Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Natacha Polony : Nouveau tacle contre Aymeric Caron après leur clash

14 photos
Lancer le diaporama
Natacha Polony évoque son clash avec Aymeric Caron sur le plateau du Grand journal de Canal+. Le 15 septembre 2014.

L'événement télévisuel du week-end était sans conteste les retrouvailles entre Natacha Polony - venue défendre son livre Ce pays qu'on abat, chroniques 2009-2014 (Plon), qui a reçu le prix Edgar Faure – et Aymeric Caron, sur le plateau d'On n'est pas couché (France 2). Une réunion d'anciens collègues qui a tourné au clash, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs. Deux jours après la diffusion de son échange musclé avec le polémiste, la chroniqueuse du Grand journal de Canal+ est revenue sur cet événement, et visiblement sa colère ne s'est toujours pas apaisée !

C'est Antoine de Caunes qui a remis le couvert après la diffusion dans le Zapping d'une séquence du clash Caron-Polony. S'il voulait certainement faire un trait d'humour en lui demandant ce qu'elle entendait par "sodomiser les diptères", l'animateur du Grand journal ne s'attendait certainement pas à ce que Natacha Polony en profite pour tacler une nouvelle fois Aymeric Caron.

Encore très agacée que son ex-acolyte ait tout mis en oeuvre pour détruire certains faits relatés dans son ouvrage et ait osé comparer ses propos à ceux d'Eric Zemmour, la journaliste a déclaré, d'un ton clairement agacé : "Il y a deux pages du livre de Zemmour où il dit que la France est en crise, qu'il y a le chômage, et j'ai dit aussi dans mon livre que la France était en crise et qu'il y avait du chômage. Donc je pense que dans un bon interrogatoire de police, je dois pouvoir passer pour Zemourienne et la France se portera mieux quand on aura débusqué tous ceux qui se mettent à dévier petit à petit." La hache de guerre n'est pas près d'être enterrée...

Sarah Rahimipour
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel