Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Chiara Mastroianni : Une adolescence détestée... sauf pour les garçons !

Chiara Mastroianni : Une adolescence détestée... sauf pour les garçons !
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Conviée à faire la couverture du magazine "ELLE", l'actrice Chiara Mastroianni s'est longuement livrée sur ses meilleurs souvenirs de cinéma. L'occasion d'évoquer son adolescence, période faste dans sa découverte du 7e art quand tout le reste l'horripilait. Sauf une chose : les garçons.

Alors qu'elle aurait pu rester dans l'ombre de ses parents, Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni, elle a finalement réussi avec brio à se faire une place dans le monde du cinéma. Chiara Mastroianni a baigné dans cet univers depuis toute petite. L'occasion de revenir sur une vie marquée par des découvertes marquantes. Notamment étant plus jeune.

Interrogée par Elle, l'actrice a évoqué les films vus pendant son adolescence grâce, notamment, à sa célèbre maman "très cinéphile". Il faut dire qu'à la maison "le septième art était quelque chose d'important", ajoute-t-elle. elle cite alors un film marquant, Le Fleuve, de Renoir. Une manière aussi pour elle de souffler alors qu'elle a très mal vécue cette période. "J'ai eu une adolescence que je n'ai pas du tout aimée et qui, en plus, m'a semblé durer indéfiniment parce que j'ai longtemps traîné une forme de naïveté. Même physiquement. Quand j'étais petite, on m'avait mise dans une école Montessori, dont le principe était que l'enfant évolue à son propre rythme, mais ma mère a fini par s'inquiéter du rythme en question. Je suis un peu lente en tout", a-t-elle révélé.

En revanche, Chiara Mastroianni était une enfant précoce et active... quand il était question des garçons ! Évoquant le sujet de la première "pelle", elle a fait une réponse très drôle affirmant que c'était bien avant d'aller au cinéma. "Bien avant ça, ma pauvre amie ! J'avais des cousines italiennes, deux bombes de cinq ou six ans de plus que moi. Il y avait toujours le copain de la cousine qu'on aime bien et qui est plus grand. C'était les vacances en Italie...", a-t-elle raconté. Sera-t-elle aussi coulante avec ses enfants, Milo, né le 31 décembre 1996 (dont le père est le sculpteur Pierre Torreton) et Anna, née le 22 avril 2003 (fille de Benjamin Biolay) ?

Les confidences de l'actrice sont à lire dans ELLE, le 7 août 2020.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image