Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"On me disait que j'avais l'air d'une garce" : Agathe Lecaron n'a pas toujours eu une bonne image

"On me disait que j'avais l'air d'une garce" : Agathe Lecaron n'a pas toujours eu une bonne image
Par Lise Normandie Journaliste
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
12 photos
Depuis sept ans, Agathe Lecaron anime "La maison des maternelles"". Elle y représente la bienveillence, entourée de nombreux experts. Avant de revenir en France, l'animatrice avait espérer pouvoir faire carrière en Belgique. Mais c'était sans compter sur les à priori à son égard.

Les mauvaises réputations sont difficiles à défaire, même si elles ne sont pas justifiées. Ce n'est pas Agathe Lecaron qui dira le contraire.

Devenue un visage emblématique de France Télévisions ces dernières années - on la retrouve dans La maison des maternelles, MasterChef, Bel & Bien... - la solaire animatrice de 48 ans a longtemps cherché à faire carrière en Belgique, où elle a habité plusieurs années. Malheureusement pour elle, elle ne répondait pas aux standards télévisuels qui prédominent chez nos voisins. Les présentatrices de RTL TVI sont généralement des femmes "avec des seins énormes, des visages enveloppants", pas vraiment le profil d'Agathe Lecaron. Mais au-delà de ces exigences physiques qui l'a rendait complètement invisible, l'animatrice a dû faire face à des critiques bien plus dures. "On ne me confiait rien. Dès que je faisais un casting, on me disait que j'avais l'air d'une garce. Un jour, un patron m'a expliqué que je n'étais pas populaire, que ça ne marcherait pour moi en Belgique", explique-t-elle ce samedi 3 septembre 2022 dans les colonnes du Figaro.

Sentant que les portes resteront à jamais fermées pour elle en Belgique, Agathe Lecaron est rentrée en France à 2008, alors qu'elle avait 34 ans. Un choix qui s'est finalement avéré bénéfique !

Après être passée par TF1 et M6, Agathe Lecaron se voit proposer Les Maternelles, pile au moment où elle s'apprête à donner naissance à son deuxième enfant, Félix. Cette proposition, l'animatrice l'accueille avec beaucoup d'enthousiasme puisqu'elle regarde l'émission parentale depuis des années. "Je la regardais déjà 20 ans. Maïtena Biraben qui la présentait à l'époque apportait un vent de fraicheur et de liberté à la télé. Un ton aussi. Il n'y avait pas de distance entre elle et le monde. Et c'est très important", confie Agathe Laceron. Une proximité que l'animatrice à elle aussi réussit à instaurer, notamment en décidant de tourner Les maternelles dans une maison et non plus dans un studio.

Et pour ceux qui n'en auraient pas encore assez d'Agathe Lecaron, elle sera très prochainement aux commandes d'une nouvelle émission : Chemins de traverse diffusée sur France 3, avec pour première invitée Nolwenn Leroy.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image