Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

"Mon vagin a quadruplé de volume" : une ex-candidate de télé-réalité révèle les conséquences d'une opération

"Mon vagin a quadruplé de volume" : une ex-candidate de télé-réalité révèle les conséquences d'une opération
Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
10 photos
Ce mercredi 30 novembre, une candidate vue dans "Les Princes et les Princesses de l'amour" s'est confiée sur sa lutte pour tomber enceinte et sur les opérations qu'elle a du faire pour l'aider à atteindre cet objectif. Mais l'une d'entre elle ne s'est pas du tout bien passée et a eu des conséquences physiques impressionnantes.

En 2019, Elsa Dasc officialisait sa relation avec l'homme de sa vie, un certain Arthur Venset. Huit mois plus tard, les amoureux se passaient la bague au doigt au cours d'une discrète cérémonie, dont quelques photos ont été partagées sur les réseaux sociaux. Toujours très heureuse à ses cotés, la candidate de télé-réalité vue dans Les Princes et les Princesses de l'amour ou encore Les Apprentis Aventuriers, fait néanmoins depuis un petit moment face à une question récurrente : "C'est pour quand le bébé ?". Une interrogation bien difficile à encaisser pour la jolie blonde de 29 ans qui rencontre des difficultés à tomber enceinte.

Il y a quelques mois, Elsa Dasc s'exprimait pour la première fois sur le sujet en partageant des photos choc d'elle à l'hôpital, perfusée et avec de gros pansements au niveau du ventre. Et pour cause, elle a eu recours à des opérations pour lui donner des chances de réaliser son rêve de pouponner. Un recours nécessaire après avoir appris à la suite d'une échographie qu'elle avait les trompes plus ou moins bouchées. Les médecins lui avaient alors proposé une intervention censée les "déboucher". Il s'agit plus précisément d'une coelioscopie hystéroscopie. L'opération aura duré plus de trois heures et a été marquée par des complications, dont la découverte d'une endométriose partielle. Pire encore, Elsa Dasc a été contrainte de repartir au bloc en urgence quelques jours plus tard car elle faisait une hémorragie interne. "Du sang s'était propagé dans mon corps, autour de mon foi parce qu'un vaisseau sanguin avait éclaté", a-t-elle détaillé à travers une vidéo YouTube parue ce mercredi 30 novembre.

Des conséquences physiques "pas du tout glamour"

Fort heureusement, les chirurgiens ont réussi à arrêter l'hémorragie à temps. Mais le calvaire ne s'est pas arrêté là pour Elsa. "J'ai aussi eu beaucoup de problèmes physiques", a-t-elle confié. Et de préciser : "Des gros hématomes partout sur le corps, mais aussi - ça ne va pas du tout être glamour - mon vagin a quadruplé de volume et s'est transformé dans une couleur un peu violette, bleu, c'était très moche à voir. Mais bon, quand vous avez des soucis de santé, vous vous en foutez du physique. Surtout que je savais que ça allait partir, donc je n'avais pas du tout honte de mon corps à ce moment-là. Mais juste pour vous dire que c'était pas une partie de plaisir pour moi."

Une période très compliquée à vivre donc pour Elsa Dasc, laquelle ne perd toutefois pas espoir. "La deuxième cicatrisation se passe assez bien, j'espère juste que mes trompes sont bien bouchées parce qu'apparemment c'est un organe assez capricieux et du coup ça peut se reboucher mais voilà, je croise encore les doigts pour la méthode naturelle", a-t-elle conclu le sourire aux lèvres.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image