Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Ashley Judd autorisée à poursuivre Harvey Weinstein, plus de 20 ans après

Ashley Judd autorisée à poursuivre Harvey Weinstein, plus de 20 ans après
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Ashley Judd - 90ème cérémonie des Oscars 2018 au théâtre Dolby à Los Angeles, le 4 mars 2018.
24 photos
Lancer le diaporama
Ashley Judd - 90ème cérémonie des Oscars 2018 au théâtre Dolby à Los Angeles, le 4 mars 2018.
Les faits se seraient produits en 1997 et auraient eu des conséquences dramatiques sur la carrière de l'actrice... Le 29 juillet, Ashley Judd a finalement été autorisée à poursuivre en justice le producteur déchu Harvey Weinstein pour harcèlement sexuel.

La cour d'appel de Californie a rendu son jugement mercredi : Ashley Judd peut finalement poursuivre Harvey Weinstein pour harcèlement sexuel. Comme l'a rappelé l'AFP le 30 juillet 2020, l'actrice américaine de 52 ans accuse le producteur déchu d'avoir ruiné sa carrière pour avoir résisté à ses avances. En janvier 2019, en première instance, un juge fédéral de Los Angeles avait au contraire estimé que le harcèlement sexuel n'était pas applicable dans le cas de la comédienne, qu'il avait toutefois à l'époque autorisée à entamer des poursuites civiles.

La star de Ruby in Paradise, Smoke et Heat fut l'une des premières à briser le silence sur les agissements d'Harvey Weinstein, accusé de harcèlement, d'agression sexuelle ou de viol par plus de 80 femmes, dont des stars comme Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou encore Léa Seydoux. Dans une plainte déposée en avril 2018, Ashley Judd affirme que M. Weinstein a anéanti ses chances d'apparaître dans la trilogie fantastique de Peter Jackson Le Seigneur des anneaux, l'une des plus lucratives de l'histoire du cinéma, en disant au réalisateur et à son équipe que travailler avec elle était "un cauchemar". Des affirmations que Peter Jackson a publiquement confirmées dans des interviews.

"Avec ces attaques sans fondement, M. Weinstein a réussi à faire inscrire Mme Judd sur une liste noire et a mis fin pour elle à la possibilité de travailler sur ce qui est devenu une série de films générant des milliards de dollars et 17 Oscars", dénonce la plainte. Ashley Judd dit avoir été punie pour "avoir rejeté ses avances sexuelles un an plus tôt (en 1997), quand il l'avait coincée dans sa chambre d'hôtel sous prétexte de parler affaires".

"Il n'a jamais cherché à se venger"

L'avocate d'Harvey Weinstein, Phyllis Kupferstein, a affirmé à l'AFP qu'elle attendait avec impatience ce procès pour "faire toute la lumière" sur ce dossier. "Les détails de l'enquête montreront que M. Weinstein n'a ni diffamé Mme Judd ni nui à sa carrière, et n'a certainement jamais cherché à se venger d'elle", déclare l'avocate dans un communiqué, faisant valoir que son client n'avait "aucune autorité" sur le projet Le Seigneur des anneaux.

Le défenseur d'Ashley Judd, Theodore Boutrous Jr., s'est de son côté félicité de la décision de la cour d'appel californienne, preuve selon lui que la loi interdit le harcèlement sexuel même hors des relations professionnelles classiques. Dans sa plainte, Ashley Judd réclame des dommages et intérêts d'un montant non spécifié et s'est engagée à les reverser à des organisations de défense des victimes de harcèlement sexuel au travail. Les juges ont renvoyé l'affaire devant le tribunal fédéral de Los Angeles.

Au printemps dernier à New York, Harvey Weinstein a été condamné à une peine de 23 ans de prison pour viol et agression sexuelle. Dans le cadre de procédures distinctes ouvertes à Los Angeles, il est également accusé par trois femmes de crimes similaires commis en Californie. Le producteur a démenti tout harcèlement ou rapport sexuel non consenti.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image