Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Agnès Jaoui, nue au cinéma : ''Avec mes rondeurs, ça me fait presque plaisir''

Agnès Jaoui est radieuse à 50 ans dans le nouveau long métrage de Bruno Podalydès, Comme un avion. Elle revient pour Version Femina sur le tournage du film, évoque ses projets musicaux engagés et parle aussi de ses enfants.

Dans Comme un avion, Bruno Podalydès et Agnès Jaoui partagent quelques scènes intimes : "Nous avons eu des fous rires énormes : dans notre première scène coquine, je devais mimer une fellation. C'était... cocasse ! Dans la vie, il peut y avoir du burlesque dans le sexe mais c'est difficilement traduisible au cinéma sans tomber dans la vulgarité. Sauf pour Bruno qui a un regard totalement décalé. Du coup, on se bidonnait comme des gamins de 4 ans quand ils entendent pipi-caca." Se montrer nue devant la caméra n'a d'ailleurs pas été une épreuve terrible, à l'inverse de ses débuts au cinéma : "À l'âge que j'ai, avec mes rondeurs, ça me fait presque plaisir. Ce n'est pas un acte militant bien sûr, mais ce n'est pas la même chose que lorsqu'un metteur en scène me demandait de me désaper sans raison quand j'avais 20 ans. Ça me mettait dans une rage inouïe, je me sentais salie et je refusais systématiquement. Même à Claude Sautet, qui a voulu me faire tourner en maillot de bain. Sans justification, c'était hors de question. Mais avec quelqu'un d'aussi délicat que Bruno, on ne se sent jamais abusée ou volée."

Sereine avec son corps, elle est aussi épanouie dans sa vie privée avec ses enfants de 14 et 12 ans qu'elle a adoptés en 2008. Son travail d'artiste lui prend du temps mais elle arrive à tout gérer car, comme toutes les femmes dit-elle, elle fait des milliards de choses en même temps. Et si elle avoue être moins présente pour ses ados quand elle tourne, elle sait qu'ils sont parfois très contents qu'elle les "lâche un peu". Les verrait-elle faire du cinéma ? "Mon fils hésite entre policier et acteur. Ma fille veut être dans l'armée de terre. Je ne sais pas pourquoi mais ils sont attirés par l'uniforme : je ne suis peut-être pas assez stricte à la maison, ils sont en demande... [rires]" Ils ont en tout cas déjà joué devant une caméra : dans Au bout du conte de leur maman où ils ont fait de la figuration avant de remettre ça dans Comme un avion : "Ils sont fiers comme des paons."

Si elle réfléchit à écrire avec Jamel Debbouze et son ex-compagnon dont elle est toujours proche, Jean-Pierre Bacri, elle poursuit dans la musique avec Mon bassin méditerranéen : "Il y aura toujours des sonorités latines, mais davantage de créations et des chansons en français, en espagnol, en portugais. Et une en hébreu et une en arabe." Un choix symbolique : "Je ne pense pas qu'une culture exclut l'autre."

Bande-annonce du film Comme un avion, en salles le 10 juin
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image