Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Alix (Les Marseillais) convoquée pour "incitation à la haine" : elle a passé un pacte avec la police

Alix (Les Marseillais) convoquée pour "incitation à la haine" : elle a passé un pacte avec la police
Par Hiba Semali Rédactrice
Rattachée à la rubrique télé, Hiba Semali se consacre au petit écran. The Voice, Koh-Lanta, Top Chef, Secret Story, Star Academy ou encore Les Marseillais n'ont aucun secret pour elle.
12 photos
En mai 2020, Alix Desmoineaux s'est agacée d'un contrôle de police alors qu'elle était à l'arrière de sa voiture. Elle a insulté les forces de l'ordre et l'affaire a pris une grande ampleur. Dans "Society", elle donne des détails peu connus de l'affaire, comme ce papier qu'elle a dû signer...

"C'est fou, hein, de ne contrôler toujours que des Noirs et des Arabes, bande de fils de p*tes !" La phrase, et surtout l'insulte, est lancée en mai 2020 par Alix Desmoineaux en story sur Instagram alors qu'elle circule en voiture devant des policiers en plein contrôle d'identité. Une sortie qui lui a valu bien des déconvenues. Plus d'un an plus tard, retour sur l'affaire qui a fait gagner de nombreux followers à la star des Marseillais de W9.

Très peu de temps après la phrase polémique, Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat policier SGP-FO, s'est insurgée sur Twitter, interpellant Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur de l'époque. L'affaire est allée loin. En effet, d'après les informations de nos confrères de Society, Alix DMX comme elle se fait appeler sur les réseaux sociaux a reçu une convocation du 36 quai des Orfèvres pour "outrage et incitation à la haine". Une policière l'a mise en garde : si elle insulte de nouveau les forces de l'ordre, la belle devra payer une amende bien salée. Et ce n'est pas tout : elle a signé un papier qui l'engage à "ne plus parler mal" de la police.

Après quoi, Alix Desmoineaux s'est montrée plus discrète sur les réseaux sociaux. Toutefois, son combat contre les violences policières continue. Elle a même lancé un live sur Instagram avec Arié Alimi, l'avocat parisien spécialiste des affaires sur le sujet. Aussi, en février dernier, l'ex-compagne de Benjamin Samat s'est exprimée dans le programme de Jean-Luc Mélenchon Les Forums de l'Avenir en commun sur le thème de la démocratie et de la liberté. "Elle a pris la parole sur des violences policières et pour cela, elle a mis sa carrière en danger. Cela représente en soi un acte politique", estime Zoé Abrahams, attachée de presse de La France Insoumise, auprès de Society.

Sa carrière, la jolie Alix DMX l'a bien menée. Depuis sa villa à Marbella, elle gère cinq sociétés "sur lesquelles elle reste très évasive", précisent nos confrères. La belle projette de sortir prochainement un livre, une ligne de cosmétiques et envisage également de faire du cinéma. Affaire à suivre...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image