Aravane Rezaï, fragilisée, reprend tout à zéro avec Patrick Mouratoglou
Publié le 10 février 2012 à 16:51
Par Guillaume J.
En février 2012, Aravane Rezaï annonce qu'elle retourne à l'Académie de Patrick Moratoglou. En février 2012, Aravane Rezaï annonce qu'elle retourne à l'Académie de Patrick Moratoglou.© Abaca
En février 2012, Aravane Rezaï (photo : en janvier 2012 lors de son élimination au premier tour de l'Open d'Australie) annonce qu'elle retourne à l'Académie de Patrick Moratoglou.
Patrick Moratoglou en 2007 à Roland-Garros, à fond derrière Aravane Rezaï.
En février 2012, Aravane Rezaï annonce qu'elle retourne à l'Académie de Patrick Moratoglou.
En février 2012, Aravane Rezaï (photo : en janvier 2012 lors de son élimination au premier tour de l'Open d'Australie) annonce qu'elle retourne à l'Académie de Patrick Moratoglou.
Patrick Moratoglou en 2007 à Roland-Garros, à fond derrière Aravane Rezaï.
En février 2012, Aravane Rezaï annonce qu'elle retourne à l'Académie de Patrick Moratoglou.
En février 2012, Aravane Rezaï annonce qu'elle retourne à l'Académie de Patrick Moratoglou.
La suite après la publicité

Il fallait absolument enrayer la série noire. Coûte que coûte. Après une saison 2011 archi-noire qui l'a vue plonger du Top 20 jusqu'au-delà du 100 rang mondial (elle est actuellement 123e à la WTA), couper les ponts avec sa famille, assignant son père Arsalan en justice et errer comme une âme en peine de tournoi en tournoi sans le moindre coup d'éclat, mais aussi une véritable hémorragie pour l'entame de 2012 (défaites au premier tour à Auckland, Sydney - sur abandon - et Melbourne), Aravane Rezaï a décidé, contre toute attente, de faire un pas en arrière pour deux en avant : elle revient auprès de son ancien entraîneur Patrick Mouratoglou. Prenant enfin conscience que, parfois, mieux vaut être "mal" accompagnée (elle semble d'ailleurs avoir changé d'avis) que seule. D'autant qu'à 25 ans, un âge presque avancé sur le circuit féminin moderne, la remise en question ne doit plus tarder si elle veut avoir une chance d'accrocher un cinquième titre à son palmarès mineur et bien figurer dans les grands rendez-vous...

"Tout reprendre à zéro"

La tenniswoman française d'origine iranienne a décidé de revenir dans le giron de Patrick Mouratoglou et de son Académie de tennis, qu'elle avait quittée au moment de l'US Open 2010, en désaccord avec le fonctionnement de la structure. Elle y était entrée quelques mois auparavant, en décembre 2009, sans renoncer pour autant à son encadrement familial, mais reconnaissant Patrick (qui l'avait déjà entraînée par le passé) "plus professionnel" pour le travail tactique.

Cette fois, après avoir fait le ménage dans son entourage, Aravane semble prête à "se soumettre" à la discipline de la structure qu'elle rejoint : "Elle veut remettre en place ce qu'elle faisait à l'époque et elle a accepté nos conditions." Reculer pour mieux sauter ? Car, de toute évidence, la formule solo et artisanale, à base d'entraîneurs intérimaires, n'a pas fait ses preuves. Le chantier s'annonce drastique : "Elle sera logée lundi à l'académie, a indiqué Patrick Mouratoglou à L'Equipe. Je vais lui attribuer un coach. Il faut tout reprendre à zéro : hygiène de vie, nutrition, préparation physique, tennis. C'est difficile, mais je la sens déterminée."

"Je suis contente qu'il m'accepte, car il n'y a pas beaucoup de personnes qui croient en moi"

Aravane Rezaï semble lucide et pleinement consciente de sa situation personnelle : "J'ai le potentiel pour aller haut et je n'ai plus de temps à perdre. J'ai besoin de la fermeté de Patrick. Je suis heureuse qu'il m'accepte, car, en ce moment, il n'y a pas beaucoup de gens qui croient en moi." Un capital confiance effectivement érodé, encore plus après l'épisode désastreux du match de Fed Cup de l'équipe de France en Slovaquie le week-end dernier : peinant à digérer d'être la cinquième joueuse du groupe, elle avait quitté l'équipe mais tenté de rester en tant que supportrice et avait fini par revenir de Bratislava dans des conditions houleuses et psychologiquement marquée. De cette embrouille, elle ne dira rien, mais son nouveau protecteur, Patrick Mouratoglou, prône l'apaisement : "Elle a eu tort, mais la situation a été gérée de façon excessive. Je pense que Nicolas Escudé est suffisamment intelligent pour la réintégrer et ne pas lui fermer la porte." Mais avant, il va falloir bosser et le mériter.

 

Mots clés
People France Sport Tennis
Suivez nous sur Google News
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
"Il a ramé" : Marion Maréchal mariée à Vincenzo Sofo, elle en a fait baver à l'Italien
"Il a ramé" : Marion Maréchal mariée à Vincenzo Sofo, elle en a fait baver à l'Italien
7 mars 2024
"Vingt jours à saigner et à vomir" : Un joueur du PSG victime d'un virus qui l'a terrassé et lui a fait perdre 8 kilos
"Vingt jours à saigner et à vomir" : Un joueur du PSG victime d'un virus qui l'a terrassé et lui a fait perdre 8 kilos
19 mars 2024
Les articles similaires
Photos du mariage de Gaël Monfils et Elina Svitolina, ils avaient opté pour des tenues très colorées et assorties play_circle
Photos du mariage de Gaël Monfils et Elina Svitolina, ils avaient opté pour des tenues très colorées et assorties
30 mai 2024
"Repos forcé" : Yannick Noah fait une annonce inquiétante, obligé de se mettre en retrait un très long moment
"Repos forcé" : Yannick Noah fait une annonce inquiétante, obligé de se mettre en retrait un très long moment
17 mai 2024
Dernières actualités
Dernières news