Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Adil Rami, burn-out après la Coupe du monde : Pourquoi son mental a lâché

15 photos
Lancer le diaporama
Adil Rami se confie sur son burn-out dans le "Canal football club", sur Canal +, le 17 février 2019.
Blessé depuis plusieurs mois, Adil Rami vit une période délicate sportivement mais aussi personnellement. Le défenseur de l'Olympique de Marseille et champion du monde n'a pas eu peur d'avouer son burn-out face à la caméra du "Canal Football Club".

La carrière des sportifs de haut niveau est faite de hauts... et de bas, Adil Rami se trouve ces derniers temps dans le second cas de figure. Le footballeur de 33 ans traverse une période compliquée sur laquelle il s'est expliqué dans le Canal football club (Canal +) le 17 février 2019, avec une honnêteté rare.

Depuis les vestiaires de l'Olympique de Marseille, le défenseur a avoué avoir perdu pied après la Coupe du monde remportée en juillet 2018 en Russie, porté par une nouvelle notoriété qu'il n'a pas su gérer. "Depuis la Coupe du monde, je galère. Je galère physiquement, je galère mentalement. On reste des humains et à un moment on a besoin d'air," a-t-il confié. Selon lui, le manque de vacances fait partie des facteurs qui ont amené à la situation dans laquelle il s'est retrouvé. Au Mondial 2018 s'ajoutent également ses "histoires perso". Adil Rami fait ici notamment référence à la médiatisation de sa relation amoureuse avec Pamela Anderson, avec qui il vit à Marseille depuis bientôt un an. "Mon mental a craqué, a lâché et il me fallait juste du repos", a-t-il constaté avec lucidité.

Si le footballeur à la célèbre moustache ne prononce pas dans une premier temps le mot de burn-out, il confirme en avoir été victime lorsque le journaliste lui parle de ce mal qui touche aussi les grands sportifs. "J'ai eu le burn-out", a-t-il lâché sans fuir la réalité de son état. Conscient de ce passage à vide, Adil Rami a rapidement pris le problème en mains et fait appel à des professionnels pour sortir de cette impasse : "J'en ai parlé, j'ai même eu un coach au téléphone. J'ai essayé de comprendre."

Le défenseur avait tant déconnecté de son métier que l'idée même de s'entraîner le rebutait : "Même l'odeur de la pelouse je ne la sentais plus, je ne voulais même plus taper les attaquants. Je me forçais mais je n'y arrivais pas. J'étais même agressif envers les gens qui me demandaient des photos ou quand on me filmait sans me demander. Parce que j'étais agri."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel