Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mariel Hemingway : Sa relation avec Woody Allen quand elle n'avait que 17 ans...

Voilà une histoire qui ne va pas redorer le blason du cinéaste Woody Allen. D'abord montré du doigt pour son couple avec Soon-Yi, adoptée par son ex-compagne Mia Farrow et qu'il a vue grandir en tant que beau-père, il a ensuite été publiquement attaqué par sa propre fille adoptive, Dylan Farrow, qui l'accuse de l'avoir agressée sexuellement quand elle avait 7 ans. Et voilà que, dans ses mémoires, l'actrice Mariel Hemingway révèle désormais toute l'attention que lui portait le réalisateur quand elle n'avait que 17 ans...

Pour sa comédie mythique Manhattan (1979), Woody Allen, 44 ans à l'époque, choisit pour partenaire Mariel Hemingway, jeune et jolie comédienne remarquée trois ans plus tôt dans Viol et châtiment. L'adolescente de 17 ans joue la compagne du cinéaste new-yorkais. Dans ses mémoires In out Came the Sun, la petite-fille d'Ernest Hemingway en dit plus sur leur relation. Il aurait en effet proposé à l'adolescente de l'accompagner à Paris une fois qu'elle aurait 18 ans : "Notre relation était platonique, mais je commençais à croire qu'il avait le béguin pour moi. Mais je me suis dit que c'était le genre de chose typique qui arrivait aux hommes d'âge mur quand ils se retrouvaient avec des jeunes femmes."

Il lui rend même visite chez ses parents dans l'Idaho. Mariel Hemingway les prévient que Woody Allen veut l'emmener à Paris, mais qu'elle ne sait pas comment les choses sont supposées se dérouler, si leurs chambres seront séparées : "Woody n'en avait pas fait mention. Mais je voulais qu'ils s'interposent. Ils ne l'ont pas fait et n'ont cessé de m'encourager." Une nuit, alors que le cinéaste est encore chez elle, elle va le voir dans sa chambre et lui dit : "Je n'aurai pas ma propre chambre, n'est-pas ? Je ne peux pas aller à Paris avec toi." Le lendemain, il rentrait chez lui.

Pour autant, Mariel Hemingway garde des souvenirs positifs de sa rencontre avec Woody Allen, comme elle le racontait dans le magazine W en 2011 : "Dans la vraie vie [à l'inverse du film, NDLR], Woody et moi n'étions pas en couple, mais il me faisait me sentir incroyablement intelligente. Il m'emmenait dans les musées, à des concerts. Il m'a donné de sa sagesse et cela se voit dans mon personnage." Elle relate dans The New Cinema Magazine en 2010 le baiser qu'ils échangent dans Manhattan : "Je n'avais jamais embrassé personne avant. Donc j'étais terrifiée, j'y ai pensé pendant des semaines. Heureusement, je n'avais pas grand-chose à faire... Il m'a attaquée comme si j'étais un linebacker [membre de la défense d'une équipe de football américain]." Pas traumatisée, elle l'a retrouvé en 1997 dans Harry dans tous ses états.

En 1976, le réalisateur de Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... sans jamais oser le demander accorde une interview à People. Dans l'un des passages, l'homme de 41 ans à l'époque déclare : "Je suis ouvert à propos du sexe. Je ne suis pas sans reproche. (...) Je veux dire, je l'admets, si j'étais pris demain en flagrant délit dans un nid d'amour avec une quinzaine de filles de 12 ans, les gens se diraient : 'Je l'ai toujours su.'"

Bande-annonce du film Manhattan de Woody Allen
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel