Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Tony Yoka : Refoulé "comme un malpropre", son gros coup de gueule !

Tony Yoka : Refoulé "comme un malpropre", son gros coup de gueule !
Par Lise Normandie Journaliste
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
Tony Yoka - Photocall pour le lancement du jeu vidéo " FIFA 17" au Cercle Cadet à Paris le 26 septembre 2016.
17 photos
Lancer le diaporama
Tony Yoka - Photocall pour le lancement du jeu vidéo " FIFA 17" au Cercle Cadet à Paris le 26 septembre 2016.
Le statut de champion olympique du boxeur ne lui ouvre pas toutes les portes...

Il pensait pouvoir aller soutenir son petit frère Victor sans aucun problème aux championnats de France amateurs de boxe qui se sont déroulés à Louvroil (Nord) samedi 28 janvier, mais Tony Yoka ne s'attendait pas à recevoir un tel accueil.

Pensant que son statut de médaillé d'or aux Jeux olympiques de Rio lui suffirait à rentrer sans payer une place, le jeune boxeur de 24 ans a déchanté lorsqu'il a été bloqué à l'entrée de l'événement. Invité à payer les 5 euros nécessaires pour obtenir un billet, le fiancé d'Estelle Mossely a refusé de mettre la main au portefeuille, jugeant que le titre de champion olympique était un sésame suffisant.

Piqué au vif, Tony Yoka a fait part de son indignation sur les réseaux sociaux, poussant un gros coup de gueule contre la Fédération Française de Boxe (FFB), avec qui il est froid depuis un moment. "Bienvenue aux Championnats de France de Boxe. Venu supporter mon petit frère je me vois refuser l'entrée et contraint de payer. J'ai bien évidemment refusé, et même après avoir fait le tour des différentes tables d'officiels et du président de notre Chère et Grande Federation Française de Boxe, j'ai été prié de quitter la salle de compétition. Quelle belle mise en avant de notre fédé qui surfe sur l'image de ses champions depuis les JO, qui placarde sur tous les murs cette photo de ma fiancée et moi-même et qui me refoule comme un malpropre à l'entrée des gymnases. Merci pour tout", a notamment posté le boxeur sa page Facebook.

Tu as pris un MELON monstrueux

Face à l'énervement de Tony Yoka, les avis sont partagés. Si certains internautes le soutiennent dans les commentaires, beaucoup lui reprochent de faire de son titre olympique un passe-droit. "Honteux !!!!! Paye ta place comme tout le monde", "Tony paye 5€ , pour la famille et ton sport", "Cher Tony Yoka, je trouve que tu as pris un MELON monstrueux depuis ton titre au JO, tu te prends pour un autre, entre tv, interview à 2 balles etc bref dans la vie il y a des règles, comme en boxe d'ailleurs", "Parce que gagner une médaille aux JO ça donne le droit d'entrer partout sans payer ?"... Les critiques fusent !

Lors d'une interview accordée au JDD en décembre dernier, Tony Yoka s'en était déjà violemment pris à la FFB. Le champion l'accusait notamment de ne pas l'avoir accompagné dans son parcours, notamment financièrement. "Je touchais 300 euros par mois. Je devais demander l'aide d'Estelle pour payer mes déplacements, l'hôtel. Un mec qui a fait les Jeux et ne touche même pas le RSA, vous trouvez ça normal ? L'espoir de la boxe, vous le laissez galérer dans son quartier ?", s'insurgait le boxeur.

Tony Yoka disait ne plus vouloir entendre parler de la Fédération, dont il n'a plus besoin pour vivre depuis son sacre de cet été. "La Fédé a obtenu une visibilité de fou, les licenciés affluent, les aides de l'État vont augmenter... Je suis champion olympique et on veut me payer comme avant les Jeux ? Je veux bien que l'argent soit un sujet tabou en France, mais il ne faut pas se foutre de moi", concluait-il avec fermeté.

Passé aujourd'hui chez les professionnels, Tony Yoka a signé, il y a quelques jours, un contrat d'exclusivité de quatre ans avec Canal+, afin de diffuser ses combats, en partenariat avec le promoteur Richard Schaefer. Le futur mari d'Estelle Mossely prépare également une émission de télévision prévue pour 2018 avec l'animateur de C8 (groupe Canal+) Cyril Hanouna, dont il est proche et qu'il va, bien évidemment, inviter à son mariage.

Olivia Maunoury

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image