Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Agathe Auproux victime de menaces : "On me souhaitait de mourir"

11 photos
Lancer le diaporama
Les chroniqueurs racontent les menaces de mort qu'ils ont subi, le 17 septembre 2019, sur C8.
La notoriété n'a pas que du bon. Après la lumière et les paillettes lorsque les caméras filment, la donne s'inverse sensiblement quand les projecteurs s'éteignent : insultes, menaces de mort ou lynchages, c'est le quotidien des chroniqueurs de "TPMP". Agathe Auproux, en particulier, explique comment elle a dû faire face, au même moment, à sa maladie et aux menaces de mort.

Pas facile d'être une personnalité connue de la télévision... C'est encore plus le cas pour les chroniqueurs de l'émission Touche pas à mon poste ! diffusée sur C8. Porté par le présentateur phare de la chaîne, Cyril Hanouna, le programme n'en finit plus de provoquer polémiques et tollés que ce soit à cause d'images diffusées ou encore à cause de remarques ou avis parfois maladroits ou simplement mal perçus par les téléspectateurs.

Ce mardi 17 septembre 2019, la belle Agathe Auproux, qui a quitté TPMP en septembre 2018 pour se consacrer à son combat contre le cancer, raconte sans filtre : "C'était surtout à l'époque où je parlais ouvertement de ma maladie, et donc on me souhaitait de mourir. Si le cancer n'arrivait pas à me tuer, on me souhaitait de mourir autrement dans d'atroces souffrances." Malheureusement, les chroniqueurs n'ont aucun contrôle sur ces comportements agressifs et malveillants : "De toute façon, aujourd'hui, à partir du moment où on exprime une opinion de façon publique, s'il y a une personne qui est armée d'un compte Twitter – et qui à mon avis est beaucoup plus malheureuse qu'agressive – et qui n'est pas d'accord avec nous, c'est : insultes, lynchage et menaces de mort", conclut la jolie brune, qui est de retour dans l'émission depuis la rentrée 2019.

Quant à Géraldine Maillet, elle est également revenue sur les menaces de mort dont elle a fait l'objet. L'occasion pour la doyenne du programme, Isabelle Morini-Bosc, de se joindre à elle et de partager sa propre expérience, affirmant que "des gens disaient 'on aura ta peau et on sait où est ton fils'".

Des protestations accompagnées de messages d'intimidation pouvant donc aller très loin...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel