Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Ashley Judd victime d'un grave accident, elle a failli "perdre sa jambe" dans la jungle africaine

Ashley Judd victime d'un grave accident, elle a failli "perdre sa jambe" dans la jungle africaine
19 photos
Très engagée dans diverses causes humanitaires, Ashley Judd a été victime d'un grave accident alors qu'elle effectuait un reportage sur les bonobos dans la forêt tropicale du Congo. Placée en soins intensifs, l'actrice raconte aujourd'hui son calvaire depuis l'hôpital.

Alors qu'elle était partie faire une randonnée en République démocratique du Congo,Ashley Judd a été victime d'un terrible accident dans lequel elle aurait pu perdre l'une de ses jambes. Interviewée sur Instagram par le journaliste Nicholas Kristof du New York Times, le 13 février 2021, l'actrice de 52 ans a raconté son dramatique accident.

Actuellement dans "une unité de traumatologie de soins intensifs", l'actrice du film Double Jeu explique avoir trébuché sur un arbre et s'être cassé la jambe. Au beau milieu de la forêt tropicale, Ashley n'avait pas accès aux soins et a passé "cinq heures allongée sur le sol" à attendre les secours. Elle explique qu'un ami tentait tant bien que mal de lui tenir sa jambe complètement "déformée" alors qu'elle "mordait un bâton" et "hurlait comme un animal sauvage".

"En état de choc" et s'évanouissant à cause de la douleur, d'autres personnes sont finalement arrivées pour lui venir en aide. Elle décrit les 55 heures suivantes comme "incroyablement déchirantes". Prise en charge, elle a ensuite été transportée pendant "une heure et demie dans un hamac" à travers collines et rivière "par ses frères congolais" qui étaient "pieds nus".

La douloureuse mésaventure s'est poursuivie les six heures suivantes : Ashley a été transportée à moto avec une personne qui lui tenait la jambe. Après avoir passé la nuit dans une hutte, elle a été conduite par avion dans la capitale de Kinshasa pendant une journée, avant d'être emmenée en Afrique du Sud à l'Unité de santé internationale.

Toujours hospitalisée, l'actrice américaine reconnaît son "privilège" et regrette le manque d'accès de nombreux Congolais à "une simple pilule pour tuer la douleur lorsque vous vous êtes cassé une jambe à quatre endroits et que vous avez des lésions nerveuses". "La différence entre un Congolais et moi, c'est une assurance santé catastrophe qui m'a permis 55 heures après mon accident de me rendre sur une table d'opération en Afrique du Sud" explique-t-elle. Ashley regrette que ce pays qu'elle "aime profondément", ne soit pas "équipé pour faire face à des blessures catastrophiques massives". "Je suis très amoureuse. Je suis dans beaucoup de compassion et je suis très reconnaissante" conclut l'actrice, en pleine convalescence.

Sur Instagram, Ashley a publié une photo de sa randonnée afin de rassurer ses fans sur son état de santé. Très engagée dans diverses causes humanitaires et soucieuse de l'avenir des animaux sauvages africains, elle écrit : "Les bonobos n'existent que dans les régions les plus reculées du #congo. Égalitaires, matriarcaux, pacifiques, d'une stabilité sociale ceinturée par des colonies féminines, ils offrent de l'espoir aux humains. Ils sont en voie de disparition", a-t-elle d'abord expliqué.

En ce qui concerne sa chute et sa blessure, elle a ajouté : "Les accidents arrivent. J'ai frappé quelque chose dans l'obscurité et je suis tombée. Je parlerai avec @nickkristof à 9 heures de cet accident catastrophique (j'ai failli perdre ma jambe) et de ce que cela signifie d'être congolais dans une pauvreté extrême, sans accès aux soins de santé, sans médicaments contre la douleur, sans aucun type de service, ni aucun choix. Rejoignez-nous et découvrez ce que cela signifie pour une grande partie du monde - et comment vous pouvez nous aider. Les bonobos sont importants. Tout comme les habitants de leur forêt ancestrale et les 25 600 000 autres Congolais qui ont besoin d'une aide humanitaire."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image