Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charlie Sheen séropositif : Le soutien bouleversant de son père, Martin Sheen

11 photos
Lancer le diaporama
Martin Sheen a pris la parole pour afficher son soutien et tout son amour pour son fils...

C'est avec beaucoup de courage que l'acteur Charlie Sheen a révélé vivre avec le VIH depuis quatre ans. L'acteur s'est confié à Matt Lauer dans l'émission Today sur NBC, mardi 17 novembre. Depuis quelques jours, la presse tabloïd, et en particulier le douteux National Enquirer, répandait la rumeur en le montrant du doigt, comme si l'acteur était coupable de quoi que ce soit. Charlie Sheen dit s'être aussi confié pour mettre fin au chantage et à l'extorsion dont il se dit victime.

Si cette révélation a soulevé quelques réactions hostiles, notamment de la part d'une ancienne petite amie, l'actrice porno Bree Olson, d'autres affichent leur soutien à Charlie Sheen. C'est le cas de Danny Pintauro, qui interprétait le fils d'Angela dans Madame est servie. Le jeune homme, qui vit lui aussi avec le VIH, s'est dit "heureux" que Charlie Sheen reprenne son destin en main. Idem du côté de la légende du basket Magic Johnson, lui aussi séropositif. Mais le soutien qui doit toucher plus particulièrement l'ex-star de Mon oncle Charlie est sans doute celui de son père, l'acteur Martin Sheen...

Je n'arrivais pas à croire l'immense preuve de courage dont j'étais témoin.

La star d'Apocalypse Now a rendu hommage à son fils de 50 ans lors d'une conférence. Sur scène, Martin Sheen, 75 ans, a d'abord expliqué qu'il l'encourageait à parler depuis longtemps, pour se libérer du poids du secret. Charlie Sheen a longuement hésité avant de se décider finalement la semaine dernière. "Ce matin, alors que je le regardais révéler, seul, son secret le plus profond, le plus sombre, je n'arrivais pas à croire l'immense preuve de courage dont j'étais témoin. Et c'était mon fils. Je lui ai laissé un message pour lui dire que si j'avais autant de courage que lui, je changerais le monde."

Comme en réponse aux détails de la vie dissolue de Charlie Sheen qui s'étalent dans la presse américaine, Martin Sheen remet les choses en perspectives : "Combien d'entre vous a un enfant, une épouse, une nièce, un neveu ou un oncle qui a des problèmes de drogues ou d'alcool ? J'ose le dire : tout le monde. (...) J'encourage tout ceux qui ont des proches confrontés à une addiction, quelle qu'elle soit, de bien comprendre qu'il s'agit d'une maladie. S'ils souffraient d'un cancer, vous les traiteriez différemment."

Un homme libre

Mardi devant les téléspectateurs de NBC, Charlie Sheen a reconnu vivre depuis quatre ans avec le VIH. Sous traitement depuis son diagnostic, le virus serait désormais indétectable. Quand bien même, l'acteur explique que sa vie en a été bouleversée : "Ce sont trois lettres difficiles à avaler, vous savez, dit-il à propos du VIH. C'est un tournant dans une vie." Martin Sheen estime que cette interview vérité est en soi un moment-clé dans la vie de son fils : "Je souhaite que ce jour soit le premier jour du reste de la vie de Charlie, en homme libre."

Ce n'est malheureusement pas si aisé et les séropositifs sont encore stigmatisés ! Jenny McCarthy, qui a joué dans Mon oncle Charlie une compagne de Charlie Sheen, s'est exprimée sur une radio américaine. Et l'actrice de 43 ans s'interroge : "Dans notre métier, vous ne pouvez pas faire un job sans signer des papiers sur lesquels on vous demande si vous avez, par exemple, de l'herpès. Et donc vous répondez, oui j'ai de l'herpès. Et vous devez montrez vos médicaments." C'est alors qu'elle s'emmêle un peu les pinceaux : "Si je suis obligée d'admettre que j'ai de l'herpès, comment ne pas admettre que l'on vit avec le VIH ? Je regarde en arrière et je me dis que cela aurait été une information bien utile. Regardez combien d'actrices ont joué ses petites copines dans cette série."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel