Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
The Voice 2021, un candidat touché deux fois par la Covid : il aurait pu ne jamais monter sur scène
The Voice 2021, un candidat touché deux fois par la Covid : il aurait pu ne jamais monter sur scène
George Clooney a 60 ans : Qui sont les femmes de sa vie ?
George Clooney a 60 ans : Qui sont les femmes de sa vie ?
Archie a 2 ans : retour en images sur ses rares apparitions avec Meghan et Harry
Archie a 2 ans : retour en images sur ses rares apparitions avec Meghan et Harry
Biographie

Naissance : Le 16 Février 1959

Âge : 62 ans

Métier : Tennisman

Pays : Etats-Unis

Ville : Wiesbaden (Allemagne)

Pour toujours, il restera comme le sale garnement du tennis, colérique et extraordinaire. John McEnroe fait partie de cette légende d'un sport qu'il a largement contribué à rendre passionnant, et dont il est permis de regretter l'âge d'or qu'il a incarné.

John Patrick McEnroe naît à Wiesbaden en Allemagne, le 16 février 1959. Ses parents, qui sont dans l'US Air Force, sont alors stationnés en Allemagne. La famille McEnroe, d'origine irlandaise comme son nom l'indique, s'installe ensuite dans le quartier du Queens, à New York, où son père, démobilisé, travaille dans la publicité tout en suivant des cours du soir. John McEnroe a deux frères plus jeunes, dont l'un, Patrick, deviendra lui aussi tennisman professionnel.

Précoce

A neuf ans, ses parents inscrivent le futur champion au club du quartier, à Douglaston, et il commence rapidement à jouer des tournois régionaux, puis nationaux et à 12 ans, il est classé septième joueur de sa classe d'âge et intègre la Port Washington Tennis Academy à Long Island, New York. Il étudie en parallèle à la Trinity School, la meilleure école privée du pays, où il obtient le bac en 1977, et où il retournera en 2012 inaugurer des courts de tennis à son nom.
En 1977 aussi, il intègre le circuit professionnel tout en restant amateur et remporte le double mixte à Roland-Garros, ce qui lui permet d'être invité à disputer Wimbledon un mois plus tard. Il y perd en demi-finale face à Jimmy Connors, établissant au passage un record de performance dans l'ère open, jamais un qualifié n'avait atteint ce niveau. Il est alors recruté pat le coach Dick Gould qui exerce à l'Université Stanford, où McEnroe est alors inscrit. Il mène l'équipe de Stanford à remporter le titre universitaire en 1978. Il signe alors son premier contrat d'équipement avec Sergio Tacchini, et perd encore en demi-finale d'un Grand Chelem, cette fois à l'US Open devant Connors. Il se rattrape en gagnant cette année-là cinq tournois pro, dont son premier Master Grand Prix en battant Arthur Ashe. Ce qui lui permet de terminer l'année au 4 ème rang mondial, pour son premier classement.
En 1979, il gagne le double à Wimbledon, puis à Flushing Meadow, avec son partenaire Peter Fleming. La même semaine, il remporte l'US Open, son premier titre en individuel en Grand Chelem. Cette année-là, il gagne dix titres en simple, et dix-sept en double, établissant un record. Il en profite pour finir n°3 au classement annuel ATP.

Match d'anthologie

En 1980, il atteint sa première finale de Wimbledon, où il doit affronter Björn Borg qui vient y chercher son cinquième titre consécutif sur le gazon londonien. Mais il est hué à son entrée sur le court, à la suite de son altercation avec un officiel lors de la ½ finale contre Jimmy Connors. La légende McEnroe se met en marche. Après un matche d'anthologie, qualifié de meilleure finale de Wimbledon de tous les temps par la chaîne sportive ESPN, Borg l'emporte de peu. La revanche à lieu deux mois plus tard, quand l'américain bat le suédois en finale de l'US Open. Il termine deuxième à l'ATP, derrière l'inamovible Borg et son bandeau.
Wimbledon 1981 s'avère à nouveau agité. Il écope d'une amende de 1500 $ et manque de se faire éjecter du tournoi pour indiscipline après s'en être pris aux juges. C'est là qu'il prononce sa phrase légendaire : "You cannot be serious !", qu'il reprendra bien plus tard comme titre pour son autobiographie. Il atteint à nouveau la finale face à Borg, l'homme imperturbable. Une qualité sans doute contagieuse, puisque dans les affrontements entre les deux hommes, l'américain a toujours gardé son sang-froid. McEnroe gagne d'ailleurs cette finale, et met un terme aux 41 victoires consécutives du suédois à Wimbledon. Mais malgré ses victoires sur le gazon, les autorités du tournoi anglais refuseront toujours de l'accepter parmi les membres de l'association des anciens vainqueurs, ce dont le turbulent tennisman new-yorkais n'aura cure. La dernière confrontation Borg/McEnroe aura lieu à l'US Open 1981, en finale, remportée à nouveau par McEnroe, premier joueur depuis les années 20 à y remporter trois titres consécutifs. Il est classé n°1 mondial à la fin de la saison.
En 1982, il garde ce classement, en dépit de ses défaites en finale à Wimbledon contre Connors, et son élimination en ½ finale à Flushing Meadows. En 1983 il atteint sa quatrième finale consécutive à Wimbledon, et empoche une nouvelle fois le titre.

Records

1984 est l'année de tous les records, Mc Enroe semble imbattable, avec de nouvelles victoires à Wimbledon et l'US Open, mais aussi onze autres tournois dans l'année. Sans compter la Coupe Davis, et bien sûr la première place à l'ATP. Sans compter non plus ses frasques routinières, avec une nouvelle affaire d'insulte et d'altercation avec le corps arbitral dans un tournoi en Suède (qu'il gagne), avec bris de raquette, amende, et suspension de compétition pour trois semaines.
La terre battue de Roland Garros n'aura jamais été son terrain de jeu favori, mais il y atteint quand même les ½ finales en 1985, puis il laisse échapper l'US Open à Lendl. Il gagne quand même quelques tournois majeurs, et termine au deuxième rang à l'ATP, mais la pression qu'il endure depuis son arrivée sur le circuit le pousse à prendre une année sabbatique. Il en profite, en 1986, pour épouser l'actrice Tatum O'Neal (fille de Ryan O'Neal , et plus jeune comédienne à avoir reçu un Oscar, à 10 ans). Le couple a déjà un fils, Kevin (1986), et il aura deux autres enfants, Sean (1987) et Emily (1991) avant de divorcer en 1994. Après le divorce, en raison des problèmes d'addiction à l'héroïne de Tatum O'Neal, John McEnroe se verra attribuer la garde de ses enfants.
Il revient sur le circuit fin 1986 et remporte trois tournois, mais il semble avoir égaré sa motivation car pour la première fois depuis son éclosion, il ne gagne rien en 1987. Après l'US Open, où il est éliminé, il est suspendu deux mois et reçoit une amende de 17500$ pour sa mauvaise conduite.
Jusqu'à sa retraite, en 1992, McEnroe va encore livrer quelques matches spectaculaires, échanger des amabilités avec les arbitres, enchanter ses fans et énerver ses détracteurs, mais il termine sa formidable carrière en pente douce, sans plus jamais remporter de titres de Grand Chelem. Outre ses titres en individuel, le tennisman aura été un exceptionnel joueur de double, alignant les titres avec son partenaire Peter Fleming, qui déclara un jour : "la meilleure paire en double, c'est McEnroe avec n'importe qui d'autre". A l'inverse de bien d'autres champions qui préfèrent se concentrer sur leurs exploits individuels, il aura également été un fervent combattant de la Coupe Davis, qu'il contribue à remporter en 1984 et 1985 pour les USA.

Vous n'êtes pas sérieux !

Une fois retiré du circuit, John McEnroe se concentre un temps sur sa carrière de... Guitariste de rock ! Il a eu pour professeurs ses amis Eric Clapton et Eddie Van Halen. Il forme le groupe Johnny Smith Band et tourne dans les clubs pendant deux ans, mais il abandonne lors de l'enregistrement d'un premier album, en 1997. Avec sa langue bien pendue, il était naturel qu'il devienne un parfait commentateur du tennis à la télévision. Il va aussi, à l'instar d'un Yannick Noah en France, devenir capitaine de la sélection américaine de Coupe Davis, mais n'occuper le poste que durant quatorze mois, déçu par la défaite de son équipe. On le verra dans une poignée de films au cinéma, ouvrir une galerie d'art à New York (il est lui-même collectionneur), s'impliquer dans nombre d'actions philanthropiques, et s'amuser à jouer des tournois exhibitions. Son appétit de tennis le pousse même à revenir en 2006 sur le circuit, pour jouer en double, et gagner un 78 eme titre ATP, un record que personne ne viendra lui prendre de sitôt.
En 1997, il a épousé la chanteuse de rock Patty Smyth, beaucoup moins connue que la chanteuse de rock Patti Smith, mais avec sa seconde femme, il a eu deux filles, Ana et Ava. Quand il n'est pas sur le circuit pour commenter les matches de ses héritiers, dont aucun n'a justement hérité de sa flamboyance, il réside dans son New York chéri, dans le quartier chic de Manhattan.

Dernières news
Photos
Autour de John McEnroe