Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Anne Hidalgo très gênée en parlant de Bertrand Delanoë : gros malaise pour la candidate...

Anne Hidalgo très gênée en parlant de Bertrand Delanoë : gros malaise pour la candidate...
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
11 photos
La socialiste Anne Hidalgo a des difficultés à mener sa campagne pour les présidentielles, même si elle peut se targuer d'avoir obtenu le nombre de parrainages suffisants pour valider sa candidature. Sur TV5 Monde, le journaliste Cyril Viguier l'a interrogée dans son émission Face aux Territoires, sur l'absence à ses côtés de Bertrand Delanoë, dont elle avait été si proche par le passé. La femme politique ne cache pas son embarras pour répondre à cette question...

Invitée de Cyril Viguier ce 24 février 2022 sur TV5 Monde pour son émission Face aux Territoires, Anne Hidalgo a été interrogée sur ses relations avec Bertrand Delanoë, ancien maire de Paris dont elle a été l'adjointe, avant d'accéder elle-même à la tête de la ville. La candidate socialiste pour les présidentielles s'est affichée particulièrement gênée de répondre au présentateur, essayant manifestement de changer de sujet.

"C'est quelqu'un pour qui j'ai un immense respect", commence par dire Anne Hidalgo de Bertrand Delanoë. Quand on lui demande si elle est fâchée, elle rétorque : "Personnellement non. Lui, je n'en sais rien. Et vous savez, ce n'est pas le sujet d'une émission de télévision." Ce à quoi Cyril Viguier souligne qu'on ne l'a pas du tout entendu pendant sa campagne, qui ne manque pas de difficultés et d'obstacles : "C'est quelqu'un que j'admire. Pour lequel j'ai énormément d'affection. Je ne peux vous parler que de mon point de vue."

Le Parisien était revenu en octobre dernier sur la brouille entre les deux politiques. "Soutiendra- t-il Anne Hidalgo, qui lui doit tant et dont il fut si proche ? Aucune chance. Les deux socialistes sont fâchés à mort depuis que Bertrand Delanoë a pris le parti de Macron en 2017, ce qui avait été l'un des grands ralliements avec celui de Bayrou. Appellera-t-il à nouveau à voter pour Macron ? 'Peut-être', répond un proche. Mais il se souvient aussi d'une réplique de l'ancien maire. Quand le président, une fois élu, lui avait proposé de devenir son ministre des Affaires étrangères, il avait décliné avec cette formule : 'Vous me faites penser à Mitterrand, vous serez un grand président. Mais la différence avec Mitterrand, c'est qu'il était de gauche'", lisait-on dans Le Parisien.

Dès 2012, Anne Hidalgo espérait qu'un poste de ministre serait proposé à Bertrand Delanoë quand François Hollande a été élu pour pouvoir obtenir l'Hôtel de Ville. Il avait refusé, selon un proche de ces politiques dans Le Parisien : "Elle lui en a beaucoup voulu." Une fois élue en 2014, la maire s'est imposée : "Quand elle était aux côtés de Delanoë, elle avait toujours la tête rentrée dans les épaules. Une fois élue, elle s'est redressée, a pris de la stature et... de l'envergure", a observé une élue socialiste toujours au quotidien.

Le divorce a donc lieu lors de la présidentielle 2017 quand Delanoë soutient publiquement Emmanuel Macron. "Elle a pris ça pour un crime de lèse-majesté. Elle n'a rien compris ! Si Bertrand a soutenu Emmanuel, c'est parce qu'il voyait l'extrême-droite monter. Il était inquiet !" décryptait un proche collaborateur pour le quotidien francilien.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image