Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"Reste plus qu'à espérer un crash" : Le gendre de Brigitte Macron s'explique sur son tweet contre Eric Zemmour

"Reste plus qu'à espérer un crash" : Le gendre de Brigitte Macron s'explique sur son tweet contre Eric Zemmour
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
9 photos
Sur Twitter, tout prend une ampleur parfois difficile à contrôler... Antoine Choteau, le compagnon de l'une des filles de Brigitte Macron, Tiphaine Auzière, en a fait l'expérience ce dimanche 12 décembre. Voulant commenter un déplacement d'Eric Zemmour, il a provoqué la colère des soutiens de l'essayiste devenu candidat à la présidence de la République.

Antoine Choteau, un nom méconnu qui vient de faire une entrée médiatique fracassante par Twitter durant le week-end du 11 et 12 décembre. Il s'agit du compagnon de Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron, avec qui il a deux enfants, Élise, 8 ans, et Aurèle, 6 ans. Appréciant réagir sur l'actualité politique, il a commenté un tweet d'Eric Zemmour dans lequel il se montre dans un avion avec Philippe de Villiers pour un déplacement en Arménie dans le cadre de sa campagne pour les présidentielles. Antoine Choteau a alors écrit : "Reste plus qu'à espérer un crash." Ce commentaire a disparu, il aurait ensuite désactivé son compte, certainement submergé de critiques pro-Zemmour. Toutefois, le 12 décembre au soir, il a repris son activité pour réagir à la controverse que son tweet a provoqué : "Comme le veut la formule consacrée ici mes tweets n engagent que moi. Pour autant mon humour était déplacé, j en suis désolé. Je ne souhaite évidemment la mort de personne."

Les soutiens du candidat du parti d'extrême-droite Reconquête! sont ensuite allés explorer le compte Twitter du gendre de Brigitte et Emmanuel Macron, notifiant par exemple l'intervention de Tiphaine Auzière, avocate de son état, sur la chaîne BFMTV pour parler de droit du travail. Elle réagissait à la question "Mes tweets n'engagent que moi" n'engage-t-elle que vous ? : "A partir du moment où les propos font l'objet d'un abus de la liberté d'expression, vous pouvez être sanctionné", a-t-elle répondu.

Entre un tweet virulent et des propos pouvant être sanctionnés - Tiphaine Auzière s'exprimait précisément sur la liberté d'expression en tant que salariée -, il n'en fallait pas plus pour que les soutiens d'Eric Zemmour pointent du doigt les propos de la compagne d'Antoine Choteau.

Ce dernier, gastro-entérologue, assume ses idées et son soutien à la politique du président de la République par ailleurs, mais Twitter est un monde dangereux où chaque parole peut prendre des proportions énormes. Ses tweets sont parfois virulents et il sait qu'il ne se fait pas forcément uniquement des amis quand il affirme son opinion. Récent exemple en qualifiant de "tocards" le parti Les Républicains.

Ce qui le connaissent ne doivent pas être surpris par le ton qu'Antoine Choteau utilise pour être un observateur à la fois impitoyable et enthousiaste de la politique de son pays.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image