Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Carré Viiip - Benoit évoque l'arrêt de l'émission : "On a tous pleuré"

En début de semaine, Virginie Calmels (PDG d'Endemol France) assurait au micro d'Europe 1 que l'émission Carré Viiip n'était pas menacée de déprogrammation. Le lendemain, les VIP assuraient le show au Barrio Latino devant des adolescents en délire scandant leurs noms... et le surlendemain, le couperet est tombé : l'émission Carré Viiip a été déprogrammée jeudi soir pour cause d'échec d'audience.

Près de 20 millions d'euros investis sur ce programme par TF1 (diffuseur) et Endemol (producteur) et seulement 9 millions euros de recettes publicitaires en quinze jours de programme. Sans compter les 12 à 13 % de part d'audience insuffisants par rapport à la moyenne qui se situe entre 20 et 25 % en temps normal sur la Une. Carré Viiip a tout de l'accident industriel... C'est essentiellement la chute vertigineuse des recettes publicitaires de la deuxième semaine qui a décidé du sort de l'émission :Les recettes des quotidiennes se sont effondrées à 1,9 million d'euros alors que la deuxième émission hebdomadaire n'avait engrangée que 0,7 million d'euros... une situation intenable pour la chaîne privée.

Si l'annonce de la déprogrammation a provoqué la surprise des journalistes et du public dès 20h00 jeudi dernier, les candidats, eux, ont bien plus de mal à s'en remettre. Avertis vers 21h30 jeudi, ils n'ont pas tout de suite cerné qu'il s'agissait d'une réalité mettant sûrement cela sur le compte d'une mauvaise blague de la production... on était pourtant pas, encore, le 1er avril !
Quand ils ont réalisé, le choc a été terrible pour eux comme l'explique le candidat Benoît dans les pages du Parisien qui revient sur l'annonce : "C'est le choc. On nous explique que l'émission doit s'arrêter brutalement, faute d'audience. On s'est tous mis à pleurer. On était d'autant plus surpris par cette nouvelle que, mercredi, on s'était tous déplacés dans le XIIème arrondissement pour une rencontre et une séance de dédicaces avec nos fans. C'était de la folie, on était convaincu que l'émission marchait à plein tube." Une source rapporte à France-Soir : "Certains candidats se sont sentis responsables. Thomas a pleuré, Afida Turner a commencé à casser le décor... L'atmosphère était glauque."
Dur retour à la réalité... D'autant que, comme le rappelle Le Parisien, c'est la première télé-réalité d'enfermement avec suivi en direct (contrairement aux Koh Lanta, Pékin Express ou autre Qui veut épouser mon fils ?) qui est stoppée avant la fin.

Après une dernière nuit difficile dans la maison bling-bling, les candidats ont quitté les lieux progressivement dès hier 13H30 après qu'Angela Lorente (directrice du pôle télé-réalité de TF1) s'est entretenue avec les candidats. Si certains candidats affichaient un sourire qui dissimulait à peine leur tristesse, d'autres ont visiblement pris cette annonce comme une claque : on pense évidemment à Alexandre ou aux divas FX et Afida. Cette dernière, qui a assuré le show dès le premier prime (!), a même lancé à sa sortie un guerrier : "On a perdu une bataille, mais pas la guerre". Un photographe présent pour la sortie des candidats raconte à France-Soir : "Des vigiles nous ont barré la route, l'ambiance était vraiment électrique." On ne comprend d'ailleurs pas pourquoi ces vigiles étaient aussi désagréables, insultants et même menaçants avec les photographes de presse présents, qui ne faisaient que leur travail ! Les gardes du corps de Céline Dion ou autre star mondiale sont beaucoup aimables et bien élevés. N'est décidemment pas star qui veut et le petit personnel qui s'occupe avec ces pseudo-vip est d'une agressivité incroyable. C'est dit !

Elle n'a pas tort Afida, puisque les seize candidats sélectionnés pour le jeu (huit Viiip et huit WannaViiip) ne vont pas être tout à fait perdants. D'après Le Parisien, la société Endemol se serait engagée à ce que tous les candidats (ils ont tous signé un CDD) perçoivent une rémunération équivalent à dix semaines de présence. Un geste presque altruiste... si on oublie que TF1 et Endemol n'auront pas à signer le chèque final de 150 000 euros pour le grand gagnant.

Comment vont-ils désormais rebondir ? Plus ou moins difficilement : pour les WannaViiip par exemple, cela va être compliqué. Enfin, pas compliqué du tout en fait, sauf dans leurs têtes, ils vont redevenir des anonymes, sans talent. Benoît précise au journal : "La chute risque d'être plus dure [pour eux]. Ils espéraient signer des contrats à la sortie. Pourquoi pas gagner le pactole. Deux semaines d'antenne seulement, ça risque d'être juste..." Quant à la chaîne, elle a remplacé depuis hier la quotidienne par Les Experts : Miami... (qui n'a pas fait mieux que Carré Viiip en termes d'audience : 1,6 millions de téléspectateurs hier soir pour 13,3 % de PDA). Avant de demander à Laurence Boccolini de sauver la case de l'access prime time ?

Au vu de la situation, il ne reste plus qu'à chercher les coupables comme dans toute situation d'échec : Endemol ? TF1 ? Les candidats ? L'animatrice Elsa Fayer ?

Dans France-Soir, cette dernière tente de relativiser expliquant qu'Endemol l'a prévenue de l'arrêt de l'émission avant l'envoi du communiqué de presse mais qu'elle n'avait vraiment pas vu venir cet arrêt : "On n'imagine pas que ça puisse s'arrêter aussi brutalement. J'ai le sentiment de ne pas avoir pu aller au bout. L'émission a été mal comprise. C'est dur à encaisser. Il y a beaucoup de tristesse, car c'est un concept français pour lequel une équipe a beaucoup travaillé". Mais que l'on se rassure, Elsa Fayer n'est pas refroidie pour autant et dit prête à retourner vers la télé-réalité et d'être en pourpalers avec la chaîne pour d'autres émissions... Elsa, on y croit !

Du côté des internautes sur les forums, c'est un mélange de lucidité (ça ne pouvait pas marcher...), d'étonnement (en raison de la brutalité de l'annonce), de frustration (pour ceux qui s'étaient déjà habitués) et de crainte (pour les autres télé-réalités). Certains posent même la question qui fâche : au bout de 10 ans, a-t-on déjà fait le tour du genre de la télé-réalité ? Sans doute pas, mais une télé-réalité de pseudo-enfermement ou il ne se passe rien... sans doute !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat dans "C à vous" sur France 5. Le 26 décembre 2018.
Michèle Laroque, invitée de l'émission 20h30 le dimanche sur France 2 le 24 mas 2019
Sarah Lopez en interview pour "Purepeople", décembre 2018
Marie-Christine, la super championne, est éliminée de "Tout le monde veut prendre sa place" (France 2) lundi 3 décembre 2018.
Laurence Boccolini se livre à propos de son hospitalisation et de sa perte de poids au micro de "Purepeople.com" en marge de la conférence de presse de l'émission "Big Bounce Battle", qu'elle coanime avec Christophe Beaugrand sur TF1.
Audrey Lamy ex-actrice de "Scènes de ménages" évoque la série à succès de M6 au micro de "Purepeople.com", le 22 février 2019.
Muriel Robin s'en prend à Charles Consigny sur le plateau d'"On n'est pas couché" sur France 2, le 20 octobre 2018.
Anne-Élisabeth Blateau dévoile avoir passé Noël en prison. Interview réalisée par Purepeople.com. Décembre 2018.
Des manifestants envahissent la scène de "Destination Eurovision" sur France 2 le samedi 19 janvier 2018.
Marie-Christine, recordwoman du nombre de participations à un jeu télé, donne de ses nouvelles dans "Tout le monde veut prendre sa place" (France 2) le 27 février 2019 soit 3 trois mois après son élimination.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel