Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Xavier Dolan, en larmes, veut "être aimé": Un cinéaste émotif face à la critique

Xavier Dolan (Grand Prix pour "Juste la fin du monde") - Cérémonie de clôture du 69ème Festival International du Film de Cannes. Le 22 mai 2016. © Olivier Borde-Cyril Moreau/Bestimage
29 photos
Lancer le diaporama
Xavier Dolan (Grand Prix pour "Juste la fin du monde") - Cérémonie de clôture du 69ème Festival International du Film de Cannes. Le 22 mai 2016. © Olivier Borde-Cyril Moreau/Bestimage
Le jeune génie québécois a remporté le Grand Prix du Festival de Cannes 2016 avec "Juste la fin du monde".

Comme un air de déjà-vu. Deux ans après Mommy et un Prix du jury partagé avec un Jean-Luc Godard absent, Xavier Dolan remontait à nouveau sur la scène du Grand Théâtre Lumière pour recevoir le Grand Prix avec son film Juste la fin du monde. Ses larmes étaient, elles aussi, au rendez-vous. Au risque d'agacer des détracteurs décidément prévisibles, le jeune cinéaste québécois a pourtant offert un beau discours, très intime et viscéral.

"Si vous ne connaissez pas bien Xavier Dolan, sachez qu'il pleure de ne PAS avoir la palme." À l'image de ce tweet, de nombreux internautes et spectateurs ont à nouveau reproché à Dolan d'en faire trop, ironisant (ou pas) sur le fait que ce perfectionniste que l'on croit imbu de lui-même au point de penser que son cinéma serait au-dessus des autres voulait la Palme et rien d'autre. Comme il y a deux ans, où son discours ressemblait à celui d'un potentiel vainqueur. Mais non, on a surtout découvert que Xavier Dolan était un grand émotif, un sensible qui ressent peut-être plus que d'autres, et qui s'en sert pour nourrir ses films comme Juste la fin du monde, drame d'une intensité rare à la distribution 5 étoiles.

"Il n'est pas toujours facile de partager ses émotions avec les autres. La violence sort parfois comme un cri ou comme un regard qui tue. En partant d'un matériau fort, qui est Juste la fin du monde du grand Jean-Luc Lagarce, que j'espère tellement ne pas avoir déçu où qu'il soit, j'ai tenté au mieux d'extraire un film puis de raconter l'histoire et les émotions de personnages parfois méchants, parfois criards, mais surtout blessés et qui vivent comme tant d'entre nous, comme tant de mères, de frères, de soeurs, dans la peur, dans le manque de confiance, dans l'incertitude d'être aimés", a ainsi déclaré sur Xavier Dolan, refoulant ses larmes et sanglots.

Je préfère la folie des passions à la sagesse de l'indifférence

Bouleversant, le Canadien de 27 ans a avoué qu'il faisait des films pour qu'on l'aime et que la passion n'était pas qu'un leitmotiv. "Tout ce qu'on fait dans la vie, on le fait pour être aimé. Moi en tout cas oui. Pour être accepté, a-t-il assuré, la gorge nouée. Plus je grandis, plus je réalise qu'il est difficile d'être compris, et plus paradoxalement je me comprends moi-même et je sais maintenant qui je suis."

Il poursuit : "Votre témoignage, votre compréhension, votre amour ce soir, me laissent croire qu'il faut faire les films qui nous ressemblent. Avec le coeur, à l'instinct et sans compromis, sans céder à la facilité. Même si l'émotion est une aventure qui voyage parfois mal jusqu'aux autres, elle finit toujours par arriver à destination."

S'affirmant à un nouveau "moment déterminant" de sa vie, Xavier Dolan assure que "la bataille continue" et promet de continuer dans cette même veine, et même si les critiques l'égratignent - "Si les gens détestent le film, ne le comprennent pas, ne l'estiment pas, alors j'ai l'impression qu'on m'a mal compris, qu'on a mal aimé", a-t-il confié plus tard au micro de Léa Salamé. Et de conclure son discours : "Je tournerai toute ma vie des films qui seront aimés ou non. Mais comme disait Anatole France : 'Je préfère la folie des passions à la sagesse de l'indifférence'."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Camille Gottlieb dans une situation embarrassante avec un chien très excité. Instagram, le 30 décembre 2019;
Maxim Assenza annonce son divorce d'avec Michal sur Instagram, le 8 novembre 2019.
Edouard Baer et Monica Bellucci dans "C à Vous" (France 5), le vendredi 6 décembre 2019.
Pauline Ducruet chez son père Daniel Ducruet au Cap d'Ail (Alpes Maritimes) avec sa demi-soeur Linoué dans le cadre d'un portrait en toute intimité proposé par le magazine Story : des vies hors normes sur M6 le 21 juillet 2019.
Maxim Assenza annonce son divorce d'avec le chanteur Michal sur Instagram, le 8 novembre 2019.
Lionel Messi a reçu son 6e Ballon d'or lors de la cérémonie organisée le 2 décembre 2019 au théâtre du Châtelet, à Paris. Ses deux fils Thiago et Mateo ont été vus en train de se chamailler.
Zozibini Tunzi a été élue Miss Univers le 8 décembre 2019 à Atlanta, et la jeune femme semble être très engagée.
Natasha St-Pier dans 20h30 le samedi, sur France 2, le 16 novembre 2019.
A 55 ans, Russell Crowe a bien changé depuis le film Gladiator
Céline Dion au Lips Drag Queen Show Palace Restaurant & Bar, le 14 novembre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel