thomas N'Gijol et Fabrice Eboué, ont écrit le scénario et réalisé le film Case Départ. Un long-métrage qu'il présenteront à leur public, armés d'une histoire complétement dingue, dans la veine de la saga des Visiteurs :

Demi-frères, Joël (Thomas Ngijol) et Régis (Fabrice Eboué) n'ont en commun que leur père qu'ils connaissent à peine. Joël est au chômage et pas vraiment dégourdi. La France, " pays raciste " selon lui, est la cause de tous ses échecs et être noir est l'excuse permanente qu'il a trouvée pour ne pas chercher du travail ou encore payer son ticket de bus. Régis est de son côté totalement intégré. Tant et si bien, qu'il renie totalement sa moitié noire et ne supporte pas qu'on fasse référence à ses origines. Délinquance et immigration vont de pair si l'on en croit ses paroles. Réclamés au chevet de leur père mourant aux Antilles, ils reçoivent pour tout héritage l'acte d'affranchissement qui a rendu la liberté à leurs ancêtres esclaves, document qui se transmet de génération en génération. Faisant peu de cas de la richesse symbolique de ce document, ils le déchirent. Décidée à les punir pour le geste qu'ils viennent de faire, une mystérieuse vieille Tante qui les observait depuis leur arrivée aux Antilles décide de leur faire remonter le temps, en pleine période esclavagiste ! Parachutés en 1780, ils seront vendus au marché comme esclaves. Les deux frères vont alors devoir s'unir, non seulement pour s'évader de la plantation mais aussi pour trouver le moyen de rentrer chez eux, au XXIe siècle.

En attendant, on regarde le clip de La Zagada.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image