Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Tyson Gay, Asafa Powell dopés: Les rois du sprint déchus, Ladji Doucouré écoeuré

Année 2013, année du dopage ? Après Lance Armstrong et le séisme provoqué dans le petit monde du cyclisme, le sprint est éclaboussé par une affaire de dopage qui risque de faire remuer pas mal de boue pour rester poli. Tyson Gay et Asafa Powell, deux des meilleurs sprinteurs actuels sur 100 mètres ont été contrôlés positifs. A quelques jours des mondiaux de Barcelone, la nouvelle fait tâche.

Ce 14 juillet, Tyson Gay, meilleur performer mondial de l'année sur 100m (9''75), deuxième homme le plus rapide de l'histoire sur la distance (9''69) et triple champion du monde reconnaissait par téléphone qu'il avait été contrôlé positif le 16 mai. "J'ai fait confiance à quelqu'un... qui m'a abusé", déclara-t-il simplement sans autre forme d'explication, lui qui a vu son contrat de sponsoring avec Adidas être suspendu. Une première bombe lâchée bientôt suivie d'une autre tout aussi destructrice.

En Jamaïque, nouvel éden du sprint mondial qui sort les champions comme un boulanger les baguettes, cinq athlètes ont été contrôlés positifs. Parmi eux, Sherone Simpson, vice-championne olympique 2008 et surtout Asafa Powell, ex-recordman du monde en 9''74 en 2007, champion olympique en 2008 sur 4x100 mètres et plusieurs fois médaillé aux mondiaux. Quelques mois après que sa compatriote Veronica Campbell, légende du sprint, triple médaillée olympique et double championne du monde ait été prise par la patrouille, le contrôle d'Asafa Powell risque d'écorner un peu plus l'image du sprint jamaïcain, déjà secoué lorsque Yohan Blake, successeur désigné du roi Usain Bolt avait été suspendu 3 mois en 2009. "Je n'ai jamais pris de substances interdites sciemment", a déclaré par communiqué Asafa Powell qui accuse un complément alimentaire contaminé. La même excuse que Yohan Blake...

Toujours est-il que ces révélations ont fait réagir les athlètes tricolores, comme Christophe Lemaître dans les colonnes de L'Équipe: "Je suis totalement choqué. Ça continue de tomber. Et des gros noms du sprint. Tant mieux d'un certain côté, car ça veut dire que ceux qui sont en charge des contrôles prennent leurs responsabilités. (...) Mais dès qu'il y aura un gros chrono, même de Jimmy ou de moi, il va y avoir de la suspicion."

Jimmy, c'est Jimmy Vicaut, le nouveau champion de France du 100 mètres et athlète prometteur. Lui aussi ne s'attendait pas à ce genre de révélations : "Je ne comprends pas Gay, il n'en avait pas besoin... Et Powell, c'était mon idole quand je le voyais, c'était propre, puissant. C'est des cadors, c'est dommage. Si je cours plus vite maintenant, tout le monde dira : 'C'est sur que tu es dopé !' "

Mais la réaction la plus violente est venue de Ladji Doucouré champion du monde du 110 mètres haies en 2005 : "C'est un sport à deux vitesses. Je vais trop parler, je pense : il y a ceux qui courent et qui galèrent, qui montent et qui descendent, qui se font mal à l'entraînement et essaient de revenir [...] les mecs comme moi qui ont une pointe de forme pendant deux ou trois ans et puis, le corps se fait mal et tu redescends, et t'as les mecs qui en ont rien à foutre et qui braquent des banques. [...] Tout le monde est au courant mais les gens aiment bien fermer les yeux et regarder le spectacle. C'est chiant à dire mais c'est comme dans le cyclisme. [...] Dans le milieu, on sait quel groupe mange, quel groupe mange pas. Comme dans mon quartier, je sais qui bicrave [vend de la drogue, ndlr] et qui bicrave pas, qui va se lever le matin pour prendre le RER et galérer pour travailler, et ceux qui se lèvent à 14 heures et gagnent bien leur vie."

Un chiffre, pour illustrer les propos de Ladji Doucouré. Sur les 10 meilleurs performers de tous les temps, seuls trois n'ont jamais été contrôlés positifs : Usain Bolt, son compatriote Nesta Carter et l'Américain Maurice Greene...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image