Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

"Dieu merci" : Charles III et Elizabeth II soulagés à la naissance de William, après de grosses appréhensions physiques

"Dieu merci" : Charles III et Elizabeth II soulagés à la naissance de William, après de grosses appréhensions physiques
Par Ari Guardiola Journaliste
Si elle a bien fait son choix (évident) entre Leo Messi et Cristiano Ronaldo, il n’est pas question de décider qui elle préfère entre Meghan Markle et Kate Middleton. Poissons ascendant Verseau, elle est dotée d'un sixième sens qui l'aide à vous dénicher les informations les plus cachées sur vos stars préférées.
19 photos
Avant la naissance du prince William, il y avait visiblement quelques appréhensions au sein de la famille royale. Notamment du côté de la reine Elizabeth II, qui avait bien peur que son petit-fils hérite de certains caractéristiques physiques de Charles III.

Les naissances de leurs deux enfants n'auront visiblement pas été sans appréhension. En effet, Philip Kyle dans son livre Charles III (éd. Perrin) révèle qu'à la naissance du prince Harry, le 15 septembre 1984, Charles III aurait eu une remarque peu flatteuse à l'égard de son cadet. Et lorsque le prince William avait pointé le bout de son nez, le 21 juin 1982, c'est cette fois-ci la reine Elizabeth II qui aurait noté quelque chose à propos du physique de son petit-fils tout juste né. Sa Majesté était visiblement soulagée qu'il ne ressemble pas... à Charles.

Devant l'hôpital St Mary Paddington, où Diana a accouché durant presque 13 heures, la foule attendait le couple pour l'acclamer, lui et le nouveau-né. Tous clamaient qu'ils voulaient voir Charles. Et lorsqu'on lui a demandé si le bébé lui ressemblait, le roi Charles III a répondu, non sans humour : "Non, heureusement pour lui !" Et si l'on en croit Diana, qui partagea cette indiscrétion avec son biographe comme le relate Philip Kyle dans l'ouvrage, la reine Elizabeth II "fut également soulagée que le petit enfant n'ait pas les traits de Charles". Quand la monarque désormais regrettée se pencha au-dessus de la couveuse du prince William, le lendemain, elle aurait alors dit : "Dieu merci, il n'a pas les oreilles de son père !"

Dieu merci, il n'a pas les oreilles de son père !

Si là, c'est le physique de Charles qui avait été visé, lors de la naissance d'Harry, c'est bien le bébé qui en a pris pour son grade. En quittant l'hôpital, le roi a décrit le bébé comme ayant les yeux bleu pâle et les cheveux "d'une couleur indéterminée". Des mots peu élogieux au sujet de la couleur de cheveux de son fils cadet. Des remarques faites sur des critères physiques et ce dès la naissance, qui font écho à celles faites des années plus tard à propos du fils aîné du duc de Sussex, Archie. Ce dernier aurait été la cible de commentaires sur son physique, et notamment sur sa couleur de peau, comme affirmé par Meghan Markle chez Oprah Winfrey.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image