Benoît Poelvoorde évoque sans fard sa dépression
Publié le 9 octobre 2023 à 20:55
Par Bertrand Bielle

 | Journaliste

Curieux de nature, Bertrand est toujours à l’affut du moindre petit scoop. Passionné par le football, il n’est jamais bien loin du ballon rond et de toutes les actualités qui en découlent. Toutefois, l’évènementiel du showbiz ou de la politique fait également partie de ses recherches journalistiques privilégiées.
S'il a l'habitude de faire rire les gens à travers les films dans lesquels il joue, Benoît Poelvoorde n'a pas pour autant toujours eu la joie de vivre. L'acteur s'est déjà confié à plusieurs reprises sur sa dépression.
Benoît Poelvoorde évoque sans fard sa dépression
Benoît Poelvoorde provoque beaucoup de rires à travers ses roles au cinéma.
Benoît Poelvoorde - Rendez-vous avec les acteurs du film "Couleurs de l'incendie" à l'hôtel Negresco à Nice pour la 4ème édition du festival Cinéroman. © Olivier Huitel / Bestimage Ce qui ne signifie pas pour autant que tout va bien pour lui, en dehors des tournages.
Benoît Poelvoorde - Cérémonie d'ouverture du Festival Lumière 2021 à Lyon le 9 octobre 2021. © Dominique Jacovides / Bestimage Des problèmes, il en a eus dès son enfance.
Exclusif - Benoît Poelvoorde lors du festival CineComédies à Lille, le 1er octobre 2021. © Stéphane Vansteenkiste/Bestimage C'est notamment à cette période-là de sa vie qu'il s'est mis à faire des insomnies.
Benoit Poelvoorde à la sortie des studios de Radio France à Paris. Le 29 mars 2023 © Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage S'est ajouté à cela sa dépendance à l'alcool.
Benoit Poelvoorde à la sortie des studios de Radio France à Paris. © Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage
La suite après la publicité

C'est arrivé près de chez vous, Rien à déclarer, Le Grand Bain... Chacune des apparitions au cinéma de Benoît Poelvoorde est couronnée de succès...et surtout de rire. Mais cela ne signifie pas pour autant que l'acteur de 59 ans n'a jamais eu de coup de mou. Des problèmes, il en a eus dès son enfance et c'est toujours avec une très grande franchise qu'il s'est exprimé sur le sujet. "Mes parents m'ont mis très tôt en internat. Je rentrais chez moi le week-end et j'étais terrorisé à l'idée de partir : l'éducateur qui nous gardait, ronflait à tel point que je ne dormais pas de la nuit. Ce que je vous dis là, je ne l'avais jamais raconté, par peur du ridicule. Pourtant, ce trauma me poursuit toujours." , confiait-il à Paris Match en 2019, en précisant qu'il a toujours du mal à trouver le sommeil.

Une insomnie qui ne s'est pas arrangée lorsqu'il a découvert Paris, lui qui est originaire de Namur en Belgique. Bien au contraire..."Paris pour moi est un parc d'attractions. Trop de tentations auxquelles je ne peux pas résister", racontai-il à Gala en 2008. Faisant ici allusion aux bons vins et aux soirées people. Malgré ce quotidien festif, son moral est tombé à zéro : "La dépression, c'est la perte de l'estime de soi. C'est à cause des insomnies que je me suis retrouvé noctambule et donc à boire. Comme ça on dort jusqu'à midi et les angoisses attendent jusque-là. Puis, vient le moment où ni l'alcool ni les anxiolytiques n'y font rien."

Une addiction à l'alcool

Une dépendance à l'alcool qui l'a déjà conduit à plusieurs reprises à agir imprudemment. En 2008, l'acteur avait été arrêté avec un taux d'alcoolémie très élevé (1,42 gramme d'alcool/litre de sang) après avoir défoncé à bord de son 4X4 la façade d'une maison. Quelques mois plus tard, il perdait de nouveau le contrôle de son véhicule et percutait trois voitures à l'arrêt derrière le casino de Namur. Etant cette fois-ci non pas alcoolisé mais sous l'emprise de "substances non identifiées", d'après ce qu'avait annoncé le parquet en charge de l'affaire.

Benoît Poelvoorde avait alors demandé à être hospitalisé dans l'unité psychiatrique de l'hôpital de Namur, se munissant d'un certificat médical attestant qu'il souffrait d'un épisode de dépression, d'où la prise d'anxiolytiques lors de son second accident. Une démarche honorable de la part de l'acteur.

Pour plus d'informations sur la semaine de la santé mentale, rendez-vous sur cette page.

La suite après la publicité
La suite après la publicité
À propos de
Mots clés
People People France Santé Photo
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
"Un pochtron, voilà" : Benoît Poelvoorde sans tabou sa consommation d'alcool et de cigarettes
"Un pochtron, voilà" : Benoît Poelvoorde sans tabou sa consommation d'alcool et de cigarettes
8 octobre 2023
Mariage de Clotilde Courau et du prince Emmanuel-Philibert : Benoît Poelvoorde paniqué, la fête lui a donné des sueurs froides
Mariage de Clotilde Courau et du prince Emmanuel-Philibert : Benoît Poelvoorde paniqué, la fête lui a donné des sueurs froides
29 décembre 2023
Léa François en larmes, elle évoque le tournage de PBLV sans Marwan Berreni : "J'ai beaucoup de mal à en parler..."
Léa François en larmes, elle évoque le tournage de PBLV sans Marwan Berreni : "J'ai beaucoup de mal à en parler..."
7 janvier 2024
"Je n'ai pas assez d'argent pour..." : Laurence Boccolini obligée de travailler à 60 ans, elle évoque ses finances sans filtre
"Je n'ai pas assez d'argent pour..." : Laurence Boccolini obligée de travailler à 60 ans, elle évoque ses finances sans filtre
16 octobre 2023
Les articles similaires
Kate Middleton plus mal en point qu'on ne le pense ? Un expert français de la royauté brise le silence
Kate Middleton plus mal en point qu'on ne le pense ? Un expert français de la royauté brise le silence
22 janvier 2024
Pierre Hermé : Sa méthode ultra-simple qui lui a permis de perdre près de 30 kilos en 6 mois
Pierre Hermé : Sa méthode ultra-simple qui lui a permis de perdre près de 30 kilos en 6 mois
20 novembre 2023
Dernières actualités
"Qui a choisi sa robe ?" : Fauve Hautot, sa tenue osée dans Danse avec les stars très critiquée
"Qui a choisi sa robe ?" : Fauve Hautot, sa tenue osée dans Danse avec les stars très critiquée
24 février 2024
"J'avais peur d'un cadeau empoisonné" : Sara Mortensen (Meurtres à Bayeux) franche sur Astrid et Raphaëlle
"J'avais peur d'un cadeau empoisonné" : Sara Mortensen (Meurtres à Bayeux) franche sur Astrid et Raphaëlle
24 février 2024
"Chère frangine..." : Anthony Delon, sa réponse cinglante à Anouchka sur TOUTES ses accusations play_circle
"Chère frangine..." : Anthony Delon, sa réponse cinglante à Anouchka sur TOUTES ses accusations
24 février 2024
"Ça glace le sang" : Vianney en colère après une découverte traumatisante
"Ça glace le sang" : Vianney en colère après une découverte traumatisante
24 février 2024
Dernières news