Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Anne Roumanoff explique pourquoi elle ne porte (presque) plus de rouge (EXCLU)

Anne Roumanoff explique pourquoi elle ne porte (presque) plus de rouge (EXCLU)
Par Yohann Turi Rédacteur
La rage de Xena la guerrière. La sensibilité de Dawson. Le coeur à vif d’Hartley. Bon au pieu comme Buffy…. Après avoir grandi dans une petite maison, dans la prairie bien sûr, Yohann Turi est monté s’installer en la capitale pour devenir un vrai prince de Bel-Air ! Et si demain lui appartenait ?
13 photos
Nouveaux sketchs, nouvelles dates... et nouveau look. Pour son grand retour sur scène avec son spectacle "Tout va presque bien", Anne Roumanoff s'offre cinq dates à Bobino, à Paris, puis 95 autres représentations dans la France entière. Surprise : elle ne sera plus intégralement rouge, sur les planches, pour nous faire rire à gorge déployée.

Purepeople : Est-ce que vous "allez bien" ou est-ce que vous "allez presque bien" ?

Anne Roumanoff : Non je vais bien ! Je suis très contente de remonter sur scène. Ca faut deux ans que je n'ai pas joué à Paris, la dernière fois c'était à l'Olympia en décembre 2019, donc je suis très contente. J'ai rejoué en juin, j'ai tourné cet été, j'ai fait pas mal de dates mais là j'en ai 95 supplémentaires. Et jouer à Paris, c'est toujours excitant.

Comment appréhendez-vous ce grand retour ?

Je me sens mieux que d'habitude en fait. J'ai toujours beaucoup joué mes spectacles. Là je savoure mieux le fait d'être sur scène et la chance que c'est. J'en ai plus conscience, alors qu'avant je faisais mes 100 dates par an. C'est pas qu'il y a une routine, parce que c'est toujours un plaisir, mais je savoure plus.

Pourquoi ce choix de mettre la Covid au centre du spectacle ?

Ça fait quand même un an et demi qu'on vit ça, ça a changé nos vies, ça a eu des conséquences qu'on ne connait même pas encore. Quand les gens viennent voir un humoriste, ils veulent qu'on leur parle de la société. On raconte la réalité mais avec un axe comique. Alors j'en parle un peu au début, avec différents personnages qui ont traversé cette période de différentes façons. Mais évidemment, je ne pouvais pas parler de ça pendant 1h30.

Il paraît que vous avez profité du confinement pour faire une liposuccion. Est-ce que vous avez développé d'autres hobbies ?

Pas des hobbies mais j'ai créé une association d'aide aux soignants en mars 2020 qui s'appelle Solidarité avec les soignants. On a acheté des masques de protection quand il n'y en avait pas, des gants, des surblouses, et depuis le mois de juin 2020 on équipe les salles de repos des soignants. Donc on organise régulièrement des appels aux dons, des ventes aux enchères, on est débordé de demandes de toute la France.

Est-ce que vous ressentez une pression, en tant que femme, à devoir toujours être impeccable ?

Pas spécialement en tant que femme mais en tant que gourmande ! Quand je regarde les photos de moi c'est comique. Là, en ce moment, je fais quelque chose qui me plait beaucoup. J'ai trouvé un coach et je fais du sport deux fois par semaine, je boxe, je cours, ça a vraiment changé mon tonus. Je ne peux pas manger n'importe quoi pour autant mais j'apprécie beaucoup. Et la boxe j'adore, ça me permets de me défouler sur tous les gens qui m'énervent. Je recommande. Quand on est connu, on doit tout le temps être aimable... ça permet de sortir son agressivité, ça me convient personnellement mieux que le yoga.

Et puisqu'on parle d'apparence, votre histoire d'amour avec le rouge, c'est terminé ?

Non. Mais j'ai plus de trente ans de scène. A un moment, j'ai eu envie de changer. Alors j'ai choisi une chemise multicolore. Après, je verrai bien. Mais il y a un moment où ce rouge, tout le temps, c'était un peu enfermant. J'avais envie de passer à autre chose. Franchement, ça ne perturbent pas les gens que je ne sois pas en rouge, ils viennent me voir pour que je les fasse rigoler !

Toute reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com. Propos recueillis par Yohann Turi.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image