Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Amélie Mauresmo : Enceinte et radieuse, elle évoque ''la suite des événements''

Amélie Mauresmo, enceinte, capitaine de l'équipe de France de Fed Cup, pose le 17 avril 2015 avec ses protégées Caroline Garcia, Alizé Cornet, Pauline Parmentier et Kristina Mladenovic à Ostrava, en République tchèque, avant la demi-finale de Fed Cup.
20 photos
Lancer le diaporama
Amélie Mauresmo, enceinte, capitaine de l'équipe de France de Fed Cup, pose le 17 avril 2015 avec ses protégées Caroline Garcia, Alizé Cornet, Pauline Parmentier et Kristina Mladenovic à Ostrava, en République tchèque, avant la demi-finale de Fed Cup.

"Comme une mère pour ses joueuses", a constaté Le Parisien en observant Amélie Mauresmo avec ses protégées de l'équipe tricolore de Fed Cup, qui affronte ce week-end la République tchèque tenante du titre chez elle pour une place en finale... Enceinte, l'ancienne numéro un française peut pour l'instant se dévouer à materner les athlètes, à commencer par l'Ecossais Andy Murray, qu'elle entraîne ; mais bientôt, c'est avec son premier enfant qu'elle fera vraiment la maman...

A Ostrava, le tennis passe avant le reste. Mais Amélie Mauresmo, qui a révélé avec enthousiasme sa grossesse le 9 avril (deux mois après avoir partagé sa joie avec les tenniswomen de l'équipe de France) et affiche désormais ses premières rondeurs, n'élude pas les questions de la presse sur ce sujet qui la rend si heureuse. Notamment quand il s'agit de parler planning, avec l'arrivée de bébé prévue en août : "J'irai le plus loin possible avec Andy, Wimbledon inclus, j'espère, assurait-elle vendredi lors d'une conférence de presse. Pour la suite des événements, on a décidé de communiquer ensemble. Pour l'instant, on se projette sur l'avant, et pas encore sur l'après." Outre Roland-Garros, où Amélie Mauresmo revient toujours avec beaucoup de plaisir (et de popularité), il est certain que la prochaine édition de Wimbledon (29 juin - 12 juillet), tournoi qu'elle avait remporté en 2006, sera son dernier grand défi de coach avant un congé maternité qui risque fort de coïncider avec l'US Open (31 août - 13 septembre) : sur le gazon londonien où il sombra en quart de finale en 2014, Andy Murray aura à coeur de revivre les émotions de son triomphe de 2013, sous les yeux de sa compagne Kim Sears, devenue il y a quelques jours sa femme.

Même constat de la Française de 35 ans à propos du calendrier de la Fed Cup, dont la finale est programmée les 14 et 15 novembre : "Ça ne change rien à mon engagement. J'espère qu'on aura une finale à jouer." Il faudra, pour cela, que les joueuses tricolores, outsiders, inversent totalement la tendance dimanche : ce samedi, la France est menée deux à zéro après les défaites en simple de Caroline Garcia et Kristina Mladenovic.

Quoi qu'il en soit, Amélie Mauresmo, qu'on sent très stimulée par sa nouvelle carrière de coach auprès du numéro trois mondial à l'ATP, ne manque ni d'ambition, ni de pistes de travail avec son poulain, dont elle a manqué les noces pour cause de Fed Cup : "Andy a envie de faire évoluer son jeu vers quelque chose de plus agressif, et comme nous sommes sur la même longueur d'onde à ce sujet, j'essaie de mettre en place des exercices et des choses qui vont l'aider dans ce sens-là", confie-t-elle, signalant comment ses deux fonctions, de coach d'un joueur et de capitaine d'une équipe, se bonifient mutuellement - sur le plan relationnel, organisationnel... Néanmoins, un choix s'imposera certainement une fois que bébé sera là : "Après, on se posera tranquillement et on communiquera sur la suite à donner à notre collaboration", a-t-elle d'ores et déjà évoqué.

Et en tant que spectatrice, il lui restera notamment la Coupe Davis. A ce propos, elle indique qu'elle regardera le quart de finale choc entre la Grande-Bretagne et la France à la télé, partagée entre les "attaches" qu'elle a avec Andy Murray d'une part, et l'équipe de France, qui a "toujours été quelque chose d'important" pour elle : "Ah ! C'est pas simple, mais je survivrai, je crois", lâche-t-elle dans un rire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Story Instagram (vidéo) de Laeticia Hallyday publiée après son dîner avec ses filles Jade et Joy et Jean Reno au restaurant Marsan d'Hélène Darroze le 24 juin 2019 à Paris.
Nagui évoque sa participation au clip "A caus' des garçons" dans "N'oubliez pas les paroles", le 17 juillet 2019 sur France 2.
Matt Pokora au Salsa Festival d'Oxnard, en Californie, le 28 juillet 2019.
Clio Pajczer et son mari Aurélien en plein moment de complicité lors de leur union, le 29 juin 2019 en Corse.
M. Pokora au concert d'Ariana Grande au Staples Center de Los Angeles le 7 mai 2019, avec Violet, la fille de Christina Milian.
Emma Cakecup sur Instagram.
Laura Lempika au micro de "Purepeople.com", le 15 octobre 2019. Elle s'est prêtée au jeu du Vox Populi, où elle doit répondre aux commentaires d'internautes.
Moundir en interview pour "Purepeople" - 7 mai 2019

Purepeople.com s'est entretenu avec Ayem Nour de l'ouverturre d'un TacoShake sur les Champs-Elysées à Paris, le 10 juin 2019.

Vitaa et Slimane, interview exclusive pour Purepeople, le 27 septembre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel