Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sils Maria, Prix Louis-Delluc 2014 : Olivier Assayas crée la surprise

15 photos
Lancer le diaporama
Bande-annonce de Sils Maria.

Succédant aux Adieux à la reine (2013) et à La Vie d'Adèle (2014), Sils Maria a été sacré meilleur film de l'année en remportant le Prix Louis-Delluc, sorte de "Goncourt du cinéma". Le film, réalisé par Olivier Assayas et porté par un trio d'actrices (Kristen Stewart, Juliette Binoche et Chloë Grace Moretz), a créé la surprise en raflant ce prix au nez et à la barbe des favoris qu'étaient Saint Laurent de Bertrand Bonello ou encore Timbuktu d'Abderrahmane Sissako. Gilles Jacob a remis le prix en mains propres à Olivier Assayas en présence de Juliette Binoche ce 15 décembre.

À 18 ans, Maria Enders a connu le succès au théâtre en incarnant Sigrid, jeune fille ambitieuse et au charme trouble qui conduit au suicide une femme plus mûre, Helena. Vingt ans plus tard, on lui propose de reprendre cette pièce, mais cette fois de l'autre côté du miroir, dans le rôle d'Helena... Tel est le pitch intrigant de Sils Maria. Juliette Binoche joue donc Helena, Kristen Stewart est son assistante, alors que Chloë Grace Moretz incarne la nouvelle version de Maria Enders. Le film avait été présenté en compétition au Festival de Cannes 2014 mais il en était reparti bredouille. Voilà de quoi relancer le film dans la course aux César du Cinéma 2015 qui se déroulera dans deux mois.

Derrière ce prix majeur se cachait également le Louis-Delluc du premier film remporté par Les Combattants, grand outsider pressenti aux César. Lui aussi présenté à Cannes dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs, le long métrage de Thomas Cailley a fait une razzia sur les prix distributeurs dans cette section parallèle, glanant les Prix Label Europa Cinema, Art Cinema Award et Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) de la Quinzaine. Porté par Adèle Haenel et la jeune révélation Kevin Azaïs, le film suit l'été d'Arnaud et sa rencontre inattendue avec Madeleine, aussi belle que cassante, bloc de muscles tendus et de prophéties catastrophiques. Il ne s'attend à rien ; elle se prépare au pire. Jusqu'où la suivre alors qu'elle ne lui a rien demandé ? C'est une histoire d'amour. Ou une histoire de survie. Ou les deux. En salles, Les Combattants avait connu un beau succès, réalisant 390 000 entrées.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel