Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Fashion Week : Une créatrice emploie une insulte raciste

Inspirée par ses rappeurs préférés, Ulyana Sergeenko appelle ses amies "mes négros".

En 2017, les révélations de mannequins victimes de harcèlement sexuel ont fait trembler la planète Mode ! Le séisme continue, cette fois à cause d'un nouveau scandale raciste. Au coeur de cette nouvelle affaire, la couturière russe Ulyana Sergeenko et son amie Miroslava Duma...

Ledit scandale a éclaté ce mardi 23 janvier. Miroslava Duma a publié sur Instagram Stories la photo d'un bouquet de fleurs, envoyé par Ulyana Sergeenko à plusieurs de ses amies. La créatrice de mode écrit sur une carte accompagnant le bouquet "To my niggas in Paris" ("À mes n***** à Paris" en français).

L'utilisation du mot "niggas" (un dérivé de l'insulte raciste "niggers" employée au sein de la communauté noire américaine) par deux femmes blanches a choqué, à juste titre, de nombreux internautes. Miroslava Duma a tenté d'apaiser leur colère en supprimant l'image. Mais plusieurs internautes, dont le célèbre blogueur et influenceur Bryanboy, avaient pris soin de réaliser des captures d'écran.

"Le racisme et la bêtise sont réels. Nous sommes en 2018 !", déplore Bryanboy (dont le vrai nom est Bryan Grey Yambao) sur Instagram.

Bryanboy a également partagé une vidéo de Miroslava Duma, tenant des propos homophobes et transphobes à son égard ainsi qu'à celui du mannequin trans Andreja Pejic, au cours d'une conférence en russe.

La fondatrice des sites Buro 24/7 répond à une question posée par une spectatrice, sur Bryanboy et Andreja Pejic : "Des hommes sont modèles dans la mode féminine maintenant. Que pensez-vous d'Andrej Pejic (sic), qui fait de la pub pour des maillots de bain pour femmes ? Considérez-vous que c'est normal ? Est-ce que ça fait partie de la tendance ? Afficherez-vous des gens comme eux sur votre site (Buro 24/7) ?"

"Je ne dirais pas ça, répond Miroslava Duma. Disons qu'il y a cette personne bizarre appelée Bryanboy, et qu'il y a une autre personne bizarre qui se fait appeler Andrej Pejic (sic). Dieu merci, ils ne sont pas si nombreux ! (...) Nous ne publierons jamais d'articles sur quelqu'un comme Pejic. Nous sommes très attentifs à la beauté et à la pureté de ce que nous publions... Nous respectons trop notre lectorat pour ça."

Concernant le bouquet de fleurs et la carte, Ulyana Sergeenko a réagi après réception d'une avalanche d'insultes. La créatrice précise que le message "To my niggas in Paris" était une référence au tube "Ni**as in Paris" de Kanye West et JAY-Z, sorti en 2011 : "Kanye West est un de mes musiciens préférés et NP une de mes chansons préférées. Et oui, nous nous appelons n**** parfois, quand nous voulons croire que nous sommes aussi cool que ces mecs qui le chantent." L'explication a, on sen doute, provoqué un second tollé.

Miroslava Duma s'est elle aussi confondue en excuses : "Le mot est complètement offensant, je regrette d'en avoir fait la promotion et suis extrêmement désolée. Je respecte profondément les gens de toutes les origines et déteste tout genre de racisme ou de discrimination." Sauf la transphobie visiblement...

Ulyana Sergeenko a présenté sa collection Haute Couture printemps-été 2018 mardi après-midi (23 janvier) à l'hôtel d'Évreux, place Vendôme.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Lily Allen : notre bad girl préférée dévalise les boutiques de luxe à Paris
Pamela Anderson : son célèbre décolleté comme final du défilé Vivienne Westwood
Kim Kardashian la sulfureuse, les looks les plus sexy de la bimbo millionnaire !
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel