Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Virginie Razzano : Son bouleversant adieu à Stéphane, mort à 32 ans...

En mars 2011, Virginie Razzano disputait le tournoi de Miami. Pour elle, mais aussi pour son compagnon Stéphane Vidal, resté dans le Gard et condamné à mourir des suites d'une tumeur du cerveau dont il était atteint depuis 9 ans. Razzano n'apprendra l'aggravation de l'état de son bien-aimé qu'à son retour des Etats-Unis, et sera à ses côtés jusqu'au bout. Stéphane Vidal est décédé le lundi 16 mai...
2 photos
Lancer le diaporama
En mars 2011, Virginie Razzano disputait le tournoi de Miami. Pour elle, mais aussi pour son compagnon Stéphane Vidal, resté dans le Gard et condamné à mourir des suites d'une tumeur du cerveau dont il était atteint depuis 9 ans. Razzano n'apprendra l'aggravation de l'état de son bien-aimé qu'à son retour des Etats-Unis, et sera à ses côtés jusqu'au bout. Stéphane Vidal est décédé le lundi 16 mai...

C'est une terrible nouvelle, et une poignante oraison funèbre, que la tenniswoman française Virginie Razzano, 28 ans, livre ce mardi 17 mai 2011 dans le quotidien L'Equipe : son fiancé et ancien coach Stéphane Vidal, dont elle partageait la vie depuis une dizaine d'années, est mort lundi des suites d'une tumeur au cerveau dont il souffrait depuis neuf ans et dont il lui avait volontairement caché l'aggravation ces dernières semaines.

Malgré la douleur et le deuil, Razzano, qui flirte actuellement aux abords de la 100e place mondiale (93e) après une saison 2010 calamiteuse (en raison notamment d'une blessure consécutive à un massage par un kiné de la WTA...), s'alignera aux Internationaux de France de Roland-Garros, qui s'ouvriront dans quelques jours, afin d'honorer une des dernières volontés de son bien-aimé : "Il y a quatre ou cinq jours je lui ai demandé : "est-ce que tu veux que j'aille jouer à Roland-Garros ?", il m'a dit : "oui il faut que tu ailles jouer." Parce que, son intention, c'est que je continue ma vie, que je joue aussi pour lui et que je continue à être forte et à me battre", a expliqué la joueuse au quotidien sportif. Porte d'Auteuil, où elle s'est imposée en junior en 2000, la Dijonnaise résidant à Nîmes n'a jamais fait mieux qu'un quatrième tour. C'était en 2009, une saison où tous les signaux étaient au vert et où Razzano avait atteint le 16e rang mondial, le meilleur classement de sa carrière... On imagine qu'elle jettera toute sa volonté et toutes ses forces dans cette édition 2011.

Et avant de rendre hommage sur le court à Stéphane Vidal, c'est dans les colonnes de L'Equipe que Virginie Razzano offre un témoignage bouleversant sur leur vie partagée et leur amour endolori par la maladie. Un témoignage livré dans les minutes suivant l'annonce par le Dr Montalvan du décès de son compagnon, en plusieurs coups de téléphone. Un témoignage que le quotidien spécialisé a recueilli avec émotion : "En avril, lors du dernier tournoi de Miami, auquel elle participait, tout le tennis français savait que Stéphane, victime d'une tumeur au cerveau depuis neuf ans, arrivait au bout du bout. Tout le tennis français et certaines de ses adversaires savaient, sauf Virginie Razzano, car il avait souhaité la laisser dans l'ignorance pour qu'elle continue à jouer, coûte que coûte", pose en entame le journal.

Voici quelques extraits de l'hommage terriblement émouvant de Virginie Razzano, à laquelle nous adressons nos plus sincères condoléances (ainsi qu'à la famille de Stéphane Vidal) et que nous suivrons avec attention et bienveillance à Roland-Garros, l'intégralité étant à retrouver dans l'édition du jour de L'Equipe :

"Jusqu'au bout je l'ai accompagné dans ses derniers instants (...) Il a été conscient jusqu'à samedi soir, et puis dimanche matin, il s'est mis à dormir beaucoup. De temps en temps, il m'entendait, mais ne pouvait plus me répondre. Moi, je lui parlais. Jusqu'au bout, je lui racontais tous les bons moments qu'il a pu m'apporter. Je lui disais qu'il a été merveilleux avec moi (...) Je l'ai connu il y a plus de onze ans, en allant m'entraîner dans le club de ses parents. Au fil du temps, on est devenus vraiment très amis. Il était comme mon grand frère. On a vécu des moments forts et, petit à petit, on est tombés amoureux. On est sortis ensemble, c'était il y a onze ans. Il a su deux ans après qu'un jour ou l'autre il allait partir (...) Il n'y avait aucun traitement. Il a tenu jusqu'à mon anniversaire, qui était le 12 mai (28 ans) (...) Ce qu'on a fait de plus beau dans notre vie, ce n'est pas un match ou un autre, c'est notre amour. De notre couple, on n'a fait qu'une seule personne.

En mars-avril, j'ai disputé la tournée américaine avec sa maman. Lui était resté à Marguerittes, dans le Gard, avec son papa. On ne m'a pas dit la gravité de son cas à ce moment-là. Parce que Stéphane voulait me la cacher, il voulait que je joue bien à Miami (...) Il savait qu'il allait mourir d'ici peu. Savoir que je jouais, c'était une énergie (...) J'ai failli ne pas pouvoir lui dire au revoir. Pendant Indian Wells, on l'a réanimé, il était en train de partir. On a failli le perdre, mais ils ne me l'ont pas dit, et en fait il a attendu mon retour de Miami. Sa neurologue avait dit à sa famille : "Vous verrez, quand Virginie reviendra, s'il faut, il partira, parce qu'il n'attend plus que ça, il attend son retour pour lui dire au revoir."

Ça a été difficile pour moi de partir à la Fed Cup (11-17 avril) (...) mais j'ai fait la semaine avec les moyens du bord (...) Et surtout, je n'ai rien montré sur le terrain, je savais qu'il me regardait à la télé. Je savais qu'il voulait me voir en bagarreuse.

Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi bon et d'aussi solide que Stéphane. C'est dur, mais avec cette force qu'il m'a donnée, je suis encore vivante."

 

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Carla Bruni et François Hollande échangent une messe basse- BFMTV- 30 sept 2019.
Claude Chirac rend hommage à son père en Corrèze, le samedi 5 octobre 2019.
Passage de François Hollande dans "C à vous" (France 5). Mardi 1er octobre 2019.
Line Renaud réagit à la mort de Jacques Chirac sur CNews le 26 septembre 2019.
Un témoigne accable le pilote David Ibbotson pour le crash de l'avion qui transportait Emiliano Sala vers Cardiff le 21 janvier 2019. Documentaire "Emiliano Sala : les secrets d'un destin brisé" diffusé sur la chaîne L'Equipe le 22 mai 2019.
Laeticia Hallyday s'est offert un nouveau blond californien lors d'une séance beauté au Ritz, à Paris. Vidéo publiée dans ses stories Instagram le 26 sptembre 2019.
Martin Rey-Chirac livre une anecdote drôle et touchante sur son grand-père Jacques Chirac dans le documentaire Jacques Chirac, sacré Français, diffusé le 26 septembre 2019 sur Canal +.
David Hallyday dans "50 minutes inside", le 21 septembre 2019.
Hommage à Idille dans Danse avec les stars - 12 oct 2019.
Hugues Aufray invité du JT de France 2, le 11 août 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel