Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Bernard-Henri Lévy

Biographie

Naissance : Le 5 Novembre 1948

Âge : 73 ans

Métier : Ecrivain / Philosophe

Signe astrologique : Scorpion

Pays : France

Ville : Béni Saf

Brillant intellectuel engagé pour les uns, cuistre-étalon pour les autres, Bernard-Henri Lévy, communément surnommé BHL et en couple avec la comédienne et chanteuse Arielle Dombasle, aura sans conteste été l'intellectuel le plus visible de la fin du XXe siècle en France.

Bernard-Henri Lévy naît à Béni Saf, en Algérie, le 5 novembre 1948. Issu d'une ancienne famille juive d'Algérie, son père s'installe en 1946 au Maroc, alors sous protectorat français, et fonde une entreprise d'importation de bois. A Paris, Bernard-Henri Lévy poursuit de brillantes études au Lycée Pasteur de Neuilly - où s'est installée sa famille en 1954 -, à Louis Le Grand en classe préparatoire, puis à l'Ecole Normale Supérieure, où il est reçu en 1968. Il publie alors un premier article dans la revue Les Temps Modernes consacré au Mexique, puis dans Combat un autre sur l'Irlande du Nord.

En 1971, il est reçu à l'agrégation de philosophie. Sa fortune personnelle très conséquente, héritée de ses parents, lui permettra dès lors de ne pas simplement devenir professeur, mais de voyager et de publier. Il commence par voyager dans le sous-continent indien et au Bangladesh durant sa guerre de libération du Pakistan. Il en rapporte une sorte de reportage mâtiné de réflexion, format qui va devenir une constante dans son oeuvre. Bangla-Desh Nationalisme dans la révolution est ainsi son premier livre, d'une longue liste. Il crée la collection Figures chez l'éditeur Grasset, le quotidien L'Imprévu qui cesse de paraître rapidement, et s'approche déjà du pouvoir en rejoignant le Groupe des Experts qui conseille François Mitterrand.

Philosophes rockstars

Au milieu des années 70, le mouvement des Nouveaux Philosophes agite le petit monde de l'édition et les milieux intellectuels, avec les livres La Cuisinière et le mangeur d'hommes d'André Glucksmann, puis La Barbarie à visage humain (1977) de celui qu'on va désormais surnommer BHL. La philosophie de ces jeunes hommes, qui réfléchissent à la critique du marxisme qui, depuis Sartre, a profondément marqué les intellectuels français, touche, toutes proportions gardées, un large public, qui dépasse en tout cas le petit monde des gens concernés. Et puis BHL passe bien à la télé, avec, déjà, ses chemises blanches et costumes sur mesure.

En mai 1977, un débat sur les Nouveaux Philosophes dans l'émission Apostrophes, de Bernard Pivot, fait un score d'audience inespéré et contribue à populariser ce courant intellectuel. Le Testament de Dieu (1979), qui prolonge La Barbarie, suscite à nouveau des controverses du milieu intellectuel, au sein duquel certains dénoncent l'imposture des thèses de BHL. Au fil du temps, ses nombreux livres susciteront ainsi des critiques argumentées, qui servent à faire exister des ouvrages publiés pour une certaine élite. L'Idéologie française (1981), qui fait de la France le berceau du fascisme européen, provoque à nouveau d'intenses controverses.

Mais BHL est désormais installé au sommet de la caste intellectuelle, en permanence dans les médias quand ses homologues restent dans les sombres bibliothèques ou dans des amphithéâtres de la Sorbonne. Il voyage en Afghanistan, préside la chaîne culturelle Arte, préside la commission d'avance sur recettes du cinéma, obtient le Prix Interallié pour son roman Les Derniers jours de Charles Baudelaire, lance la revue littéraire La Règle du jeu, suggère à François Mitterrand, dont il a l'oreille, de s'engager auprès des musulmans bosniaques de Sarajevo, en proie à une guerre fratricide dans l'ex-Yougoslavie. Il réalise le film Bosna ! (1994), qu'il présente au Festival de Cannes, tourné dans les tranchées de cette guerre, et pour appuyer son point de vue il lance une liste aux élections européennes, L'Europe commence à Sarajevo, soutenue par nombre d'intellectuels français mais aussi internationaux. La liste recueille 1% des suffrages exprimés.

Nanar

En 1997, Bernard-Henri Lévy réalise son premier (et seul) film de fiction, Le Jour et la nuit, tourné au Mexique avec son épouse Arielle Dombasle, mais aussi Karl Zéro et Alain Delon, qui fait un fiasco retentissant et qui est régulièrement cité, même à l'étranger, comme l'un des plus mauvais films de l'Histoire du cinéma !

Il soutient l'intervention américaine en Afghanistan et, après les mandats socialistes, devient cette fois proche de la présidence de Jacques Chirac, qui lui confie la mission de reconstruction culturelle de l'Afghanistan. En revanche, il ne se positionne pas contre la guerre en Irak, selon le choix de Chirac. En 2003, son livre Qui a tué Daniel Pearl ? sur la décapitation du journaliste américain par Al-Qaïda est critiqué par des spécialistes, qui lui reprochent un certain amateurisme sur le sujet ainsi que la citation des noms de ses informateurs pakistanais, les exposant aux représailles des talibans. En 2006, son livre American Vertigo, journal de bord d'un voyage-reportage, est à nouveau salué comme une enfilade de clichés. Quant au documentaire du même nom, qui le montre effectuant son voyage, personne ne l'aurait vu.

En 2007, il soutient d'abord Dominique Strauss-Kahn, puis Ségolène Royal, qu'il accompagne dans sa campagne électorale. Il devient actionnaire et membre du conseil de surveillance du quotidien Libération et publie Ce grand cadavre à la renverse, sur le Parti Socialiste.

BHL n'aimant rien tant que se rendre sur les fronts divers, il va en Georgie, puis à Gaza. Chacun de ses voyages, mis en scène (il se déplace toujours avec une équipe de tournage incluant maquilleur/coiffeur), donne lieu à des livres, des articles, des documentaires... Toujours prompt à monter au créneau, il soutient Israël et défend un sionisme inoxydable ; il soutient aussi Roman Polanski, Dominique Strauss-Kahn lors de son affaire de viol. Et il devient la cible des rieurs quand il vante dans un ouvrage un philosophe fictif inventé par un journaliste, apportant une preuve de la légèreté de ses travaux. Qu'importe, il est toujours adoubé par les médias audiovisuels, qui l'invitent en permanence sur leurs antennes ou dans leurs pages, tandis que la presse étrangère s'en moque comme d'un particularisme français.

Caricature

Il soutient en vrac Nicolas Sarkozy, après l'avoir attaqué, François Hollande, Emmanuel Macron, et, au fil des temps, ne laisse jamais passer un moment sans affirmer une position sur quelque chose et en faire part. Il annonce ainsi la défaite de Donald Trump à la présidentielle américaine et celle des partisans du Brexit au référendum qui va l'adopter ! BHL est devenu depuis longtemps une caricature de lui-même, ayant eu sa marionnette aux Guignols de l'Info. En 2018, il se met en scène et joue une sorte de pièce / happening dans les théâtres du monde, Looking For Europe, qu'il joue dans différentes langues, avec une couverture de presse louangeuse, tandis que nombre d'observateurs ont rendu compte de salles vides et de dates annulées. Chacun de ses documentaires, dans lesquels on peut le voir sur des zones de guerre, est présenté au Festival de Cannes, preuve que ses réseaux restent forts.

Amours

Recordman du monde des entartages (huit), supposés dissoudre sa prétention dans la crème fouettée, BHL, dont le patrimoine a été estimé à 150 millions d'euros en 2004, possède sept sociétés de gestion de patrimoine, immobilières et financières, et un certain nombre de maisons dans le monde.

Il épouse dans les années 70 le mannequin Isabelle Doutreluigne, dont il a une fille, l'écrivaine Justine Lévy (1974). Il divorce peu après la naissance de sa fille, quand sa femme commet des cambriolages pour financer son addiction à l'héroïne et est incarcérée. Le 9 mai 1980, il épouse l'éditrice Sylvie Bouscasse, dont il a un fils, Antonin-Balthazar-Solal, puis divorce peu après.

En juin 1993, il épouse la comédienne Arielle Dombasle, à Saint-Paul de Vence, après qu'elle a joué dans sa pièce Le Jugement dernier. En 2013, il met fin à une supposée relation adultère de cinq ans avec Daphné Guinness, richissime héritière des brasseries du même nom, après la révélation de cette relation par des paparazzi. Après plus de vingt-cinq ans de mariage, BHL et Arielle Dombasle se vouvoient toujours, dans l'intimité.

Dernières news
Bernard-Henri Lévy soutenu par sa femme Arielle Dombasle et les VIP pour l'Ukraine
02 Mar 2022 19h35

Bernard-Henri Lévy soutenu par sa femme Arielle Dombasle et les VIP pour l'Ukraine

Quand un conflit se déclenche quelque part sur la planète, Bernard-Henri Lévy n'est jamais bien...
Léa Salamé obligée d'intervenir entre Dominique de Villepin et Bernard-Henri Lévy
25 Fév 2022 09h00

Léa Salamé obligée d'intervenir entre Dominique de Villepin et Bernard-Henri Lévy

France 2 a bousculé sa programmation pour organiser une émission spéciale sur la situation en...
Arielle Dombasle et Bernard-Henri Lévy amoureux : tendre baiser pour une chic soirée parisienne avec les VIP
17 Fév 2022 13h34

Arielle Dombasle et Bernard-Henri Lévy amoureux : tendre baiser pour une chic soirée parisienne avec les VIP

Alors que les restrictions sanitaires se lèvent progressivement, les people en profitent pour renouer avec la...
Arielle Dombasle et sa vie sexuelle avec BHL : "C'est un vrai petit taureau..."
23 Juin 2021 14h31

Arielle Dombasle et sa vie sexuelle avec BHL : "C'est un vrai petit taureau..."

Pensionnaire régulière des "Grosses Têtes" sur RTL, Arielle Dombasle n'hésite...
Bernard Henri-Lévy : Pourquoi est-il toujours en chemise à la guerre ? Il s'explique !
12 Juin 2021 11h11

Bernard Henri-Lévy : Pourquoi est-il toujours en chemise à la guerre ? Il s'explique !

C'est sa marque de fabrique depuis des décennies, et une source inépuisable de moqueries : Bernard...
Photos