Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
Moundir, une embolie pulmonaire diagnostiquée de justesse : il a frôlé le pire
Moundir, une embolie pulmonaire diagnostiquée de justesse : il a frôlé le pire
Prince Philip : Ce précieux cadeau qu'il lègue à sa petite-fille Lady Louise Windsor
Prince Philip : Ce précieux cadeau qu'il lègue à sa petite-fille Lady Louise Windsor
Céline Dion superbe en robe décolletée, promet "une fabuleuse annonce" !
Céline Dion superbe en robe décolletée, promet "une fabuleuse annonce" !
Biographie

Naissance : Le 21 Juin 1955

Âge : 65 ans

Métier : Footballeur / Président de l'UEFA

Pays : France

Ville : Joeuf (Meurthe et Moselle)

Comment résumer la carrière de celui qui fut probablement le plus grand joueur français de tous les temps ? Faire la liste de tous ses trophées, de tous ses titres serait bien trop long. Tentons donc de résumer la vie du petit Michel.
Michel Platini est né le 21 juin 1955 à Joeuf. Son père, Aldo Platini, est un ancien joueur pro et entraîneur de football. Il laisse son fiston apprendre le foot dans la rue tout en lui apprenant les rudiments techniques. Il signe sa première licence dans le club local de l'AS Joeuf en 1966. A 16 ans, lui qui n'est pas passé par un centre de formation brille lors de la campagne de la coupe Gambardella avec son club face au FC Metz. Le club lorrain propose alors à Michel un test auquel il ne pourra se rendre suite à une blessure. Il retourne à l'AS Joeuf, mais Metz revient à la charge. Cependant, les médecins du club détectent une anomalie respiratoire. Le bilan est sans pitié : insuffisance cardiaque. Michel ne jouera pas pour le club de son cœur. Il rejoint finalement la réserve de l'AS Nancy Lorraine en 72. Ses prestations avec la réserve sont remarquable, si bien qu'il intègre l'équipe première en tant que remplaçant pour un match face à Valenciennes. Mais une bagarre éclate en tribune, et Michel reçoit toutes sortes de projectiles... Il finit par faire ses débuts le 3 mai 1973, en fin de saison lors d'un match face à Nîmes. La légende Platini est en marche.
Après une grave blessure et une saison en Ligue 2 où Michel s'est imposé comme le patron de l'équipe et un maître artilleur en matière de coup franc. Ses entraînements face à des murs de mannequins sont d'ailleurs rentrés dans l'histoire. Lors de la saison 75-76, Platoche se partage entre ses obligations militaires au bataillon de Joinville, Nancy et l'équipe de France Olympique, militaire et moins de 23 ans. La même année, il reçoit sa première convocation chez les A pour disputer le match face à la Tchécoslovaquie le 27 mars 1976, où il marque son premier but, sur coup franc bien entendu. En fin de saison, il signe enfin son premier contrat pro avec son club.
Michel Platini mène les Tricolores vers la coupe du Monde 78 en Argentine, en se distinguant lors d'un match face à l'Italie et son légendaire gardien Dino Zoff, inscrivant deux buts, encore sur coup franc... Dès lors, le nom de Platini est sur toutes les lèvres dans la botte et déjà les plus grands clubs veulent s'attacher ses services. 15 jours avant le début de la Coupe du Monde, Platini gagne son premier trophée avec Nancy, la Coupe de France. Mais le tournoi mondial ne sera pas du même acabit, la France ne sortant pas des phases de qualifications. A la fin de la saison 79, Michel rejoint les verts de Saint-Etienne qui espère renouer avec leurs glorieuses épopées européennes des années précédentes. Mais ses trois saisons sont mitigées, et le club ne remporte qu'un titre de champion, échouant deux fois en finale de la coupe de France. A la fin de ses trois ans de contrat, c'est à la Juventus de Turin que l'on retrouve celui qui est devenu le numéro 10 de l'équipe de France.
Il rejoint donc la Vieille Dame après un Mondial Espagnol qui rentrera dans la légende des Bleus. Emmené par un grand Platini, l'équipe nationale se fait éliminer en demi-finale par la RFA au cours d'une rencontre marquée par l'attentat du gardien allemand Harald Schumacher sur Batiston. Au bout du suspens, la France se fait éliminer au tir aux buts...
A Turin, le français retrouve une équipe composée de joueurs fraîchement sacrés champion du monde. Les premiers mois sont difficiles, mais la seconde partie de saison va s'avérer décisive pour l'avenir de Platoche. Une révolution tactique opérée qui va permettre à la Juventus d'enchaîner les succès dans les années qui suivent. Championnat, Coupe d'Italie, Coupe des Coupes, Ligue des Champions (qui s'appelle alors Coupe d'Europe des Clubs Champions), Coupe Intercontinentale... Le meneur de jeu termine trois fois meilleur buteur du championnat et est désigné trois fois de suite ballon d'Or entre 83 et 85.
Cependant, la finale de 1985 est marquée par le drame du Heysel. Au cours d'une bousculade provoquée par des hooligans, 39 personnes trouvent la mort et plus de 600 autres sont blessées. Le match a toutefois lieu, et l'unique but de la rencontre est marqué par le français. Celui-ci est accusé par la presse dans les jours qui suivent d'avoir célébré avec un peu trop de véhémence son but, eu égard pour la tragédie qui s'était passé. Mais Michel a toujours nié être au courant de l'ampleur du drame, sans quoi, il n'aurait pas agit de la sorte.
Au sommet de sa gloire en club, Michel Platini l'est également en équipe nationale avec qui il remporte le Championnat d'Europe des Nations en marquant lors de la finale face à l'Espagne, offrant son premier titre aux Bleus. Petit à petit, Platini, usé par les blessures se retirent du football. Il participe au Mondial 86, mais ne peut tenir son rang de meilleur joueur du monde du fait d'une pubalgie, même si la France termine troisième grâce à quelques coups d'éclat de son génie. Il fait ses adieux aux Bleus le 29 avril 1987, après 72 sélections et 41 buts, records récemment battu par Thierry Henry. En juin de la même année, il met un terme à sa carrière de joueur.
Michel Platini entame alors une nouvelle vie, en tant que sélectionneur de l'équipe nationale. Mais il échoue à qualifier le France pour la Coupe du Monde 90. Il fait par la suite une brillante campagne de qualification pour l'Euro suédois en 92, enchaînant 19 matches sans défaites. La France est donc largement favorite pour le tournoi, et l'ancien meneur de jeu est même sacré Manager de l'année... Mais la France se fait pitoyablement sortir dès les phases de poules, et Platini abandonne alors sa place de sélectionneur. Il devient alors le co-président du comité d'organisation du mondial 1998 avec Fernand Sastre, puis conseiller spécial de Joseph Blatter, le président de la Fifa. En janvier 2001, il est élu vice-président de la FFF, tout en étant consultant sur Canal plus.
Enfin, le 26 janvier 2007, Michel Platini est élu président de l'UEFA pour 4 ans et entend rendre au football ses vertus de solidarité et d'universalité galvaudées par le sport business.
Dernières news
Michel Platini grand-père : "J'ai un petit-fils autiste"
30 Jan 2020 13h42

Michel Platini grand-père : "J'ai un petit-fils autiste"

Invité d'honneur du 7e festival Sport, littérature et cinéma qui se déroule du 29 janvier...
Michel Platini placé en garde à vue, soupçons de corruption...
18 Juin 2019 11h30

Michel Platini placé en garde à vue, soupçons de corruption...

Déjà suspendu jusqu'en octobre 2019 par la Fifa de "toute activité liée au...
Michel Platini en deuil : Son père, atteint d'Alzheimer, est mort
15 Déc 2017 11h43

Michel Platini en deuil : Son père, atteint d'Alzheimer, est mort

Ex-footballeur comme son fiston, Aldo Platini était un homme adoré.
Michel Platini, lourdement condamné, va rater l'Euro : "Une profonde injustice"
09 Mai 2016 15h05

Michel Platini, lourdement condamné, va rater l'Euro : "Une profonde injustice"

L'ancien président de l'UEFA a pris acte de sa suspension et ne compte en rester là.
Michel Platini: "Un homme d'argent" pour Jean-Claude Darmon, pas tendre avec lui
06 Mai 2016 18h43

Michel Platini: "Un homme d'argent" pour Jean-Claude Darmon, pas tendre avec lui

Le businessman français égratigne l'ancien joueur de Saint-Etienne et aujourd'hui dirigeant suspendu de...
Photos